S. Léonard de Port-Maurice
26 novembre
« San Leonardo in Corsica », toile de Leonardo Massabo (1812-1886)
Basilique Saint-Maurice, Imperia (Italie).
Saint Léonard de Port-Maurice opère une conversion en Corse.
Saint Léonard de Port-Maurice opère une conversion en Corse.

1024

Cet illustre disciple de saint François d’Assise est né en 1676, le bienheureux Innocent XI étant pape, Léopold Ier empereur et Louis XIV roi de France. Après une enfance et une jeunesse saintes, saint Léonard se sentit animé d’une ardente soif d’austérités et d’un zèle immense pour le salut des âmes : ce sont les deux principaux caractères de sa vie.

Sa passion de la souffrance lui fit fonder une solitude où ses disciples s’engageaient à ne manger ni viande, ni œufs, ni laitage, ni poisson, à observer neuf Carêmes, à l’exemple de saint François, à coucher sur la dure, à marcher pieds nus par tous les temps, à observer un continuel et rigoureux silence. Il ne sortait de « ce lieu de délices » que pour prêcher des missions, et il avait hâte d’y revenir se plonger dans la pénitence et dans la prière.

On comprend que la prédication d’un tel religieux, même à part son éloquence, devait produire de merveilleux fruits de salut ; toutes les résistances cédaient devant lui ; ses sermons étaient interrompus par des cris de douleur et des sanglots ; le don des miracles ajoutait encore à sa puissance apostolique.

Il mourut l’an 1751, Benoît XIV étant pape, Marie-Thérèse impératrice et Louis XV roi de France.


Jeudi 19 octobre 2017
S. Pierre d’Alcantara,

confesseur
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez daigné faire briller dans Votre Confesseur, le bienheureux Pierre, les dons d’une admirable pénitence et d’une sublime contemplation, faites, s’il Vous plaît, qu’aidés de ses mérites et mortifiant notre chair, nous obtenions plus facilement les biens célestes. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Né à Alcantara, en Espagne, de parents nobles, saint Pierre distribua ses biens en aumônes, et entra à seize ans dans l’Ordre séraphique de saint François.


Très rigide observateur de la règle primitive de l’institut franciscain, il mena en effet un genre de vie fort austère. Sa grande dévotion pour la Passion de Jésus fit naître en lui un amour extraordinaire de la pénitence.


Il mourut en 1562 et apparaissant à sainte Thérèse d’Avila, il lui dit : « Ô bienheureuse pénitence, qui m’a valu une si grande gloire ! »


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Usez des choses de ce monde comme n’en usant pas, en vous rappelant constamment que c’est en vue de l’Éternité.

Méditation du jour
Tout Chrétien doit être fort  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|