N° 1521
LE PLUS VIEIL ÉVÊQUE DU MONDE À CANNES
 Mgr Antoine Nguyên Van Thiên, ancien Évêque de Vinh Long au Viêt Nam du Sud,  Évêque titulaire d’Hispellum (Spello) en Ombrie (Italie). Décédé près de Cannes ce 13 mai à 106 ans passés de deux mois.
Mgr Antoine Nguyên Van Thiên, ancien Évêque de Vinh Long au Viêt Nam du Sud,
Évêque titulaire d’Hispellum (Spello) en Ombrie (Italie).
Décédé près de Cannes ce 13 mai à 106 ans passés de deux mois.

2028

La Côte d’Azur a été naguère un endroit privilégié non seulement par les touristes, mais aussi par les Français d’Outre-Mer qui trouvaient ainsi en métropole un climat approchant celui qu’ils connaissaient. Ainsi, de nombreux Indochinois séjournaient (vacances, repos, cure…) ou envoyaient leurs enfants pour y suivre des études. Ayant été pensionnaire au « collège communal de Grasse » pendant la plus grande partie de mon secondaire, j’ai bien connu plusieurs condisciples Cambodgiens et surtout Vietnamiens. C’était aussi la mode des « correspondants » : on trouvait un jeune de son âge et on s’écrivait. C’est ainsi que j’eus pendant tout le temps du secondaire une correspondance régulière avec un garçon qui était dans la même classe à Saïgon, dans le grand et réputé lycée catholique Taberd des Frères des Écoles Chrétiennes. Échange de cartes postales, de timbres-poste et même de petits billets de banque pour raconter le pays… D’où mon attachement ancien pour ce pays, ses habitants, son histoire et son martyre avec la conquête communiste et les trahisons (et inefficacités) étatsuniennes. D’où mes relations avec le plus vieil évêque du monde, un Vietnamien.


Je l’ai vu à Nice la première fois il y a près de vingt-cinq ans. Depuis bientôt une dizaine d’années, je le visite assez régulièrement. Lorsqu’il y a six ans je lui ai présenté mes vœux à l’occasion de ses 100 ans, il était le seul évêque centenaire vivant au monde. Aujourd’hui il y en a cinq. Ils sont encore 27 vivants plus anciens que lui, sacrés avant lui (mais non plus âgés), et 56 vivants sacrés avant Paul VI.

Mgr NGO-DINH-THUC FRÈRE DU PRÉSIDENT DIEM

2029

Mgr Pierre-Martin N
Mgr Pierre-Martin N'Go-Dinh-Thuc,
avant vaticandeux, Archevêque résidentiel de Hué au Viêt Nam du Sud.
On connaît ce confesseur de la Foi (1897-1984), Archevêque de Hué l’ancienne capitale impériale, frère de Jean-Baptiste Ngo-Dinh-Diem président du Viêt-Nam du Sud. Ce président, catholique fervent, anti-communiste, victime des manœuvres et de la trahison étatsuniennes, assassiné (Kennedy étant à l’origine du coup-d’état organisé par la C.I.A.) avec sa famille dont peu ont survécu ; l’Archevêque s’étant absenté peu de temps avant l’attentat échappait ainsi au massacre (2 novembre 1963). En visite alors aux États-Unis, leur belle-sœur apprit la nouvelle de cet assassinat et du coup d’État, et suspecta immédiatement les États-Unis, ce que l’Histoire a établi. Elle leur prédit un sombre avenir. Elle dit plus tard : « Quiconque a les Américains comme alliés n’a pas besoin d’ennemis ». Le 22 du même mois, c’était Kennedy qui était assassiné…


Il y a de la continuité dans la politique étatsunienne malgré les différents partis se disputant un pouvoir unidirectionnel.

AUTHENTIQUE SUCCESSION

DE Mgr NGO-DINH-THUC !

2030

Mgr Antoine Nguyen Van Thien, avant vaticandeux, Évêque résidentiel de Vinh Long au Viêt Nam du Sud.
Mgr Antoine Nguyen Van Thien, avant vaticandeux,
Évêque résidentiel de Vinh Long au Viêt Nam du Sud.
Premier Évêque de Vinh Long (ville au Sud de Saïgon) depuis 1938, Mgr Pierre Martin Ngo Dinh Thuc fut semble-t-il emprisonné et exilé en Chine en 1945 (après la « Libération ») par l’administration coloniale française pour cause de patriotisme vietnamien (son frère Diem critiquant la France qui imposait un empereur à la place d’un autre, époque où le Liban va avoir son indépendance, nous y reviendrons). Début 1961, étant devenu Archevêque de Hué, il sacre son successeur au siège de Vinh Long, Mgr Antoine Nguyên Van Thiên. Tout cela bien entendu avec le mandat pontifical indispensable pour être d’Église.

2031

Jean-Baptiste N
Jean-Baptiste N'go-Dinh-Diem,
président (catholique) du Viêt-Nam du Sud.
Assassiné en 1963.
Alors qu’au Saint-Siège, l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique reçoit les condoléances diplomatiques pour l’assassinat de Kennedy, Mgr Ngô Dinh Thuc est isolé et va commencer son exil d’abord en France, à Toulon, où commenceront les bêtises (sacres et massacres…). Il ne retournera jamais dans son pays d’origine et se sait en danger. Vaticandeux refusera de recondamner le communisme qui a laissé de profonds stigmates à ces Évêques courageux puis déboussolés.


Quant à Mgr Thien, devenu pratiquement aveugle, il donnera sa démission en 1968 et se retirera pieusement (mais attaché à vaticandeux), à Nice puis près de Cannes dans des maisons de retraites pour religieux.


(À suivre, voir version papier)


Mercredi 23 août 2017
S. Philippe Béniti,

confesseur
3e classe

Temps après la Pentecôte


S. Sidoine,

l’aveugle-né de l’Évangile,

compagnon de saint Maximin,

2e Évêque d’Aix-en-Provence


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Ô Dieu, qui nous avez donné un excellent modèle d’humilité en la personne de Votre Confesseur, le bienheureux Philippe ; accordez à Vos serviteurs de mépriser, à son exemple, les biens de ce monde et de chercher toujours les biens du Ciel. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Nous honorons aujourd’hui un Saint auquel la Sainte Vierge apparut pour lui faire connaître qu’il devait entrer dans l’Ordre des Servites, consacré à honorer les douleurs qui lui ont valu cette gloire dont nous venons de nous réjouir le 15 août.


Né à Florence de l’illustre famille des Béniti, saint Philippe donna dès son berceau des signes de sa future sainteté. Il y avait quinze ans que l’Ordre des Serviteurs de la Vierge Marie, appelés Servites, avait été institué. Le petit couvent était non loin de la ville. C’est là qu’entendant la Messe le jeudi de la Semaine de Pâques, saint Philippe fut frappé des paroles de l’Épître adressées par l’Esprit-Saint au diacre Philippe. Comme il portait le même nom, il s’appliqua ce texte de l’Écriture et se sentant invité par l’Esprit-Saint à entrer dans cet Ordre, il quitta tout pour s’acheter le trésor impérissable du Ciel.


Entré comme Frère convers, il fut plus tard ordonné prêtre, puis devint le général des Servites. Les Cardinaux assemblés à Viterbe, voulurent l’élire Pape et, par humilité il s’y refusa et se cacha dans les montagnes.

Il y fleurit comme le palmier, et y crût comme le cèdre du Liban. Dieu alors l’appela à évangéliser l’Italie, la France et l’Allemagne.


À son retour il fut confirmé dans sa charge pour toute sa vie. Il s’appliqua à calmer l’animosité qui existait entre les Guelfes partisans du Pape, et les Gibelins partisans de l’Empereur. Il courut alors de sérieux dangers auxquels l’Épître de la Messe fait allusion.

Une fièvre ardente le saisit le jour de l’Assomption, et il mourut à Todi en 1285 le jour de l’Octave en contemplant l’image du Sauveur étendu sur la Croix.


Demandons à Dieu l’humilité de saint Philippe, afin que, méprisant à son exemple les biens de la terre, nous recherchions toujours ceux du Ciel.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
« Aimez à être inconnu et compté pour rien » (Imitation de Jésus-Christ)

Méditation du jour
Le désir de Jésus-Christ dans la divine Eucharistie  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|