Ste Jeanne d’Arc
30 mai

  • EN FRANCE : FÊTE NATIONALE en faisant la solennité de la fête de sainte Jeanne d’Arc le 2e dimanche du mois de mai (cette année 2016 : le 8 mai). Mais la fête au 30 mai y est maintenue.

Demandons « au Saint-Esprit qui fait les âmes pieuses et courageuses », de nous donner « de puiser comme Jeanne dans la Sainte Communion la vaillance dont elle nous a donné de si beaux exemples, puisqu’elle affronta, pour repousser les ennemis, même les périls de la guerre ».

Sainte Jeanne d
Sainte Jeanne d'Arc, patronne seconde de la France.

426

Désignée par Pie XI comme patronne seconde de la France.

« Jeanne, épouse du Christ, patronne et gardienne de la France fut suscitée miraculeusement par Dieu pour défendre la Foi et la patrie ».

« Instruite par des Voix célestes et remplie de la lumière de Jésus, elle sut, par sa sagesse, s’imposer à l’admiration des princes et des grands, soumettre des nations étrangères, et laisser à la postérité un souvenir éternel ».

« Revêtu de la cuirasse de la justice, et les reins ceints de la vérité, la Pucelle quitte par obéissance son père et sa mère, et devenue soldat de Dieu, elle s’en va chevauchant sans peur où l’Archange Michel l’envoie ».

« Au milieu des dangers mortels, elle ne craint pas, car le Seigneur Jésus qui est avec elle la revêt de Sa force, la nourrit de Son pain céleste et lui accorde la victoire ».

« Environnée de flammes, elle invoque Jésus et embrassant la croix elle s’envole vers Lui comme une innocente colombe ». Elle « va se joindre aux chœurs bienheureux des Vierges où elle prie beaucoup pour son peuple et pour toute la nation française ».

Elle mourut en 1431.


  • Voir la méditation du jour.

  • Verrière de la Basilique de Domrémy (détail)
    « Je suis envoyée pour relever le sang de France »
    « Je suis envoyée pour relever le sang de France »
    Le siège d’Orléans 1429
    Timbre-poste français de 1929
    1429 - 1929 : cinquième centenaire de la victoire d
    1429 - 1929 : cinquième centenaire de la victoire d'Orléans.

    1699

    Avec sa Foi, sa confiance en Dieu et son enthousiasme pour la Mission qui lui est confiée par le Ciel, elle parvient à insuffler aux soldats français désespérés une énergie nouvelle et à contraindre les Anglais à lever le siège de la ville dans la nuit du 7 au 8 mai 1429.

    À partir de 1926 la France entre dans une période de crise. En 1929 : Poincaré est à la tête d’un gouvernement d’ « Union Nationale », mais plus pour longtemps.

    Politique financière rigoureuse, « Franc Poincaré » : renforcement de la monnaie, ce qui n’est plus possible pour chaque pays avec l’euro…


    Jeudi 25 mai 2017
    ASCENSION de NOTRE SEIGNEUR
    1re classe
    Temps après la Pentecôte


    DÉSOLÉ POUR L’INCIDENT DE MISE À JOUR

    DU CALENDRIER LITURGIQUE DE DIMANCHE DERNIER…

    Avec mes excuses !


    S. Urbain Ier,

    pape et martyr


    Nos Saints de Provence :


    Ste Marie Jacobé,

    apôtre de la Provence,

    mère de S. Jacques le Mineur

    Conjointement :

    Ste Marie Salomé

    et Ste Sara, leur servante


    voir Le Martyrologe #90-4


    (Prière de ce jour) :
    Voir « Mois de Marie » #1399-109




    Oraison - collecte
    Nous Vous en supplions, ô Dieu tout-puissant, faites-nous cette grâce, à nous qui croyons que Votre Fils unique, notre Rédempteur, est en ce jour monté aux Cieux, que nous y habitions aussi nous-mêmes en esprit. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
    Ainsi soit-il

    Vie du Saint du jour
    Né à Soana en Toscane, Hildebrand fut moine du célèbre monastère bénédictin de Cluny dont dépendaient à ce moment deux mille abbayes. Il en devint bientôt Prieur, puis fut élu Abbé du Monastère de Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome, et Cardinal de l’Église Romaine.


    À la mort d’Alexandre II, il fut élu Pape et prit le nom de Grégoire VII. Préposé ainsi au gouvernement de la maison de Dieu, il participa à la plénitude du Sacerdoce de Jésus.


    À une époque où l’épiscopat, en majeure partie simoniaque, dépendait des princes civils, il travailla avec une telle constance à défendre la liberté de l’Église, que depuis le temps des Apôtres, aucun Pontife, assure-t-on, ne soutint de plus grands travaux pour elle, ou ne lutta plus fortement pour son indépendance.


    Pendant qu’il célébrait le Saint Sacrifice, on vit une colombe qui descendait sur lui : l’Esprit-Saint témoignait par ce signe des vues toutes surnaturelles qui le guidaient dans la conduite de l’Église. Contraint de quitter Rome, il mourut à Salerne, en l’an 1085, en prononçant ces paroles, dont les premières sont empruntées au Ps. XLIV : « J’ai aimé la justice et haï l’iniquité : voilà pourquoi je meurs en exil ».


     voir la grande vie du Saint


    Résolution pratique du jour
    À l’exemple de saint Grégoire, surmontons avec courage toutes les adversités.

    Méditation du jour
    Sanctifions aussi nos paroles  suite

    |Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|