S. Alexis Falconieri
17 février

1269

Saint Alexis Falconieri faisait profession d’une particulière humilité, qui l’empêcha de recevoir les Ordres sacrés lorsque ses Compagnons en eurent obtenu la permission ; il ne voulait jamais être employé qu’aux offices les plus bas ; aussi reçut-il comme une faveur l’ordre de faire la quête à Florence ; il retournait tous les jours au mont Sénario, éloigné de plus de deux lieues de Florence.

Comme il était souvent impossible de faire ce chemin deux fois le jour par des temps fâcheux, les Servites obtinrent, aux portes de Florence, un petit hospice où ils demeurèrent deux ou trois, et qui est devenu depuis le célèbre monastère de l’Annonciade de Florence.

Le culte de saint Alexis Falconieri a été approuvé par le pape Clément XI, le 1er décembre 1717, et celui de ses six Compagnons, le 3 juillet 1725.


Vendredi 26 mai 2017
>S. Philippe Néri,

confesseur
3e classe

Temps de l’Ascension



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez élevé le bienheureux Philippe, Votre Confesseur, à la gloire de Vos Saints, accordez-nous, dans Votre miséricorde, que, célébrant avec joie cette solennité, nous mettions à profit, l’exemple de ses vertus. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de S. Éleuthère Ier, pape et martyr :


Pasteur éternel, considérez avec bienveillance Votre troupeau, et par Votre bienheureux Martyr et souverain Pontife Éleuthère que Vous avez constitué pasteur de toute l’Église, gardez-le à jamais sous Votre protection. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Philippe, né à Florence au XVIe siècle, quitta tout pour servir le divin Maître, et fonda la Congrégation de l’Oratoire. L’Esprit-Saint l’avait enflammé d’un tel amour de Dieu que les palpitations de son cœur lui brisèrent deux côtes.


Il passait des nuits entières dans la contemplation des choses célestes et « l’Esprit de vérité » lui enseigna la vraie sagesse. Ses entretiens avec Jésus le comblaient d’une telle joie qu’il s’écriait : « Assez, Seigneur, assez ».

Il aimait les jeunes gens : « Amusez-vous, leur disait-il, mais n’offensez pas Dieu ». Il mourut en 1595, en la fête du Saint-Sacrement.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Comme saint Philippe, courons le cœur dilaté d’une sainte et amoureuse joie, dans la voie des commandements de Dieu.

Méditation du jour
Sachez vivre de la vie intérieure au milieu des occupations extérieures  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|