N° 199
11 février 1858 : première Apparition à Lourdes

1628

En 1958, les catholiques du monde entier s’unissaient à l’Église pour célébrer le centenaire des apparitions de la Sainte Vierge Marie à Bernadette Soubirous dans la grotte de Lourdes.

La France officielle se voilait la face.

Plusieurs pays ont même célébré cet événement par le timbre-poste : le Vatican bien sûr (une série de 6 timbres) mais aussi Monaco (avec une grande série et une bande), l’Italie (avec deux timbres)…

1629

Quant à la France qui incidemment tire de copieux revenus des pèlerinages presque permanents à Lourdes : l’Administration des Postes a refusé d’ordre du Gouvernement d’émettre le moindre timbre-poste. Après de nombreuses réclamations d’origines diverses, il fut finalement décidé de reprendre un timbre paru antérieurement dans la série courante et représentant le paysage du village de Lourdes avec une nouvelle valeur faciale et émis in extremis le 28 février…

On pourrait chercher longtemps ce qui dérangeait le plus : l’intérêt de la Sainte Vierge pour la France, ou bien la popularité de ce sanctuaire, ou encore les miracles qui se sont produits là depuis un siècle dans la France révolutionnaire et apostate ?


Rappelons que 1858, année des apparitions, c’est aussi l’année que Notre-Dame avait désignée à Mélanie en 1846 à La Salette pour publier son Secret : si terrible pour la France et pour l’Église sur terre.

1958, centenaire des apparitions, c’est le bouleversement en France : explosion en Algérie Française qui veut le rester. C’est aussi la mort d’un grand Pape : Pie XII.

Hélas, comme la France depuis deux siècles refuse les grâces d’En-Haut, elle n’a que les relents de soufre d’en-bas ! Et la Fille aînée de l’Église entraîne sa Mère…

1632

Statue de la Sainte Vierge sur la colonne de la commémoration de la proclamation du dogme de l
Statue de la Sainte Vierge
sur la colonne de la commémoration
de la proclamation du dogme de l'Immaculée conception,
place d'Espagne à Rome,
et basilique de Lourdes.
Ci-contre, à droite : statue de Notre-Dame de l’Immaculée Conception située place d’Espagne à Rome. On se souvient en effet que c’est quatre ans avant Lourdes que Pie IX définit solennellement le dogme de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie.

Qu’est-ce que la franc-maçonnerie ?

1630

« Ce n’est pas facile de définir une société secréte, qui en apparence change souvent de but, de doctrine et de moyens. Mais en me fondant sur ses propres déclarations et plus encore sur son esprit, ses agissements et la fin qu’elle se propose, je la définis : SOCIÉTÉ SECRÈTE, INTERNATIONALE ET ATHÉE DONT LE BUT PROPRE EST DE REMPLACER LA VRAIE RELIGION ET LA SOCIÉTÉ PAR LE CULTE DE L’HOMME ET L’UNIVERSELLE DÉMOCRATIE ANARCHISTE. Dans cette définition j’envisage la fin prochaine et matérielle, car la fin dernière et formelle en est l’apothéose de Satan.

« Que ses adeptes s’en rendent compte ou non, la société suscitée sans contredit (ainsi que l’entendent les Papes dans leurs documents officiels) par Satan a pour but secret, mais réel et logique, le culte de l’ennemi commun du genre humain. 

« Son but propre —car je ne parle pas de mille buts apparents qu’ils prétextent pour jeter de la poussière aux yeux des aveugles ou des simples— est de DÉTRÔNER DIEU, d’anéantir Son culte en le remplaçant par celui de SATAN ou apparemment par celui de l’HOMME ou de l’HUMANITÉ, de renverser l’ordre social fondé sur la loi naturelle et divine et imprégnée de principes religieux par une sorte de fraternité universelle ou de démocratie internationale dont Dieu sera exclu. »

(R.P. Ehrhard, La Franc-maçonnerie, voilà l’ennemi. 1926)

Pour nous aider à méditer

La mort est agréable à celui qui a la crainte de Dieu et qui L’a toujours servi fidèlement. (Pensée de sainte Thérèse d’Avila, ch. xxvij de sa Vie).

Notes tirées du sermon

« AMÉLIORER LA RACE humaine », tel est le propos de la théorie appelée « eugénisme ». C’est en 1870 (année de châtiment avec la première guerre moderne anti-catholique qui se retourne contre Napoléon III et sa politique anti-romaine) que le cousin de Darwin fonde ce qu’il appelle « l’eugénisme scientifique » dont l’objet selon lui est « d’entraver la multiplication des inaptes (à quoi ?) et d’améliorer la race ».


Cet eugénisme, on le sait a conduit tout droit à quelque théorie d’amélioration de la race aryenne et de suppression d’autres races… Notons que leur théorie de l’évolution qui conduit nécessairement à une perfection toujours plus grande, ne les empêchent pas de remarquer une multiplication des inaptes qu’il faut supprimer.


Comme l’égoïsme et l’argent sont les seules vraies valeurs modernes, la surpopulation supposée de certaines régions du globe doit être réglée avec ces théories. Cela se pratiquait déjà en 1930 tandis que Pie XI les condamnait solennellement dans leurs principes mêmes.


Après avoir mis au point des techniques de stérilisation à usage des pays « sous-développés », les mentalités occidentales ont été adaptées à cette nouvelle étape de perversion et on a pratiqué en masse cette méthode : plus d’enfant, par n’importe quel moyen contre-nature et contre les lois divines, voilà l’idéal de chacun. Et l’on voudrait que Dieu bénisse notre « civilisation moderne » !

L’amélioration de la race, ce ne peut être que par la conversion de l’esprit et du cœur, par la pratique de la pénitence et des Sacrements, dans l’amour de Dieu.

Recommandation spirituelle de la semaine

Saint Cyrille d’Alexandrie est le Docteur de l’Incarnation. Il a été providentiellement destiné à défendre la doctrine de l’unité de Personne du Christ : oui, nous adorons Jésus qui est vrai Dieu et vrai Homme indissolublement.


Jeudi 21 novembre 2019
Présentation de la Sainte Vierge
3e classe
Temps après la Pentecôte


On lit en ce jour au Martyrologe romain :

« À Reims, en France, S. Albert,

évêque de Liège et martyr,

mis à mort pour la défense

de la liberté de l’Église. »

Sa fête se célèbre le 27 novembre en Belgique.


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez voulu qu’en ce jour la Bienheureuse Marie toujours Vierge, en qui résidait l’Esprit Saint, Vous fût présentée au Temple ; faites que, grâce à son intercession, nous méritions de Vous être présentés dans le temple de Votre Gloire. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Après avoir célébré le 8 septembre la Nativité de la Sainte Vierge, et quatre jours plus tard la fête du Saint Nom de Marie qui lui fut imposé peu après sa naissance, le Cycle liturgique célèbre en ce jour la Présentation au Temple de cette enfant de bénédiction.


Ces trois premières fêtes du Cycle Marial sont un écho du Cycle Christologique qui célèbre de même la fête de la naissance de Jésus le 25 décembre, l’imposition de Son Saint Nom le 2 janvier, et Sa Présentation au Temple le 2 février.


La fête de la Présentation de Marie repose sur une pieuse tradition qui tire son origine de deux évangiles apocryphes dans lesquels il est rapporté que la Sainte Vierge, fut présentée au Temple de Jérusalem à l’âge de trois ans et qu’elle y vécut avec d’autres jeunes filles et les saintes femmes qui les dirigeaient.


Dès le VIe siècle on commémore ce fait en Orient, et l’empereur byzantin Michel Comnène en parle dans une constitution en 1166. Un gentilhomme français, nommé Philippe de Maizières, attaché à la cour du roi de Chypre en qualité de chancelier ayant été envoyé en 1372 comme ambassadeur auprès du pape Grégoire XI, à Avignon, lui raconta avec quelle magnificence on célébrait cette fête en Grèce, le 21 novembre. Sa Sainteté l’introduisit alors à Avignon, et Sixte V la rendit obligatoire dans l’Église romaine en 1585. Clément VIII éleva cette fête au rang de double majeur et en remania l’Office.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Que votre personne, que votre vie, qui appartiennent au Seigneur, Lui soient entièrement consacrées.

Méditation du jour
Présentation de la Très Sainte Vierge  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|