S. Melchiade
10 décembre

On lit au Martyrologe Romain de ce jour :


« À Rome, le décès de S. Melchiade, Pape, qui après avoir beaucoup souffert en la persécution de Maximien, vit la paix rendue à l’Église et mourut en 314 d’une mort tranquille ».

1551

Saint Melchiade ou Miltiade fut, sur la chaire de saint Pierre, le successeur de saint Eusèbe. C’est sous son pontificat que Constantin, vainqueur de Maxence, grâce a l’appui de Dieu, rendit la liberté à l’Église. Saint Melchiade profita des heureuses dispositions de l’empereur et étendit le règne de Jésus-Christ. Il eut aussi à condamner l’hérésie des donatistes, et, ceux-ci ayant voulu recourir à Constantin, l’empereur exigea que la cause fût portée devant le souverain pontife, auquel seul il reconnaissait le droit de décider selon la justice. Saint Melchiade tint le concile de Latran, en 313, et Donat y fut anathématisé. Ce saint Pape mourut le 10 janvier de l’année d’après.


Mercredi 29 mai 2024
Ste Marie-Madeleine de Pazzi,

vierge
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui aimez la virginité, et qui avez orné des dons célestes, Marie-Madeleine cette vierge embrasée de Votre amour, donnez-nous d’imiter, dans sa pureté et sa charité, celle que nous vénérons en célébrant sa fête. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Née à Florence (1566), de l’illustre famille des Pazzi, sainte Marie-Madeleine voua, dès l’âge de dix ans, sa virginité au Christ qu’elle prit pour époux.

Aussi Dieu l’aima d’un amour de préférence, et en fit l’une des vierges qui forment Sa cour d’honneur. Elle revêtit l’habit du Carmel (1584) et se livra à d’effrayantes mortifications.

L’Esprit-Saint, que lui envoya du haut du Ciel le divin ressuscité, l’enflammait d’un tel amour qu’elle devait répandre de l’eau fraîche sur sa poitrine brûlante.

Elle déplorait amèrement que les infidèles et les pécheurs fussent en voie de perdition et s’offrait à endurer tous les tourments pour leur salut. Elle avait pour devise : « Souffrir et non mourir ».

Elle mourut en l’an 1607 et son corps, qu’elle mortifia de toutes façons, s’est conservé jusqu’à nos jours sans corruption.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Excitez-vous à l’amour de Dieu par le souvenir des sublimes exemples des Saints.

Méditation du jour
Notre espérance  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|