S. Basilide, S. Cyrin, S. Nabor
et S. Nazaire
12 juin

RÉSUMÉ :


Soldats romains, ces Saints, nobles par la naissance et illustres par leurs vertus, embrassèrent la religion chrétienne sous l’empire de Dioclétien. Arrêtés et jetés en prison, ils furent condamnés à mort et décapités. Leurs corps furent jetés aux bêtes qui les respectèrent, et ensevelis avec honneur par les Chrétiens.

1433

Saint Basilide, saint Cyrinus, saint Nabor et saint Nazaire, soldats romains, nobles de race et illustres par leur valeur, ayant embrassé la religion chrétienne, annonçaient Jésus-Christ sous l’empire de Dioclétien.

Ils furent saisis par ordre d’Aurélius, préfet de la ville, et comme, sollicités de sacrifier aux dieux, ils méprisaient cette injonction, ils furent conduits en prison. Pendant qu’ils priaient, une lumière très brillante éclata soudain aux yeux de tous les assistants et illumina la prison. Marcellus, préposé à la garde des prisonniers, fut touché de cette splendeur et crut à Jésus-Christ, ainsi que beaucoup d’autres personnes présentes.

Tirés plus tard de leur prison, ils furent condamnés par l’empereur Maximien, dont ils méprisèrent les ordres, à être tourmentés par des scorpions, et furent rejetés dans les fers. Le septième jour, on les fit sortir et on les amena aux pieds de l’empereur ; ils persistèrent à se rire des faux dieux et à confesser avec une constance invincible la divinité du Seigneur Jésus. Aussi furent-ils condamnés et eurent-ils la tête tranchée. Leurs corps, abandonnés aux bêtes, mais n’ayant point été touchés par elles, furent honorablement ensevelis par les Chrétiens.


Vendredi 27 novembre 2020
de la Férie
4e classe
Temps après la Pentecôte

S. Maxime de Riez,

évêque et confesseur


En Belgique : S. Albert de Liège,

(dit de Louvain)

Prince-évêque, cardinal et martyr.


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Excitez, nous Vous en supplions, Seigneur, la volonté de Vos fidèles, afin que, recherchant avec plus d’ardeur, le fruit des œuvres divines, ils reçoivent de Votre miséricorde des remèdes plus puissants. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Le 27 novembre 1830, la Très Sainte Vierge apparut à une jeune religieuse de la Charité, à Paris, et lui ordonna de faire frapper une médaille à l’effigie qu’elle lui montra.

L’une des faces porte l’image de l’Immaculée avec cette prière en exergue : « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».

C’est la médaille que nous appelons la « Médaille miraculeuse », enrichie de tant d’indulgences et instrument de tant de faveurs merveilleuses.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Redoutez les honneurs, et craignez, en les cherchant, d’y trouver votre perte.

Méditation du jour
Louange et prière à Marie  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|