Manifestation de la Médaille miraculeuse
27 novembre

RÉSUMÉ :

Le 27 novembre 1830, la Très Sainte Vierge apparut à une jeune religieuse de la Charité, à Paris, et lui ordonna de faire frapper une médaille à l’effigie qu’elle lui montra.

L’une des faces porte l’image de l’Immaculée avec cette prière en exergue : « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».

C’est la médaille que nous appelons la « Médaille miraculeuse », enrichie de tant d’indulgences et instrument de tant de faveurs merveilleuses.

Deuxième Apparition de Notre-Dame à sainte Catherine Labouré dans la Chapelle du « séminaire » des Filles de la Charité, rue du Bac à Paris.
Deuxième Apparition de Notre-Dame à sainte Catherine Labouré
dans la Chapelle du « séminaire » des Filles de la Charité, rue du Bac à Paris.

1028

Deuxième Apparition dans la soirée du 17 novembre 1830.

voir la Première Apparition #1029 : dans la nuit du 18 juillet 1830.

La Médaille miraculeuse
Modèle frappé par les Sœurs de Crézan (F-58220 Donzy)
Taille : environ 45 mm (photo Abbé JMS)

1030

Avers de la Médaille miraculeuse.
Avers de la Médaille miraculeuse.
« Comme j’étais occupée à la contempler, la sainte Vierge abaissa les yeux sur moi et une voix me dit au fond du cœur :

« “Ce globe que vous voyez représente le monde entier, et particulièrement la France et chaque personne en particulier.

« Ici je ne sais pas exprimer ce que j’aperçus de la beauté et de l’éclat des rayons. Et la sainte Vierge ajouta :

« “Voilà le symbole des grâces que je répands sur les personnes qui me les demandent” ; me faisant entendre ainsi combien elle est généreuse envers les personnes qui la prient… Combien de grâces elle accorde aux personnes qui les lui demandent !… Dans ce moment, j’étais ou je n’étais pas… je ne sais… je jouissais ! Il se forma alors autour de la sainte Vierge un tableau un peu ovale sur lequel on lisait écrites en lettres d’or ces paroles : “Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

« Puis une voix se fit entendre qui me dit :

« “Faites, faites frapper une médaille sur ce modèle, les personnes qui la porteront indulgenciée recevront de grandes grâces, surtout en la portant au cou ; les grâces seront abondantes pour les personnes qui auront confiance.

1031

Revers de la Médaille miraculeuse.
Revers de la Médaille miraculeuse.
« À l’instant, dit la sœur, le tableau parut se retourner » ; alors elle vit le revers, tel qu’il a été décrit dans la relation tirée de l’enquête et citée plus haut.

Les notes de sœur Catherine ne mentionnent pas les douze étoiles qui entouraient le mono-gramme de Marie et les deux Cœurs. Cependant elles ont toujours figuré sur le revers de la médaille.

(M. Aladel, prêtre de la Mission, La Médaille mira-culeuse. Origine, histoire, diffusion, résultats, éd. revue et augmentée, p. 75, Pillet et Dumoulin, Paris - 1881)

On note ailleurs :

« Le tableau parut alors se retourner et Sœur Catherine vit au revers la lettre “M” surmontée d’une Croix ayant une barre à sa base. Au-dessous du monogramme de Marie, deux Cœurs, l’un entouré d’épines, le second transpercé d’un glaive.

« Comme elle se demandait s’il fallait graver autre chose au revers de la Médaille, la Très Sainte Vierge lui répondit :

« “Le « M » avec la Croix et les deux Cœurs en disent assez.” »


Jeudi 21 novembre 2019
Présentation de la Sainte Vierge
3e classe
Temps après la Pentecôte


On lit en ce jour au Martyrologe romain :

« À Reims, en France, S. Albert,

évêque de Liège et martyr,

mis à mort pour la défense

de la liberté de l’Église. »

Sa fête se célèbre le 27 novembre en Belgique.


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez voulu qu’en ce jour la Bienheureuse Marie toujours Vierge, en qui résidait l’Esprit Saint, Vous fût présentée au Temple ; faites que, grâce à son intercession, nous méritions de Vous être présentés dans le temple de Votre Gloire. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Après avoir célébré le 8 septembre la Nativité de la Sainte Vierge, et quatre jours plus tard la fête du Saint Nom de Marie qui lui fut imposé peu après sa naissance, le Cycle liturgique célèbre en ce jour la Présentation au Temple de cette enfant de bénédiction.


Ces trois premières fêtes du Cycle Marial sont un écho du Cycle Christologique qui célèbre de même la fête de la naissance de Jésus le 25 décembre, l’imposition de Son Saint Nom le 2 janvier, et Sa Présentation au Temple le 2 février.


La fête de la Présentation de Marie repose sur une pieuse tradition qui tire son origine de deux évangiles apocryphes dans lesquels il est rapporté que la Sainte Vierge, fut présentée au Temple de Jérusalem à l’âge de trois ans et qu’elle y vécut avec d’autres jeunes filles et les saintes femmes qui les dirigeaient.


Dès le VIe siècle on commémore ce fait en Orient, et l’empereur byzantin Michel Comnène en parle dans une constitution en 1166. Un gentilhomme français, nommé Philippe de Maizières, attaché à la cour du roi de Chypre en qualité de chancelier ayant été envoyé en 1372 comme ambassadeur auprès du pape Grégoire XI, à Avignon, lui raconta avec quelle magnificence on célébrait cette fête en Grèce, le 21 novembre. Sa Sainteté l’introduisit alors à Avignon, et Sixte V la rendit obligatoire dans l’Église romaine en 1585. Clément VIII éleva cette fête au rang de double majeur et en remania l’Office.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Que votre personne, que votre vie, qui appartiennent au Seigneur, Lui soient entièrement consacrées.

Méditation du jour
Présentation de la Très Sainte Vierge  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|