La question du mois
De F-15-2-00 :
« Le jeûne et l’abstinence : Monsieur l’Abbé,

Le Carême comporte 40 jours. Sur quelle autorité vous basez-vous pour affirmer qu’il n’y aurait plus que 2 jours de jeûne et abstinence ?! ».

Dans le BULLETIN DOMINICAL (édition papier) N° 1662 du 22 février 2015, j’ai en effet indiqué à propos du Carême qu’il n’y avait plus que deux jours de jeûne et d’abstinence. De même pour le Temps de l’Avent.

La question en effet concerne bien l’Autorité de l’Église pour ce qui regarde l’obligation.

Voir la réponse détaillée dans le BULLETIN DOMINICAL N° 1663 du 1er mars 2015 enregistré dans les archives de ce site sous l’onglet général : BULLETIN DOMINICAL.

De F-13-10-19 :
Saint Léopold : Pourrais-je en savoir plus sur saint Léopold, un de mes garçons porte ce prénom et aimerait connaître ses actes. En effet Léopold s’intéresse à connaître son saint patron. Lors de la prière du soir nous invoquons nos saints patrons et Léopold sait peu de choses du sien. Merci beaucoup. En union de prières.
Saint Léopold : Je me réjouis de ce que votre garçon s’intéresse à son Saint patron (ce qui est normal, bien sûr, mais plus très habituel…).

Vous trouverez en ce jour (15 novembre) de la fête de saint Léopold la notice (illustrée) donnée à sa place dans la rubrique : Le Martyrologe.

De B-11-10-00 :
Martin
Votre demande (très laconique…) nous est bien parvenue et nous vous en remercions :

Il nous faut supposer que vous souhaitez avoir des éléments sur le Saint qui porte le nom de Martin.

L’approche du 11 novembre en est je pense l’occasion. Mais justement, ce pourrait tout aussi bien être l’approche du 12 novembre, car c’est aussi la fête d’un saint Martin…

Mais lequel ? car il y a encore bien d’autres Saints qui portent ce nom : au seul Martyrologe Romain, on peut en compter sept… et les Petits Bollandistes en retiennent… quarante-six !

Et puis, faut-il tout vous dire sur saint Martin ou un aspect particulier vous intéresse-t-il ?

En attendant votre réponse, nous vous souhaitons une bonne fête de tous les Saints (Martin et autres…).

De F-11-9-00 :
« Mes » jeunes qui préparent leur profession de Foi ont souhaité découvrir la vie de sainte Philomène que je ne connais pas. Pouvez-vous faire quelque chose pour moi ? Merci d’avance !
Les Petits Bollandistes retiennent trois Saintes qui portent ce nom de Philomène : l’une honorée à Nevers le 30 mai, une autre Vierge à San Severino le 5 juillet, et —sans doute celle qui vous intéresse— la Vierge et Martyre à Rome et fêtée le 11 août.

Il s’agit de la « petite Sainte » du saint Curé d’Ars, dont l’invention (la découverte) des reliques date des fouilles de 1802 dans les Catacombes romaines.

Voyez maintenant sur notre site, rubrique « Le Martyrologe » (barre du haut) à son ordre alphabétique la vie de sainte Philomène dont la fête est au 11 août.


Vendredi 27 avril 2018
S. Pierre Canisius,

confesseur et docteur de l’Église
3e classe

Temps Pascal



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui pour la défense de la Foi catholique avez armé de vertu et de science Votre Confesseur le bienheureux Pierre ; accordez dans Votre bonté que ses exemples et ses enseignements ramènent les cœurs égarés à la sagesse du salut et fassent persévérer les âmes fidèles dans la confession de la vérité. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Né à Nimègue (Hollande), le 8 mai 1521, mort à Fribourg (Suisse) le 21 décembre 1597, canonisé et proclamé Docteur de l’Église par Pie XI.


C’est à juste titre que ce Saint hollandais est surnommé l’apôtre de l’Allemagne, le marteau des hérétiques, le Jérôme et l’Augustin de son siècle, le défenseur de l’Église contre les portes de l’enfer.

Par ses prédications éloquentes, par ses livres de controverse et de piété, par la fondation de plusieurs collèges, par les missions dont quatre Papes le chargèrent auprès des princes et des évêques allemands, il enraya les progrès du protestantisme et fit refleurir la vie Catholique.


Il assista en qualité de théologien au Concile de Trente, et soutint les intérêts de l’Église à la diète d’Augsbourg et au colloque de Worms.

Profondément humble, il refusa les évêchés de Vienne et de Cologne.

Nous lui devons le premier catéchisme, qui suffirait à lui mériter la reconnaissance des Catholiques.


Le bienheureux acheva ses jours au collège Saint-Michel à Fribourg, où les pèlerins visitent sa chambre et vénèrent son tombeau.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Sanctifiez-vous dans votre situation, quelle qu’elle soit.

Méditation du jour
Louange et gloire à Dieu qui veille aussi sur nous  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|