S. Jean-Baptiste de Rossi
23 mai

  • On lit au Martyrologe romain de ce jour :

    À Rome, saint Jean-Baptiste de Rossi, prêtre et confesseur, remarquable par sa patience et sa charité dans l’évangélisation des pauvres.

1420

Saint Jean-Baptiste de Rossi naquit le 23 février 1698 à Voltaggio, Innocent XII étant, Léopold Ier empereur et Louis XIV roi de France dans le diocèse de Gênes, vint à Rome à l’âge d’environ 13 ans et passa dans la ville sainte le reste de sa glorieuse existence.


Ordonné Prêtre en 1721 et nommé chanoine de la basilique de Sainte-Marie in Cosmédin, il ne cessa durant quarante ans de se livrer aux travaux du ministère apostolique afin de gagner le plus grand nombre possible d’âmes à Dieu.


Son zèle se proposa surtout le bien spirituel des pauvres et des ignorants, en un mot de la classe la plus délaissée. C’est pourquoi on le vit s’associer à toutes les œuvres pies dont le but était précisément de moraliser ces membres si dignes d’intérêts du corps mystique de l’Église ; il en fonda lui-même de nouvelles et partout et toujours il se distingua par une charité que rien ne pouvait refroidir, par une humanité sans égale et par une constance à toute épreuve.


C’est après avoir de la sorte arrosé de ses sueurs le champ de l’Église, ramené dans les voies du salut un nombre prodigieux de brebis égarées et répandu sur son passage la bonne odeur des vertus de Jésus-Christ que notre Bienheureux mourut de la mort des justes le 23 mai 1764, Clément XIII étant Pape, François Ier empereur et Louis XV roi de France, âgé de 66 ans et 3 mois.


Vendredi 17 janvier 2020
S. Antoine du désert,

abbé
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Que l’intercession du bienheureux Abbé Antoine, nous recommande, s’il Vous plaît, auprès de Vous, Seigneur, afin que nous obtenions, par son patronage, ce que nous ne pouvons attendre de nos mérites. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Après saint Paul, le Père des Anachorètes fêté il y a deux jours, le Cycle de Noël nous fait honorer saint Antoine, le Père des Cénobites.


Se retirant au désert d’Égypte, dès l’âge de dix-huit ans, il y vécut d’abord de la vie érémitique. Le démon, afin de l’effrayer et de le faire quitter sa solitude, lui apparaissait sous les formes les plus hideuses ; « mais le Seigneur le rendit redoutable à ses ennemis : un mot de sa bouche réduisait ces prodiges à néant ».


Sa sainteté attira bientôt les âmes désireuses de voir s’affirmer en elles avec plus de perfection la royauté divine du Christ. Nouveau législateur, il leur donna « la doctrine et le règlement de vie qu’il avait reçus de Dieu dans la prière ».


C’est à saint Antoine, le premier des Abbés, que remonte l’institution de la vie monastique en commun, où se forment les âmes d’élite, toujours prêtes, comme leur père en Dieu, à recevoir le Seigneur quand Il viendra les retirer de ce monde. Aussi la Messe d’aujourd’hui est-elle celle du « Commun des Abbés ».


Il soutint aussi une lutte des plus rudes contre l’Arianisme, et, avec saint Athanase qui l’honorait de son amitié, il défendit avec succès le dogme de la divinité du Christ.

Il mourut l’an 356, à l’âge de 105 ans.


Manifestons par la perfection de notre vie que nous participons à la divinité de Jésus.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Préparez votre âme au combat ; défiez-vous du démon.

Méditation du jour
Nos œuvres ne sont méritoires que par notre union à Jésus-Christ  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|