S. Tryphon, S. Respice et Ste Nymphe
10 novembre

995

Sous le règne de Dèce, saint Tryphon fut martyrisé à Nicée, en Bithynie. Le tribun Respice, touché de sa constance, se convertit et tous deux furent condamnés à mourir dans le supplice de la flagellation en l’an 250.

Deux siècles plus tard, au même jour, sainte Nymphe, vierge sicilienne de Palerme, passa en Italie et alla au devant des Goths qui envahissaient le pays. Elle mourut en Toscane. On célèbre sa fête à cette date, parce qu’en ce jour son corps, transféré à Rome, y fut déposé dans l’église des Saints-Tryphon-et-Respice. C’est là que se faisait la Station le Samedi des Cendres.


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|