La question du mois
De F-15-2-00 :
« Le jeûne et l’abstinence : Monsieur l’Abbé,

Le Carême comporte 40 jours. Sur quelle autorité vous basez-vous pour affirmer qu’il n’y aurait plus que 2 jours de jeûne et abstinence ?! ».

Dans le BULLETIN DOMINICAL (édition papier) N° 1662 du 22 février 2015, j’ai en effet indiqué à propos du Carême qu’il n’y avait plus que deux jours de jeûne et d’abstinence. De même pour le Temps de l’Avent.

La question en effet concerne bien l’Autorité de l’Église pour ce qui regarde l’obligation.

Voir la réponse détaillée dans le BULLETIN DOMINICAL N° 1663 du 1er mars 2015 enregistré dans les archives de ce site sous l’onglet général : BULLETIN DOMINICAL.

De F-13-10-19 :
Saint Léopold : Pourrais-je en savoir plus sur saint Léopold, un de mes garçons porte ce prénom et aimerait connaître ses actes. En effet Léopold s’intéresse à connaître son saint patron. Lors de la prière du soir nous invoquons nos saints patrons et Léopold sait peu de choses du sien. Merci beaucoup. En union de prières.
Saint Léopold : Je me réjouis de ce que votre garçon s’intéresse à son Saint patron (ce qui est normal, bien sûr, mais plus très habituel…).

Vous trouverez en ce jour (15 novembre) de la fête de saint Léopold la notice (illustrée) donnée à sa place dans la rubrique : Le Martyrologe.

De B-11-10-00 :
Martin
Votre demande (très laconique…) nous est bien parvenue et nous vous en remercions :

Il nous faut supposer que vous souhaitez avoir des éléments sur le Saint qui porte le nom de Martin.

L’approche du 11 novembre en est je pense l’occasion. Mais justement, ce pourrait tout aussi bien être l’approche du 12 novembre, car c’est aussi la fête d’un saint Martin…

Mais lequel ? car il y a encore bien d’autres Saints qui portent ce nom : au seul Martyrologe Romain, on peut en compter sept… et les Petits Bollandistes en retiennent… quarante-six !

Et puis, faut-il tout vous dire sur saint Martin ou un aspect particulier vous intéresse-t-il ?

En attendant votre réponse, nous vous souhaitons une bonne fête de tous les Saints (Martin et autres…).

De F-11-9-00 :
« Mes » jeunes qui préparent leur profession de Foi ont souhaité découvrir la vie de sainte Philomène que je ne connais pas. Pouvez-vous faire quelque chose pour moi ? Merci d’avance !
Les Petits Bollandistes retiennent trois Saintes qui portent ce nom de Philomène : l’une honorée à Nevers le 30 mai, une autre Vierge à San Severino le 5 juillet, et —sans doute celle qui vous intéresse— la Vierge et Martyre à Rome et fêtée le 11 août.

Il s’agit de la « petite Sainte » du saint Curé d’Ars, dont l’invention (la découverte) des reliques date des fouilles de 1802 dans les Catacombes romaines.

Voyez maintenant sur notre site, rubrique « Le Martyrologe » (barre du haut) à son ordre alphabétique la vie de sainte Philomène dont la fête est au 11 août.


Jeudi 25 mai 2017
ASCENSION de NOTRE SEIGNEUR
1re classe
Temps après la Pentecôte


DÉSOLÉ POUR L’INCIDENT DE MISE À JOUR

DU CALENDRIER LITURGIQUE DE DIMANCHE DERNIER…

Avec mes excuses !


S. Urbain Ier,

pape et martyr


Nos Saints de Provence :


Ste Marie Jacobé,

apôtre de la Provence,

mère de S. Jacques le Mineur

Conjointement :

Ste Marie Salomé

et Ste Sara, leur servante


voir Le Martyrologe #90-4


(Prière de ce jour) :
Voir « Mois de Marie » #1399-109




Oraison - collecte
Nous Vous en supplions, ô Dieu tout-puissant, faites-nous cette grâce, à nous qui croyons que Votre Fils unique, notre Rédempteur, est en ce jour monté aux Cieux, que nous y habitions aussi nous-mêmes en esprit. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Né à Soana en Toscane, Hildebrand fut moine du célèbre monastère bénédictin de Cluny dont dépendaient à ce moment deux mille abbayes. Il en devint bientôt Prieur, puis fut élu Abbé du Monastère de Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome, et Cardinal de l’Église Romaine.


À la mort d’Alexandre II, il fut élu Pape et prit le nom de Grégoire VII. Préposé ainsi au gouvernement de la maison de Dieu, il participa à la plénitude du Sacerdoce de Jésus.


À une époque où l’épiscopat, en majeure partie simoniaque, dépendait des princes civils, il travailla avec une telle constance à défendre la liberté de l’Église, que depuis le temps des Apôtres, aucun Pontife, assure-t-on, ne soutint de plus grands travaux pour elle, ou ne lutta plus fortement pour son indépendance.


Pendant qu’il célébrait le Saint Sacrifice, on vit une colombe qui descendait sur lui : l’Esprit-Saint témoignait par ce signe des vues toutes surnaturelles qui le guidaient dans la conduite de l’Église. Contraint de quitter Rome, il mourut à Salerne, en l’an 1085, en prononçant ces paroles, dont les premières sont empruntées au Ps. XLIV : « J’ai aimé la justice et haï l’iniquité : voilà pourquoi je meurs en exil ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
À l’exemple de saint Grégoire, surmontons avec courage toutes les adversités.

Méditation du jour
Sanctifions aussi nos paroles  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|