Ste Marguerite d’Antioche
(ou Ste Marine)
20 juillet

Instruite par sa nourrice dans la religion chrétienne, sainte Marguerite périt par le glaive pendant la dernière persécution générale, à Antioche de Pisidie vert 255–275. Son culte passa d’Orient en Occident, au temps des Croisades. Elle est surtout invoquée par celles qui vont devenir mère. Elle se trouve dans la liste des quatorze Saints Auxiliaires.

Sainte Marguerite d
Sainte Marguerite d'Antioche martyrisée
par dénonciation de son père

1460

On lit dans les anciens martyrologes que cette sainte souffrit à Antioche de Pisidie, durant la dernière persécution générale. On dit qu’elle fut instruite par sa nourrice dans la religion chrétienne ; que son propre père, qui était prêtre des idoles, fut son accusateur, et qu’après avoir passé par diverses tortures, elle consomma son sacrifice par le glaive. Elle est nommée dans les litanies qui ont été insérées dans l’ancien ordre romain, ainsi que dans tous les plus anciens calendriers Grecs. Ce fut dans le onzième siècle, et durant les croisades, que son culte passa d’orient en occident. Il y devint bientôt très célèbre, surtout en France, en Angleterre et en Allemagne. On assure que le corps de sainte Marguerite se garde à Monte-Fiascone en Toscane.

Vida, la gloire des muses chrétiennes, a fait deux hymnes en l’honneur de la Sainte, qui est un des patrons titulaires de la ville de Cré­mone sa patrie. Dans la première il conjure la Sainte de jeter un œil de compassion sur l’Italie, sur Crémone en particulier, qui dans ce temps-là étaient exposées aux ravages de la guerre. Il y parle de la dévotion qu’avaient les femmes enceintes pour sainte Marguerite, dévotion qui est encore aujourd’hui fort en vogue, surtout dans les provinces méridionales de la France. Dans la seconde, le poète demande, par l’intercession de celle dont il chante les louanges, non une longue vie, des richesses ou des honneurs, mais la grâce de vivre et de mourir saintement, afin d’obtenir le bonheur de louer Dieu dans la compagnie des élus.


Dimanche 26 mai 2024
LA SAINTE TRINITÉ
1re classe
Temps après la Pentecôte

S. Philippe Néri,

confesseur



Oraison - collecte
Dieu tout-puissant et éternel, qui, dans la confession de la vraie Foi, avez donné à Vos serviteurs de reconnaître la gloire de l’éternelle Trinité, et d’adorer une parfaite Unité en Votre majesté souveraine ; faites, nous Vous en supplions, qu’affermis par cette même Foi, nous soyons constamment munis contre toutes les adversités. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Philippe, né à Florence au XVIe siècle, quitta tout pour servir le divin Maître, et fonda la Congrégation de l’Oratoire. L’Esprit-Saint l’avait enflammé d’un tel amour de Dieu que les palpitations de son cœur lui brisèrent deux côtes.


Il passait des nuits entières dans la contemplation des choses célestes et « l’Esprit de vérité » lui enseigna la vraie sagesse. Ses entretiens avec Jésus le comblaient d’une telle joie qu’il s’écriait : « Assez, Seigneur, assez ».

Il aimait les jeunes gens : « Amusez-vous, leur disait-il, mais n’offensez pas Dieu ». Il mourut en 1595, en la fête du Saint-Sacrement.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Comme saint Philippe, courons le cœur dilaté d’une sainte et amoureuse joie, dans la voie des commandements de Dieu.

Méditation du jour
Sachez vivre de la vie intérieure au milieu des occupations extérieures  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|