Ste Bernadette Soubirous
18 février

Dans plusieurs diocèses, en particulier dans celui de Lourdes et Tarbes, et dans celui de Nice, la fête de sainte Marie-Bernarde se célèbre le 18 février qui est l’ancien jour octave de la fête de l’Apparition de Notre-Dame de Lourdes.

On peut célébrer ce jour dans tous les diocèses de France cette fête au rite de 3e classe.

Sinon, la fête est le 16 avril, anniversaire de la naissance au Ciel de sainte Bernadette.

1271

En ce jour qui est à l’octave de la fête de la fête de Notre-Dame de Lourdes, nous fêtons son humble voyante.

Petite bergère ignorante et chétive, servante de ferme à Lourdes, sainte Bernadette fut choisie par Dieu pour apporter au monde entier, « des paroles de salut et des gages de paix ».

En 1858, la très sainte Vierge Marie lui apparut dans la grotte de Massabielle et la chargea d’une grande et difficile mission :

« Allez dire aux prêtres qu’il doit se bâtir ici une chapelle » (27 février).

« Je veux qu’on y vienne en procession » (2 mars).

« Priez pour les pécheurs » (21 février).

À la huitième apparition (24 février), Notre-Dame charge la jeune bergère de transmettre ses consignes. En larmes, des sanglots dans la voix, sainte Bernadette répète à la foule ces mots :

« Pénitence ! pénitence ! pénitence ! »

Et comme sainte Bernadette, à la demande du clergé, interrogeait l’Apparition avec belle politesse : « Madame, ayez la bonté de me dire qui vous êtes », elle répondit :

« Je suis l’Immaculée Conception » (25 mars, qui est le jour même de la fête de l’Annonciation).

Quittant tout pour acheter à ce prix le royaume des Cieux, la voyante entra dans l’Institut des Sœurs de la Charité de Nevers où on lui donna le nom de Sœur Marie-Bernard.

Elle y vécut « toute perdue en Dieu » et s’y consacra à la souffrance pour la conversion des pécheurs. Le 16 avril 1879, elle mourut en odeur de sainteté dans la 36e année de son âge et la 12e de sa Profession religieuse. Le Pape Pie XI la canonisa le 8 décembre 1933.


Mercredi 17 janvier 2018
S. Antoine du désert,

abbé
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Que l’intercession du bienheureux Abbé Antoine, nous recommande, s’il Vous plaît, auprès de Vous, Seigneur, afin que nous obtenions, par son patronage, ce que nous ne pouvons attendre de nos mérites. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Après saint Paul, le Père des Anachorètes fêté il y a deux jours, le Cycle de Noël nous fait honorer saint Antoine, le Père des Cénobites.


Se retirant au désert d’Égypte, dès l’âge de dix-huit ans, il y vécut d’abord de la vie érémitique. Le démon, afin de l’effrayer et de le faire quitter sa solitude, lui apparaissait sous les formes les plus hideuses ; « mais le Seigneur le rendit redoutable à ses ennemis : un mot de sa bouche réduisait ces prodiges à néant ».


Sa sainteté attira bientôt les âmes désireuses de voir s’affirmer en elles avec plus de perfection la royauté divine du Christ. Nouveau législateur, il leur donna « la doctrine et le règlement de vie qu’il avait reçus de Dieu dans la prière ».


C’est à saint Antoine, le premier des Abbés, que remonte l’institution de la vie monastique en commun, où se forment les âmes d’élite, toujours prêtes, comme leur père en Dieu, à recevoir le Seigneur quand Il viendra les retirer de ce monde. Aussi la Messe d’aujourd’hui est-elle celle du « Commun des Abbés ».


Il soutint aussi une lutte des plus rudes contre l’Arianisme, et, avec saint Athanase qui l’honorait de son amitié, il défendit avec succès le dogme de la divinité du Christ.

Il mourut l’an 356, à l’âge de 105 ans.


Manifestons par la perfection de notre vie que nous participons à la divinité de Jésus.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Préparez votre âme au combat ; défiez-vous du démon.

Méditation du jour
Nos œuvres ne sont méritoires que par notre union à Jésus-Christ  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|