S. Alexandre Ier,
S. Évence et S. Théodule,
et S. Juvénal
3 mai

    RÉSUMÉ :

    Saint Alexandre gouverna l’Église sous l’empereur Adrien. Il ordonna de mêler l’eau avec le vin au saint Sacrifice de la Messe, à cause du Sang et de l’Eau qui coulèrent du côté de Jésus.

    Son nom est inscrit au canon de la Messe.

    Il fut martyrisé en même temps que les prêtres saint Évence et saint Théodule, en 117, d’après le Liber Pontificalis, et leurs corps reposent à Rome, dans l’église de Sainte-Sabine, où a lieu la Station le Mercredi des Cendres.

    Saint Juvénal, évêque de Narni, s’endormit en ce jour dans la paix du Christ ressuscité, vers 377.

1400

Saint Alexandre, Romain, gouvernait l’Église sous l’empire d’Adrien et convertit à Jésus-Christ la plus grande partie de la noblesse de Rome. Il établit que le pain et le vin seraient seuls offerts dans les mystères sacrés, et il ordonna que le vin serait mélangé à l’eau à cause du sang et de l’eau qui coulèrent du côté de Jésus. Il ajouta dans le canon de la Messe : « Qui pridie quam pateretur », et décréta que l’eau bénite mêlée de sel serait conservée perpétuellement dans l’église et serait employée dans les maisons pour chasser les démons. Il siégea dix ans, cinq mois et vingt jours, et se rendit illustre par la sainteté de sa vie et ses salutaires institutions. Il reçut la couronne du martyre avec saint Éventius et saint Théodule, Prêtres, et fut enseveli sur la voie Nomentane, au troisième mille de la ville, à l’endroit même où il avait été frappé de la hache ; il avait créé en divers temps, au mois de décembre, six Prêtres, deux Diacres et cinq Évêques pour différents lieux. Les corps de ces Martyrs furent ensuite transférés dans la cille et ensevelis dans l’Église de Sainte-Sabine ».


En ce même jour arriva la bienheureuse mort de saint Juvénal, Évêque de Narni, qui, après avoir par sa sainteté et sa doctrine enfanté un grand nombre de fidèles à Jésus-Christ, s’illustra par ses miracles et s’endormit en paix dans sa ville épiscopale, où il fut enseveli avec honneur.


Dimanche 28 février 2021
2e dimanche de Carême
1re classe
Temps du Carême


Le massacre des Lucs-sur-Boulogne

(La Terreur et les Colonnes infernales)

28 février 1794

Voir plus bas : Méditation du jour


voir Le Martyrologe #90-4



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui voyez que nous n’avons de nous-mêmes aucune force, gardez-nous au dedans comme au dehors, afin que notre corps soit préservé de toute adversité, et notre âme purifiée de toute pensée mauvaise. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
POUR LE MASSACRE DES LUCS-SUR-BOULOGNE :


DEUX PAROISSES : 2150 ÂMES avec 563 FIDÈLES MASSACRÉS

dont 110 ENFANTS de moins de sept ans.

En 1793, les Vendéens s’insurgeaient contre le gouvernement révolutionnaire, persécuteur des prêtres et de la religion.

Pendant près d’un an, ils tinrent tête aux Armées de la Convention qui, pour en finir, organisa les Colonnes Infernales avec mission de mettre la Vendée à feu et à sang.

Le Massacre des Lucs —à la date du 28 février 1794— est l’un des épisodes les plus tragiques de cette histoire.


Pour plus de détails : Cliquer ci-dessous (Méditation du jour) ou ci-dessus sur le titre (Le massacre des Lucs-sur-Boulogne).

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Soyez ferme ; mais doux, et gardez la sévérité surtout pour vous-même.

Méditation du jour
Le massacre des Lucs-sur-Boulogne
28 février 1794
 suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|