La question du mois
De F-15-2-00 :
« Le jeûne et l’abstinence : Monsieur l’Abbé,

Le Carême comporte 40 jours. Sur quelle autorité vous basez-vous pour affirmer qu’il n’y aurait plus que 2 jours de jeûne et abstinence ?! ».

Dans le BULLETIN DOMINICAL (édition papier) N° 1662 du 22 février 2015, j’ai en effet indiqué à propos du Carême qu’il n’y avait plus que deux jours de jeûne et d’abstinence. De même pour le Temps de l’Avent.

La question en effet concerne bien l’Autorité de l’Église pour ce qui regarde l’obligation.

Voir la réponse détaillée dans le BULLETIN DOMINICAL N° 1663 du 1er mars 2015 enregistré dans les archives de ce site sous l’onglet général : BULLETIN DOMINICAL.

De F-13-10-19 :
Saint Léopold : Pourrais-je en savoir plus sur saint Léopold, un de mes garçons porte ce prénom et aimerait connaître ses actes. En effet Léopold s’intéresse à connaître son saint patron. Lors de la prière du soir nous invoquons nos saints patrons et Léopold sait peu de choses du sien. Merci beaucoup. En union de prières.
Saint Léopold : Je me réjouis de ce que votre garçon s’intéresse à son Saint patron (ce qui est normal, bien sûr, mais plus très habituel…).

Vous trouverez en ce jour (15 novembre) de la fête de saint Léopold la notice (illustrée) donnée à sa place dans la rubrique : Le Martyrologe.

De B-11-10-00 :
Martin
Votre demande (très laconique…) nous est bien parvenue et nous vous en remercions :

Il nous faut supposer que vous souhaitez avoir des éléments sur le Saint qui porte le nom de Martin.

L’approche du 11 novembre en est je pense l’occasion. Mais justement, ce pourrait tout aussi bien être l’approche du 12 novembre, car c’est aussi la fête d’un saint Martin…

Mais lequel ? car il y a encore bien d’autres Saints qui portent ce nom : au seul Martyrologe Romain, on peut en compter sept… et les Petits Bollandistes en retiennent… quarante-six !

Et puis, faut-il tout vous dire sur saint Martin ou un aspect particulier vous intéresse-t-il ?

En attendant votre réponse, nous vous souhaitons une bonne fête de tous les Saints (Martin et autres…).

De F-11-9-00 :
« Mes » jeunes qui préparent leur profession de Foi ont souhaité découvrir la vie de sainte Philomène que je ne connais pas. Pouvez-vous faire quelque chose pour moi ? Merci d’avance !
Les Petits Bollandistes retiennent trois Saintes qui portent ce nom de Philomène : l’une honorée à Nevers le 30 mai, une autre Vierge à San Severino le 5 juillet, et —sans doute celle qui vous intéresse— la Vierge et Martyre à Rome et fêtée le 11 août.

Il s’agit de la « petite Sainte » du saint Curé d’Ars, dont l’invention (la découverte) des reliques date des fouilles de 1802 dans les Catacombes romaines.

Voyez maintenant sur notre site, rubrique « Le Martyrologe » (barre du haut) à son ordre alphabétique la vie de sainte Philomène dont la fête est au 11 août.


Mardi 22 août 2017
Cœur Immaculé de Marie
2e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Dieu éternel et tout-puissant qui avez préparé dans le Cœur de la bienheureuse Vierge Marie une demeure digne du Saint-Esprit, faites, dans Votre bonté, qu’en célébrant de toute notre âme cette solennité en l’honneur de son Cœur immaculé, nous arrivions à vivre selon Votre Cœur. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du même Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Timothée, saint Hippolyte et de saint Symphorien, martyrs :


Laissez-Vous fléchir, Seigneur, accordez-nous Votre secours ; et daignez, par l’intercession de Vos bienheureux Martyrs Timothée, Hippolyte et Symphorien, étendre sur nous Votre main propice. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du même Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Après avoir, en pleine guerre mondiale, consacré tout le genre humain au Cœur immaculé de Marie pour le mettre sous la protection de la mère du Sauveur, Pie XII décréta, en 1942, que chaque année l’Église entière célébrerait une fête en l’honneur du Cœur immaculé de Marie le 22 août, ancien jour octave de la fête de l’Assomption.

La dévotion au Cœur de Marie est déjà ancienne.


Au XVIIe siècle, saint Jean Eudes (fêté le 19 août) la propagea en l’unissant à celle du Sacré-Cœur de Jésus.

Au cours du XIXe siècle, Pie VII d’abord, Pie IX ensuite, accordèrent à plusieurs églises particulières une fête du « Cœur très pur de Marie », fixée au dimanche après l’Assomption, puis au samedi qui suit la fête du Sacré-Cœur.

En fixant au 22 août la fête du Cœur immaculé de Marie et en l’étendant à l’Église universelle, Pie XII lui assigna comme but d’obtenir, par l’intercession de la très Sainte Vierge, « la paix des nations, la liberté de l’Église, la conversion des pécheurs, l’amour de la pureté et la pratique des vertus ».


C’est cette Messe qui est reprise chaque premier samedi du mois à la demande de Notre-Dame à Fatima en 1917.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Que mon intelligence vous honore, ô Marie, comme vous le méritez ; que mon cœur vous aime comme il est juste ; que mon âme soit enflammée d’amour pour vous, comme c’est son intérêt éternel ; que ma chair vous serve comme c’est son devoir, et que ma vie soit consommée en votre service, afin que tout mon être puisse éternellement chanter votre gloire ! (Saint Anselme)


Méditation du jour
Aimons, souffrons  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|