S. Timothée, évêque et martyr
24 janvier

RÉSUMÉ :

Saint Timothée, né à Lystres (Asie Mineure) d’un père païen et d’une mère juive, était déjà Chrétien, lorsque saint Paul arriva dans cette ville.

Saint Paul, dont nous célébrons demain la conversion, fut frappé de sa sainteté et le prit comme compagnon de ses voyages.

Saint Timothée abandonna dès lors tout et devint son disciple. Saint Paul lui donna la plénitude du sacerdoce et lui confia le gouvernement de l’Église d’Éphèse.

Nous lisons dans l’Épître un passage de l’une des deux admirables Lettres (Épîtres) que son maître lui écrivit.

Saint Timothée mourut lapidé dans sa ville épiscopale (mort en 97).

Confessons avec saint Timothée la divinité du Christ en ce Temps après l’Épiphanie qui en est la manifestation liturgique.

Le martyre de saint Timothée, disciple de saint Paul, et premier évêque d
Le martyre de saint Timothée, disciple de saint Paul, et premier évêque d'Éphèse.
Il reproche aux Éphésiens leurs idolâtries et les incite à se convertir au Christianisme.

1204

Saint Timothée était né en Lycaonie, dans la ville de Lystres, qui fut évangélisée par saint Paul. Le passage du grand Apôtre fut la cause de la conversion de Timothée et de sa famille.

Plus tard, quand saint Paul revint à Lystres, il remarqua Timothée et résolut de se l’associer dans l’apostolat, malgré sa jeunesse. L’admirable jeune homme sacrifia avec joie toutes les espérances terrestres et consentit à quitter sa famille pour se donner entièrement à Dieu et supporter toutes les fatigues et toutes les persécutions de la vie apostolique. Dès lors on peut voir saint Timothée partout à côté de saint Paul, et à la confiance de l’un répond le dévouement de l’autre.

Le jeune disciple ayant accompagné son maître à Jérusalem, en l’an 53, assista l’année suivante à la glorieuse Assomption de Marie. Quelle tristesse et quelle consolation ! Qui dira les émotions de saint Timothée au milieu de tous ces événements ?

C’est une des gloires du disciple d’avoir reçu deux Épîtres célèbres de son maître. Dans la première, saint Paul adressait à saint Timothée ces conseils touchants : « Que personne ne méprise votre jeunesse ; mais soyez l’exemple des fidèles, dans les discours, dans la manière d’agir, dans la charité, dans la foi, dans la chasteté. Jusqu’à ce que je vienne, appliquez-vous à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement. Ne négligez pas la grâce qui est en vous, qui vous a été donnée en vertu d’une prophétie, avec l’imposition des mains des prêtres. Méditez ces choses, soyez-y tout entier, afin que votre avancement soit connu de tous. Veillez sur vous-même et sur votre doctrine, veillez-y sans relâche. En agissant ainsi, vous vous sauverez vous-même et ceux qui vous écoutent ».

Après la mort de saint Paul, saint Timothée, qui avait été préposé par son maître à l’Église d’Éphèse, eut la consolation d’y vivre en l’amitié et la présence du disciple bien-aimé de Jésus, l’Apôtre saint Jean.

Un jour que les Éphésiens célébraient par des orgies une des fêtes de leur déesse Diane, le saint évêque d’Éphèse, indigné, se jette au milieu de ce peuple insensé, lui représente la folie de sa conduite et l’invite à se convertir au Christianisme ; mais il est entouré par des furieux, accablé de coups de pierres et de massues et laissé pour mort. Ses disciples le relèvent et le transportent dans le voisinage, où il expire bientôt dans leurs bras et rejoint dans la gloire son maître saint Paul, le 22 janvier de l’an 97, saint Clément Ier étant pape et Nerva empereur romain. L’Église honore en lui l’un des plus célébres et des plus saints disciples des Apôtres.


Mardi 22 mai 2018
Mardi de PENTECÔTE
Octave de 1re classe
Temps de la Pentecôte



Oraison - collecte
Nous Vous en supplions, Seigneur, que la vertu du Saint-Esprit nous assiste, qu’elle purifie nos cœurs avec mansuétude, et qu’elle les protège contre toute adversité. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du même Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Sainte Rita de Cascia fut le fruit miraculeux de la vieillesse de ses parents et reçut le nom de Marguerite, que le peuple a abrégé en l’appelant Rita.

Elle se sentit, toute jeune, attirée vers la virginité, et pourtant il lui fallut plier devant la volonté de ses parents et s’engager dans les liens du mariage.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ayez une grande dévotion aux instruments sacrés de la Passion du Sauveur.

Méditation du jour
Prenez courage  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|