La question du mois
De F-15-2-00 :
« Le jeûne et l’abstinence : Monsieur l’Abbé,

Le Carême comporte 40 jours. Sur quelle autorité vous basez-vous pour affirmer qu’il n’y aurait plus que 2 jours de jeûne et abstinence ?! ».

Dans le BULLETIN DOMINICAL (édition papier) N° 1662 du 22 février 2015, j’ai en effet indiqué à propos du Carême qu’il n’y avait plus que deux jours de jeûne et d’abstinence. De même pour le Temps de l’Avent.

La question en effet concerne bien l’Autorité de l’Église pour ce qui regarde l’obligation.

Voir la réponse détaillée dans le BULLETIN DOMINICAL N° 1663 du 1er mars 2015 enregistré dans les archives de ce site sous l’onglet général : BULLETIN DOMINICAL.

De F-13-10-19 :
Saint Léopold : Pourrais-je en savoir plus sur saint Léopold, un de mes garçons porte ce prénom et aimerait connaître ses actes. En effet Léopold s’intéresse à connaître son saint patron. Lors de la prière du soir nous invoquons nos saints patrons et Léopold sait peu de choses du sien. Merci beaucoup. En union de prières.
Saint Léopold : Je me réjouis de ce que votre garçon s’intéresse à son Saint patron (ce qui est normal, bien sûr, mais plus très habituel…).

Vous trouverez en ce jour (15 novembre) de la fête de saint Léopold la notice (illustrée) donnée à sa place dans la rubrique : Le Martyrologe.

De B-11-10-00 :
Martin
Votre demande (très laconique…) nous est bien parvenue et nous vous en remercions :

Il nous faut supposer que vous souhaitez avoir des éléments sur le Saint qui porte le nom de Martin.

L’approche du 11 novembre en est je pense l’occasion. Mais justement, ce pourrait tout aussi bien être l’approche du 12 novembre, car c’est aussi la fête d’un saint Martin…

Mais lequel ? car il y a encore bien d’autres Saints qui portent ce nom : au seul Martyrologe Romain, on peut en compter sept… et les Petits Bollandistes en retiennent… quarante-six !

Et puis, faut-il tout vous dire sur saint Martin ou un aspect particulier vous intéresse-t-il ?

En attendant votre réponse, nous vous souhaitons une bonne fête de tous les Saints (Martin et autres…).

De F-11-9-00 :
« Mes » jeunes qui préparent leur profession de Foi ont souhaité découvrir la vie de sainte Philomène que je ne connais pas. Pouvez-vous faire quelque chose pour moi ? Merci d’avance !
Les Petits Bollandistes retiennent trois Saintes qui portent ce nom de Philomène : l’une honorée à Nevers le 30 mai, une autre Vierge à San Severino le 5 juillet, et —sans doute celle qui vous intéresse— la Vierge et Martyre à Rome et fêtée le 11 août.

Il s’agit de la « petite Sainte » du saint Curé d’Ars, dont l’invention (la découverte) des reliques date des fouilles de 1802 dans les Catacombes romaines.

Voyez maintenant sur notre site, rubrique « Le Martyrologe » (barre du haut) à son ordre alphabétique la vie de sainte Philomène dont la fête est au 11 août.


Dimanche 20 octobre 2019
19e dimanche après la Pentecôte
Les Missions, (mémoire), avant-dernier dimanche d'octobre

2e classe
Temps après la Pentecôte

Mémoire de s Missions : nous vous remercions d’aider notre communauté du Cameroun, matériellement et spirituellement.


Oraison - collecte
Dieu tout-puissant et miséricordieux, éloignez de nous, dans Votre bonté, tout ce qui s’oppose à note salut, afin que, libres d’esprit et de corps, nous accomplissions ce qui est de Votre service avec des cœurs dégagés de toute entrave.


Mémoire des Missions, sous la même conclusion :


Dieu qui voulez que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité, envoyez des ouvriers dans Votre moisson et donnez-leur d’annoncer Votre parole avec une confiante assurance, afin que Votre doctrine se répande, qu’elle soit en honneur, et que tous les peuples Vous connaissent, Vous, le seul vrai Dieu, et Celui que Vous avez envoyé, notre Seigneur Jésus-Christ, qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Né au bourg de Kenty, dans le diocèse de Cracovie, saint Jean fut suscité par la Providence pour maintenir allumé, au cours du XVe siècle, le flambeau de la Foi et le feu de la Charité chrétienne en Pologne.


Il conquit tous les grades académiques à l’Université de Cracovie, où il enseigna pendant plusieurs années. Devenu prêtre, il offrait tous les jours le Saint Sacrifice pour apaiser la Justice du Ciel, car il s’affligeait profondément des offenses que Dieu reçoit de la part des hommes.


Il brilla surtout par son exquise charité que fait ressortir le Propre de sa Messe.

Il prenait sur sa nourriture pour soulager ceux qui étaient dans le besoin et leur abandonnait même ses habits et ses chaussures ; alors il laissait tomber son manteau jusqu’à terre pour qu’on ne le vit pas rentrer pieds nus chez lui.


Au cours d’un pèlerinage à Rome, des brigands le dévalisèrent, puis, sur sa déclaration qu’il ne possédait plus rien, le laissèrent poursuivre son chemin. Le Saint, qui avait cousu quelques pièces de monnaie dans son manteau, s’en ressouvint alors, appela les voleurs et les leur offrit. Ceux-ci, touchés de sa bonté et de sa candeur, lui rendirent tout ce qu’ils avaient pris.

Saint Jean de Kenty mourut la veille de Noël 1473. Il est spécialement invoqué dans les cas de phtisie et lorsqu’il y a des épidémies.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Opérez votre salut avec crainte et tremblement dit saint Paul ; défiez-vous de vous-même.

Méditation du jour
La dévotion nécessaire  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|