S. Évariste
26 octobre

RÉSUMÉ :


Saint Évariste, grec de naissance, fut élu Pape d’une voix unanime, lorsque le Saint-Siège vint à vaquer par la mort d’Anaclet Ier. Ce fut lui, qui, le premier, divisa Rome en titres ou paroisses assignant un prêtre à chacune.

Il régla que sept diacres entoureraient l’Évêque, lorsque celui-ci exercerait le ministère de la prédication, afin d’honorer davantage la parole de Dieu et la dignité épiscopale.

Saint Évariste fut condamné à mort sous Trajan en l’an 109.

1524

On lit au Bréviaire Romain :


Saint Évariste, né en Grèce, d’un père Juif, exerça le souverain pontificat du temps de l’empereur Trajan. Il partagea entre les Prêtres de la ville de Rome les titres des églises, et ordonna que sept Diacres fissent cortège à l’Évêque quand il s’acquittait du devoir de la prédication. D’après la tradition apostolique, il établit que le mariage se célébrerait publiquement et que la bénédiction sacerdotale serait aussi conférée publiquement.

Il présida au gouvernement de l’Église neuf ans et trois mois. Il ordonna au mois de décembre et en quatre fois dix-sept Prêtres, deux Diacres et quinze Évêques. Couronné du martyre, il fut enseveli près de la sépulture du Prince des Apôtres, le VII des calendes de novembre.


Dimanche 29 novembre 2020
1er dimanche de l'Avent
1re classe
Temps de l’Avent



Oraison - collecte
Faites paraître, Seigneur, Votre puissance et venez ; afin que nous méritions d’être arrachés, par Votre secours, aux imminents périls où nos péchés nous engagent, et d’en être sauvés par Votre vertu libératrice ; Vous qui étant Dieu vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« À Rome, dit le Martyrologe Romain, sur la voie Salaria, l’anniversaire des saints Martyrs Saturnin, vieillard et Sisinius, diacre, sous l’empereur Maximin.


« Après qu’ils eurent langui longtemps en prison, le préfet de la ville ordonna qu’ils fussent placés sur le chevalet, et leurs membres disloqués à l’aide de courroies, puis qu’ils fussent meurtris à coups de matraques et de fouets à clous et brûlés en plusieurs parties du corps ; enfin, descendus du chevalet, il leur fit trancher la tête. » (L’an 305).


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ne pouvant donner à Dieu le sang de votre corps, donnez-Lui le sang de votre âme, c’est-à-dire le sacrifice.

Méditation du jour
Soyons fidèles à la grâce  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|