S. Alexandre Ier,
S. Évence et S. Théodule,
et S. Juvénal
3 mai

    RÉSUMÉ :

    Saint Alexandre gouverna l’Église sous l’empereur Adrien. Il ordonna de mêler l’eau avec le vin au saint Sacrifice de la Messe, à cause du Sang et de l’Eau qui coulèrent du côté de Jésus.

    Son nom est inscrit au canon de la Messe.

    Il fut martyrisé en même temps que les prêtres saint Évence et saint Théodule, en 117, d’après le Liber Pontificalis, et leurs corps reposent à Rome, dans l’église de Sainte-Sabine, où a lieu la Station le Mercredi des Cendres.

    Saint Juvénal, évêque de Narni, s’endormit en ce jour dans la paix du Christ ressuscité, vers 377.

1400

Saint Alexandre, Romain, gouvernait l’Église sous l’empire d’Adrien et convertit à Jésus-Christ la plus grande partie de la noblesse de Rome. Il établit que le pain et le vin seraient seuls offerts dans les mystères sacrés, et il ordonna que le vin serait mélangé à l’eau à cause du sang et de l’eau qui coulèrent du côté de Jésus. Il ajouta dans le canon de la Messe : « Qui pridie quam pateretur », et décréta que l’eau bénite mêlée de sel serait conservée perpétuellement dans l’église et serait employée dans les maisons pour chasser les démons. Il siégea dix ans, cinq mois et vingt jours, et se rendit illustre par la sainteté de sa vie et ses salutaires institutions. Il reçut la couronne du martyre avec saint Éventius et saint Théodule, Prêtres, et fut enseveli sur la voie Nomentane, au troisième mille de la ville, à l’endroit même où il avait été frappé de la hache ; il avait créé en divers temps, au mois de décembre, six Prêtres, deux Diacres et cinq Évêques pour différents lieux. Les corps de ces Martyrs furent ensuite transférés dans la cille et ensevelis dans l’Église de Sainte-Sabine ».


En ce même jour arriva la bienheureuse mort de saint Juvénal, Évêque de Narni, qui, après avoir par sa sainteté et sa doctrine enfanté un grand nombre de fidèles à Jésus-Christ, s’illustra par ses miracles et s’endormit en paix dans sa ville épiscopale, où il fut enseveli avec honneur.


Jeudi 2 juillet 2020
Visitation de la

Bienheureuse Vierge Marie
2e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Seigneur, nous Vous prions d’accorder à Vos serviteurs le don de la grâce céleste ; et, comme l’enfantement de la Bienheureuse Vierge a été le principe de leur salut, qu’ainsi la pieuse solennité de sa Visitation leur procure un accroissement de paix. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Processus et saint Martinien, martyrs :


Ô Dieu, qui nous donnez dans la glorieuse profession de Foi de Vos saints Martyrs Processus et Martinien un gage de Votre secours et de Votre protection, accordez-nous de profiter de leur exemple et de nous réjouir de leur intercession. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
L’Archange Gabriel avait annoncé à Marie que Dieu donnerait bientôt un fils à sainte Élisabeth. Aussitôt la Vierge se rendit à Hébron, où habitait sa cousine ; c’est le mystère de la Visitation qui se célèbre au lendemain de l’ancienne Octave de la Nativité de saint Jean-Baptiste.


Aujourd’hui, comme au temps de l’Avent, l’Église rapproche le souvenir du Précurseur de celui de Jésus et de Marie.

Nous avons remarqué en effet, à cette époque, que le vendredi des Quatre-Temps d’hiver nous rappelait ce même mystère de la Visitation.

Cette solennité fut instituée pour l’univers entier, en 1389, par Urbain VI, afin d’obtenir la fin du grand schisme d’Occident.

Elle fut ensuite élevée au rite de double de 2e classe par Pie IX, car c’est en cette fête que s’acheva à Rome en 1849 la victoire de l’Église sur la Révolution.


Marie visite sainte Élisabeth et Jésus visite saint Jean et le sanctifie. Aussi saint Jean tressaille d’allégresse et sainte Élisabeth, remplie par lui de l’Esprit-Saint, s’écrie : « Vous êtes bénie entre les femmes et le fruit de votre sein béni ».

La Vierge, Mère de Dieu, qui porte en elle et produit, Celui qui porte et produit toutes choses, prononce alors « un sublime cantique », le Magnificat.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Exercez-vous à la prévenance et à l’amabilité chrétienne à l’égard du prochain.

Méditation du jour
« Mon âme glorifie le Seigneur, et mon esprit a tressailli d’allégresse en Dieu mon Sauveur »  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|