de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Famille
CONSÉCRATION ET DÉVOTION À LA SAINTE FAMILLE
Statue en biscuit de l’Enfant-Jésus

Coll. part. photo Abbé JMS

  • Extrait d’une Lettre de Léon XIII accompagnée :

    - d’une formule à réciter par les familles chrétiennes qui se consacrent à la Sainte Famille ;

    - d’une prière à réciter tous les jours devant l’image de la Sainte famille ;

    - d’une invocation jaculatoire à la Sainte Famille.

1151

NOVUM ARGUMENTUM

(Léon XIII, Lettre au Cardinal Bausa, archevêque de Florence, du 20 novembre 1890)

(…)

Nous avons la confiance que tous les fidèles, comprenant que, dans le culte rendu à la Sainte Famille, ils vénèrent le mystère de la vie cachée que Jésus-Christ a menée, en compagnie de la Vierge Sa Mère, et de saint Joseph, ils y trouveront de puissants stimulants pour l’accroissement de la ferveur de leur Foi et pour l’imitation des vertus qui ont brillé dans le divin Maître, dans la Mère de Dieu, et dans son très saint Époux.

Ces vertus, comme Nous l’avons enseigné plus d’une fois, en même temps qu’elles procurent les récompenses de la Vie éternelle, intéressent aussi la prospérité de la société domestique et de la société civile, qui, à notre époque, souffrent de tant de maux, puisque le bien général de l’État, dont la famille est le fondement, découle nécessairement de l’existence de familles saintement constituées.

(…)

FORMULE À RÉCITER PAR LES FAMILLES CHRÉTIENNES

QUI SE CONSACRENT À LA SAINTE FAMILLE

Ô Jésus, notre aimable Rédempteur, Vous qui, envoyé du Ciel, afin d’éclairer le monde par Votre doctrine et Vos exemples, avez voulu passer la plus grande partie de Votre vie mortelle dans l’humble demeure de Nazareth ;

Vous qui, soumis à Marie et Joseph, avez sanctifié cette Famille, qui devait être le modèle de toutes les familles chrétiennes, recevez favorablement notre famille qui se consacre à Vous maintenant tout entière.

Protégez-la, gardez-la, et affermissez en elle la sainte crainte à Votre égard ; donnez-lui en même temps la paix et la concorde de la charité chrétienne, afin qu’elle devienne semblable au divin modèle de Votre Famille, et que tous les membres qui la composent, réunis ensemble, jouissent de l’éternelle Béatitude.

Ô Marie, Mère très aimante de Jésus et notre Mère, faites par votre bonté et votre clémence que Jésus accepte notre consécration, et qu’Il nous accorde Ses bienfaits et Ses bénédictions.

Ô Joseph, très saint gardien de Jésus et de Marie, secourez-nous par vos prières dans toutes les nécessités de l’âme et du corps, afin que nous puissions, avec vous et la Bienheureuse Vierge Marie, remercier et louer éternellement Jésus-Christ le divin Rédempteur.

PRIÈRE À RÉCITER TOUS LES JOURS

DEVANT L’IMAGE DE LA SAINTE FAMILLE

Ô très aimant Jésus, qui, par Vos vertus ineffables et les exemples de Votre vie domestique, avez sanctifié la Famille de Votre choix sur cette terre, regardez avec clémence notre famille qui, prosternée à Vos pieds, Vous supplie de lui être propice.

Souvenez-Vous que cette famille Vous appartient, parce que nous l’avons offerte et consacrée. Couvrez-la d’une bienveillante protection, arrachez-la aux périls, secourez-la dans ses nécessités, accordez-lui un secours abondant, afin qu’elle persévère toujours dans l’imitation de Votre sainte Famille et que, fidèlement attachée, durant cette vie mortelle, à Votre service et à Votre amour, elle puisse enfin Vous rendre d’éternelles louanges dans le Ciel.

Ô Marie, très douce Mère, nous recourons à votre intercession, assurés que votre divin Fils exaucera vos prières.

Et vous aussi, glorieux Patriarche saint Joseph, secourez-nous par votre puissant patronage et confiez nos vœux aux mains de Marie, afin qu’elle les présente à Jésus-Christ.

(Indulgence de 300 jours pouvant être gagnée une fois chaque jour, par ceux qui se consacrent à la Sainte Famille selon la formule ci-dessus publiée par la Sacrée Congrégation des Rites.)

Léon XIII, Pape.

ORAISON JACULATOIRE

Jésus, Marie, Joseph, éclairez-nous, secourez-nous, sauvez-nous.

Ainsi soit-il.

(Indulgence de 200 jours pouvant être gagnée une fois chaque jour.)

Léon XIII, Pape.

1182

Voir : Fête de la Sainte Famille, au premier dimanche après l’Épiphanie, fête mobile.


Jeudi 25 mai 2017
ASCENSION de NOTRE SEIGNEUR
1re classe
Temps après la Pentecôte


DÉSOLÉ POUR L’INCIDENT DE MISE À JOUR

DU CALENDRIER LITURGIQUE DE DIMANCHE DERNIER…

Avec mes excuses !


S. Urbain Ier,

pape et martyr


Nos Saints de Provence :


Ste Marie Jacobé,

apôtre de la Provence,

mère de S. Jacques le Mineur

Conjointement :

Ste Marie Salomé

et Ste Sara, leur servante


voir Le Martyrologe #90-4


(Prière de ce jour) :
Voir « Mois de Marie » #1399-109




Oraison - collecte
Nous Vous en supplions, ô Dieu tout-puissant, faites-nous cette grâce, à nous qui croyons que Votre Fils unique, notre Rédempteur, est en ce jour monté aux Cieux, que nous y habitions aussi nous-mêmes en esprit. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Né à Soana en Toscane, Hildebrand fut moine du célèbre monastère bénédictin de Cluny dont dépendaient à ce moment deux mille abbayes. Il en devint bientôt Prieur, puis fut élu Abbé du Monastère de Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome, et Cardinal de l’Église Romaine.


À la mort d’Alexandre II, il fut élu Pape et prit le nom de Grégoire VII. Préposé ainsi au gouvernement de la maison de Dieu, il participa à la plénitude du Sacerdoce de Jésus.


À une époque où l’épiscopat, en majeure partie simoniaque, dépendait des princes civils, il travailla avec une telle constance à défendre la liberté de l’Église, que depuis le temps des Apôtres, aucun Pontife, assure-t-on, ne soutint de plus grands travaux pour elle, ou ne lutta plus fortement pour son indépendance.


Pendant qu’il célébrait le Saint Sacrifice, on vit une colombe qui descendait sur lui : l’Esprit-Saint témoignait par ce signe des vues toutes surnaturelles qui le guidaient dans la conduite de l’Église. Contraint de quitter Rome, il mourut à Salerne, en l’an 1085, en prononçant ces paroles, dont les premières sont empruntées au Ps. XLIV : « J’ai aimé la justice et haï l’iniquité : voilà pourquoi je meurs en exil ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
À l’exemple de saint Grégoire, surmontons avec courage toutes les adversités.

Méditation du jour
Sanctifions aussi nos paroles  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|