S. Célestin Ier
27 juillet

RÉSUMÉ :


Saint Célestin, Romain de naissance, fut élu pape l’an 422. C’est lui qui condamna l’hérésie de Nestorius et confia à saint Patrick (ou Patrice) la mission de conquérir l’Irlande à Jésus-Christ. Il affirma hautement l’autorité suprême du Pape : « Ma vigilance pastorale, écrivait-il, n’est point bornée par les lieux ; elle s’étend partout où l’on adore Jésus-Christ ». Après un saint et fécond pontificat, saint Célestin alla recevoir au Ciel la récompense de son zèle, l’an 432.

Le Pape saint Célestin Ier
Le Pape saint Célestin Ier

2347

À Rome, saint Célestin Ier Pape, qui condamna Nestorius, évêque de Constantinople, chassa Pélage et, par son autorité, fit assembler contre le même Nestorius le saint Concile général d’Éphèse.

Successeur de Boniface Ier sur le siège de saint Pierre, il fut élu tout d’une voix (10 septembre 422). Il était fils du romain Priscus, et avait, dit-on, des liens de parenté avec l’empereur Valentinien. Dans sa jeunesse, il avait visité Milan, sous l’épiscopat de saint Ambroise ; le Pape Innocent l’avait nommé Diacre. L’hérésie de Nestorius et le concile d’Éphèse ont rendu son pontificat célèbre.

Mis en garde par le patriarche Cyrille contre les artifices de Nestorius, il convoqua à Rome un synode, où l’on condamna ses écrits sur l’incarnation du Verbe et la maternité de Marie (430). L’année suivante, il envoya trois légats au concile réuni à Éphèse, et par leurs soins l’anathème fut prononcé contre l’hérésiarque.

Saint Célestin déploya beaucoup de fermeté pour maintenir la pureté des doctrines ainsi que l’autorité du Saint-Siège ; les lettres qu’on possède de lui témoignent de sa droiture et de son activité.

La mission de son Diacre Pallade n’ayant pas réussi chez les Bretons, il manda, en 429, à saint Germain d’Auxerre d’aller leur prêcher la Foi.

À propos de certaines opinions dangereuses, il écrivait : « Il faut instruire la multitude, non la suivre. Nous devons avertir nos peuples de leurs devoirs, jamais prêter les mains à leurs manquements. Toute nouveauté n’intéresse pas seulement une Église en particulier, mais l’Église entière ». Saint Célestin mourut le 6 avril 432, Valentinien III étant empereur romain, Théodose II empereur romain d’Orient, Clodion le Chevelu roi des Francs.


Mercredi 25 novembre 2020
Ste Catherine d’Alexandrie,

vierge et martyre
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez donné la loi à Moïse sur le sommet du Mont Sinaï, et qui avez fait miraculeusement transporter en ce même lieu, par Vos saints Anges, le corps de Votre bienheureuse Vierge et Martyre Catherine ; faites, nous Vous en supplions que, par ses mérites et son intercession, nous puissions parvenir à la montagne qui est Jésus-Christ. Lui qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
L’illustre vierge Catherine, dit le Bréviaire Romain, naquit à Alexandrie. Ayant joint dès sa jeunesse l’étude des arts libéraux à l’ardeur de la Foi, elle s’éleva en peu de temps à une haute perfection de doctrine et de sainteté, si bien qu’à l’âge de dix-huit ans elle surpassait les plus érudits.


Ayant reproché à l’empereur Maximin de tourmenter les Chrétiens, celui-ci, rempli d’admiration pour la science de sainte Catherine, rassembla de toutes parts les hommes les plus savants, afin de la faire passer avec conviction de la Foi de Jésus au culte des idoles.


Le contraire arriva, car plusieurs d’entre eux furent convertis au Christianisme par la force de ses raisonnements. Maximin alors fit battre sainte Catherine de verges et de fouets garnis de plomb. Puis il la fit attacher à des roues armées de glaives aigus. Mais cette machine se rompit et le tyran ordonna que la vierge fût décapitée.


Elle mourut vers 307. Elle est dans la liste des quatorze Saints Auxiliaires. Le mont Sinaï où le corps de sainte Catherine fut transporté par les Anges est aussi le lieu où, par le ministère des Anges, Dieu donna Sa loi à Moïse.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ne subissez jamais le joug du respect humain ; prêchez hautement, servez publiquement Jésus-Christ, à la face du monde ; soutenez les droits de Son Église.

Méditation du jour
La lumière de la Foi  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|