La question du mois
De F-15-2-00 :
« Le jeûne et l’abstinence : Monsieur l’Abbé,

Le Carême comporte 40 jours. Sur quelle autorité vous basez-vous pour affirmer qu’il n’y aurait plus que 2 jours de jeûne et abstinence ?! ».

Dans le BULLETIN DOMINICAL (édition papier) N° 1662 du 22 février 2015, j’ai en effet indiqué à propos du Carême qu’il n’y avait plus que deux jours de jeûne et d’abstinence. De même pour le Temps de l’Avent.

La question en effet concerne bien l’Autorité de l’Église pour ce qui regarde l’obligation.

Voir la réponse détaillée dans le BULLETIN DOMINICAL N° 1663 du 1er mars 2015 enregistré dans les archives de ce site sous l’onglet général : BULLETIN DOMINICAL.

De F-13-10-19 :
Saint Léopold : Pourrais-je en savoir plus sur saint Léopold, un de mes garçons porte ce prénom et aimerait connaître ses actes. En effet Léopold s’intéresse à connaître son saint patron. Lors de la prière du soir nous invoquons nos saints patrons et Léopold sait peu de choses du sien. Merci beaucoup. En union de prières.
Saint Léopold : Je me réjouis de ce que votre garçon s’intéresse à son Saint patron (ce qui est normal, bien sûr, mais plus très habituel…).

Vous trouverez en ce jour (15 novembre) de la fête de saint Léopold la notice (illustrée) donnée à sa place dans la rubrique : Le Martyrologe.

De B-11-10-00 :
Martin
Votre demande (très laconique…) nous est bien parvenue et nous vous en remercions :

Il nous faut supposer que vous souhaitez avoir des éléments sur le Saint qui porte le nom de Martin.

L’approche du 11 novembre en est je pense l’occasion. Mais justement, ce pourrait tout aussi bien être l’approche du 12 novembre, car c’est aussi la fête d’un saint Martin…

Mais lequel ? car il y a encore bien d’autres Saints qui portent ce nom : au seul Martyrologe Romain, on peut en compter sept… et les Petits Bollandistes en retiennent… quarante-six !

Et puis, faut-il tout vous dire sur saint Martin ou un aspect particulier vous intéresse-t-il ?

En attendant votre réponse, nous vous souhaitons une bonne fête de tous les Saints (Martin et autres…).

De F-11-9-00 :
« Mes » jeunes qui préparent leur profession de Foi ont souhaité découvrir la vie de sainte Philomène que je ne connais pas. Pouvez-vous faire quelque chose pour moi ? Merci d’avance !
Les Petits Bollandistes retiennent trois Saintes qui portent ce nom de Philomène : l’une honorée à Nevers le 30 mai, une autre Vierge à San Severino le 5 juillet, et —sans doute celle qui vous intéresse— la Vierge et Martyre à Rome et fêtée le 11 août.

Il s’agit de la « petite Sainte » du saint Curé d’Ars, dont l’invention (la découverte) des reliques date des fouilles de 1802 dans les Catacombes romaines.

Voyez maintenant sur notre site, rubrique « Le Martyrologe » (barre du haut) à son ordre alphabétique la vie de sainte Philomène dont la fête est au 11 août.


Mardi 17 octobre 2017
Ste Marguerite-Marie Alacoque,

vierge
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Seigneur Jésus-Christ, qui avez d’une manière admirable révélé à la bienheureuse Vierge Marguerite-Marie les insondables richesses de Votre Cœur, faites que par ses mérites et son imitation, nous méritions, Vous aimant en tout et par-dessus toute chose, d’avoir une demeure permanente dans ce divin Cœur. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Sainte Marguerite-Marie Alacoque naquit à Vérosvres (diocèse d’Autun) en 1647. Très jeune, elle se consacra à Jésus-Christ par le vœu de virginité perpétuelle. À vingt-trois ans, elle entra chez les Visitandines de Paray-le-Monial.


Le Sacré-Cœur Se révéla à elle dans trois grandes révélations, sans que la communauté s’en doutât. Sainte Marguerite-Marie employa ses dernières années à répandre cette admirable dévotion au divin Cœur et mourut le 17 octobre 1690, à l’âge de quarante-trois ans.

Son corps virginal fut enseveli sous une dalle du chœur près de cette grille où elle était à genoux quand le divin Maître lui apparut.


Pie IX la béatifia en 1864 et Benoît XV l’a canonisée en la fête de l’Ascension, le 13 mai 1920 et Pie XI a étendu son Office à l’Église universelle le 26 juin 1929.

Pour rester dans l’esprit liturgique — qui est l’esprit de l’Église — et consacrer, comme elle nous y engage par des indulgences, le premier Vendredi du mois au Sacré-Cœur, adaptons cette dévotion au Cycle. Ce sera lui donner une grande variété, tant dans son objet matériel (le Cœur de Jésus naissant à Noël, mourant le Vendredi-Saint, ressuscitant à Pâques), que dans son objet formel (l’amour de Jésus dans Ses mystères joyeux, douloureux et glorieux).


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Efforcez-vous d’acquérir une profonde dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.


Méditation du jour
Le Sacré-Cœur et Sa fervente disciple  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|