Méditation du jour
Ste Julienne Falconieri,

vierge - 19 juin

Jésus,

ami véritable ”

R.P. Victor ALET, s.j., « La France et le Sacré-Cœur », 3e éd., p. 107, D. Dumoulin & Cie, Paris - 1889.
R.P. Victor ALET, s.j., « La France et le Sacré-Cœur », 3e éd., p. 107, D. Dumoulin & Cie, Paris - 1889.

« Heureux, dit l’Ecclésiastique,

« celui qui trouve

« un véritable ami. »

Or, est-il une amitié plus douce

et plus vraie

que celle qui s’établit entre le Cœur de Jésus

et le cœur de celui qui veut se donner à Lui ?

Avec quelle consolation

l’ami de Jésus

ne répétera-t-il pas,

au pied du Tabernacle,

ces belles invocations

qui semblent écrites sous la dictée

du Sauveur Lui-même :

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« doux compagnon de notre exil, je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur solitaire, je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur humilié, je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur délaissé, je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur oublié, je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur méprisé, je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur outragé..., je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur suppliant qu’on L’aime..., je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« Cœur maître des secrets de l’union divine..., je Vous adore.

« Cœur Eucharistique de Jésus,

« ayez pitié de nous !

« Cœur Eucharistique de mon Jésus,

« dont le Sang est la vie de mon âme,

« que je ne vive plus, mais vivez Seul en moi.

« Ainsi soit-il. »

(Prière au Cœur Eucharistique de Jésus)


Lundi 18 décembre 2017
de la Férie (de l’Avent)
2e classe
Temps de l’Avent



Oraison - collecte
Nous Vous en supplions, Seigneur, tendez Votre oreille à nos prières, et éclairez les ténèbres de notre esprit par la grâce de Votre visite. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. 
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Gatien, disciple des Apôtres, fut envoyé, dans les Gaules à Tours, dans le même temps que saint Trophime à Arles, saint Martial à Limoges, saint Saturnin à Toulouse, saint Denis à Paris, saint Paul à Narbonne, saint Austremoine en Auvergne, au Ier siècle, par le souverain Pontife.


Comme saint Ursin, l’apôtre du Berry, saint Gatien, l’apôtre de la Touraine, mourut en paix, tandis que les premiers missionnaires de l’Évangile expirèrent tous ou presque tous dans les supplices. Il fut enseveli dans le cimetière chrétien, au lieu où s’éleva plus tard l’église de Notre-Dame-la-Pauvre, appelée depuis, à cause de son précieux trésor, Notre-Dame-la-Riche. Saint Martin le fit transporter dans l’église cathédrale.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ne vous contentez pas de croire à l’Évangile, conformez-y votre vie, inspirez-vous constamment de ses maximes.


Méditation du jour
La louange divine  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|