S. Cyrille et S. Méthode
7 juillet

RÉSUMÉ :

Toute pénétrée encore d’un saint amour envers ses Chefs saint Pierre et saint Paul, l’Église célèbre en ce jour la fête de saint Cyrille et de saint Méthode « qui s’engagèrent sous serment à persévérer dans la Foi du bienheureux Pierre et des Pontifes romains », et « amenèrent à Pierre en nombreuses recrues les Bulgares, les Moraves et les Bohèmes ».

Frères par le sang, ils naquirent au IXe siècle à Thessalonique et se distinguèrent par les progrès qu’ils firent dans les sciences, à Constantinople.

Consacrés Évêques par le Pape Adrien II, ils convertirent les peuples slaves.

Inventeurs des caractères de cette langue, ils traduisirent les Livres saints et accomplirent les rites sacrés dans cet idiome dont ils sont considérés comme les auteurs.

Saint Cyrille mourut à Rome en 869 et fut enseveli près des reliques de saint Clément, qu’il avait apportées de Chersonèse.

Saint Méthode mourut en 885.

Série de timbres-poste émis par la Cité du Vatican en 1963
pour le onzième centenaire du début de l’apostolat des deux frères saint Cyrille et saint Méthode chez les Slavons
Le champ d
Le champ d'apostolat, au centre de l'Europe, des deux frères saint Cyrille et saint Méthode.
Saint Cyrille, évêque et confesseur.
Saint Cyrille, évêque et confesseur.

Saint Méthode, évêque et confesseur.
Saint Méthode, évêque et confesseur.

1454


  • VOIR plus de détails et d’iconographie à la fête du Pape : saint Clément Ier (fresque dans la basilique romaine du Saint).

LA « COMMISSION EUROPÉENNE » NE VEUT PAS DE CRUCIFIX

NI D’AURÉOLES SUR LES EUROS

Slovaquie : pièce en argent (diamètre 22 mm) de 20 Ks (couronnes slovaques) frappée en 1941

2300

Revers de cette monnaie : Saint Cyrille et saint Méthode.
Revers de cette monnaie : Saint Cyrille et saint Méthode.


De même les deux grands Saints si célèbres chez les Slaves : saint Cyrille et saint Méthode.


22/11/2012 – 14h00

BRATISLAVA ( NOVOpress / Bulletin de réinformation) – La commission européenne ne veut pas de crucifix et d’auréoles sur les euros. L’épiscopat slovaque a protesté contre la position de la Commission européenne exigeant que la pièce commémorative slovaque de deux euros programmée pour l’année prochaine et représentant les saints Cyrille et Méthode soit amputée du crucifix et des auréoles des deux Saints, qui étaient prévus dans le projet de la pièce.

Le porte-parole de l’épiscopat slovaque, le P. Jozef Kovaczik, a déclaré : « Il s’agit là d’un manque de respect de la tradition chrétienne européenne ». « Vivons-nous réellement dans un État de droit ou dans un système totalitaire où l’on nous dicte quels attributs sont autorisés ? ». Il rappelle que « dès 1988, avant la Révolution [contre le communisme], les fidèles slovaques ont risqué leur vie par l’annonce des œuvres et de l’enseignement des deux Saints ».

VERRA-T-ELLE LE JOUR ?

Slovaquie : la pièce de 2 € devant être frappée en 2013, pour le 1150e anniversaire de l’arrivée des deux apôtres,

contestée par la « commission européenne »

Saint Cyrille et saint Méthode avec leur auréole et la Croix sur les deux bras de l

Saint Cyrille et saint Méthode avec leur auréole
et la Croix sur les deux bras de l'étole.
Projet pour l'émission de cette année 2013.

2301


Suite du communiqué de l’agence de presse :

Pendant la période communiste, les autorités demandaient aux peintres et aux sculpteurs de représenter Cyrille et Méthode sans auréole. Un argument de plus pour ceux qui comme Vladimir Bukovsky —un important leader des dissidents de l’ex-URSS qui a passé 12 ans de sa vie en prison et en “hôpital psychiatrique” spécial— voient dans le fonctionnement actuel de l’Union Européenne une grande analogie avec celui de l’Union Soviétique.


Dimanche 8 décembre 2019
IMMACULÉE CONCEPTION

de la Bienheureuse Vierge Marie
1re classe

Temps de l’Avent

Mémoire de deuxième dimanche de l’Avent


Oraison - collecte
Ô Dieu, qui, par l’Immaculée Conception de la Vierge, avez préparé à Votre Fils une demeure digne de Lui, nous Vous en supplions, Vous qui, en prévision de la mort de ce même Fils, l’avez préservée de toute tache, accordez-nous, par son intercession, qu’étant purifiés de nos fautes, nous parvenions jusqu’à Vous. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi-soit-il.


Mémoire de l’Avent :


Excitez nos cœurs, Seigneur, à préparer les voies de Votre Fils unique, afin que nous soyons rendus dignes de Vous servir avec des âmes purifiées par Son avènement. Lui qui vit et règne avec Vous, dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Ayant décidé de toute Éternité, de faire de Marie la Mère du Verbe incarné, Dieu voulut qu’elle écrasât dès le premier instant de sa conception la tête du serpent.

Il l’entoura « d’une parure de sainteté » et fit de son âme, « qu’Il préserva de toute tache, une habitation digne de Son Fils ». Dès le VIIIe siècle, on commémorait en Orient le 9 décembre, au IXe siècle, en Irlande, le 3 mai et au XIe siècle, en Angleterre, le 8 décembre la fête de la « Conception » de la Vierge.


Les bénédictins avec saint Anselme, et les franciscains avec Duns Scot (mort en 1308) furent favorables à la fête de « l’immaculée Conception » célébrée dès 1128 dans les monastères anglo-saxons. Au XVe siècle, le Pape Sixte IV, franciscain, fit construire au Vatican la chapelle Sixtine en l’honneur de la Conception de la Vierge.


Et le 8 décembre 1854, Pie IX proclama officiellement ce grand dogme en se faisant l’écho de toute la tradition chrétienne que résume la parole de l’Ange : « Je vous salue, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes ». « Vous êtes toute belle, ô Marie, et la tache originelle n’est point en vous », dit avec vérité le verset alléluiatique de la Messe.


Comme l’aurore, messagère du jour, Marie précède l’Astre qui illuminera bientôt le monde des âmes. Introductrice de son Fils, c’est elle qui se présente la première dans le cycle liturgique.


Demandons à Dieu « de nous guérir et de nous délivrer de toutes nos fautes », afin que, recevant cette vertu qui est propre à la fête de l’Immaculée, nous soyons plus dignes d’accueillir Jésus dans nos cœurs lorsqu’Il y viendra le 25 décembre.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Répétez souvent : « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous » et portez la Médaille miraculeuse.


Méditation du jour
Notre programme  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|