Méditation du jour
- 6 juillet
Tout doit servir à notre salut

et à la gloire de Dieu ”

Entre Vous et moi, ô mon Dieu, il n’est question que de mon salut et de Votre gloire ;

car chaque être est pour Vous comme s’il était seul ;

chaque être pour Vous est un univers, et un univers est un tout où chaque partie sert à toutes les autres et est servie par toutes les autres.

Je m’éblouis à cette pensée.

Tout le passé est divinement orienté vers moi.

Tout événement est un antécédent dont je suis le conséquent.

De toute cause me voici l’effet.

Tout pour moi est grâce.

Que Vous rendrai-je, mon Dieu, pour ce bienfait perpétuel, pour cette place centrale, dont je suis si peu digne, au sein d’un univers fraternel ?

Je vous rendrai cela même : cet univers que Vous m’avez donné, ce tout que Vous avez fait solidaire de moi, et dont je me fais à mon tour solidaire pour Vous louer, Vous aimer, Vous rendre grâce, Vous servir mieux que je n’ai fait, héritier inconscient, bénéficiaire ingrat, Vous laissant tous les rôles dans ce tête-à-tête éternel que Votre Providence entretient avec chaque personne humaine, Vous en qui vivent et s’empressent tous les temps.


(R.P. Sertillanges, o.p.)


Mercredi 17 janvier 2018
S. Antoine du désert,

abbé
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Que l’intercession du bienheureux Abbé Antoine, nous recommande, s’il Vous plaît, auprès de Vous, Seigneur, afin que nous obtenions, par son patronage, ce que nous ne pouvons attendre de nos mérites. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Après saint Paul, le Père des Anachorètes fêté il y a deux jours, le Cycle de Noël nous fait honorer saint Antoine, le Père des Cénobites.


Se retirant au désert d’Égypte, dès l’âge de dix-huit ans, il y vécut d’abord de la vie érémitique. Le démon, afin de l’effrayer et de le faire quitter sa solitude, lui apparaissait sous les formes les plus hideuses ; « mais le Seigneur le rendit redoutable à ses ennemis : un mot de sa bouche réduisait ces prodiges à néant ».


Sa sainteté attira bientôt les âmes désireuses de voir s’affirmer en elles avec plus de perfection la royauté divine du Christ. Nouveau législateur, il leur donna « la doctrine et le règlement de vie qu’il avait reçus de Dieu dans la prière ».


C’est à saint Antoine, le premier des Abbés, que remonte l’institution de la vie monastique en commun, où se forment les âmes d’élite, toujours prêtes, comme leur père en Dieu, à recevoir le Seigneur quand Il viendra les retirer de ce monde. Aussi la Messe d’aujourd’hui est-elle celle du « Commun des Abbés ».


Il soutint aussi une lutte des plus rudes contre l’Arianisme, et, avec saint Athanase qui l’honorait de son amitié, il défendit avec succès le dogme de la divinité du Christ.

Il mourut l’an 356, à l’âge de 105 ans.


Manifestons par la perfection de notre vie que nous participons à la divinité de Jésus.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Préparez votre âme au combat ; défiez-vous du démon.

Méditation du jour
Nos œuvres ne sont méritoires que par notre union à Jésus-Christ  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|