Mois du Rosaire
Décision des Papes pour consacrer

le mois d’octobre au rosaire

Encyclique…

Après de nombreux Papes et pour commencer par saint Pie V qui vit miraculeusement la victoire de la bataille navale de Lépante et décida de fêter Notre-Dame en action de grâce, le Pape Léon XIII a fixé la date de la fête du Rosaire pour l’Église universelle au 7 octobre et consacré le mois d’octobre avec des indulgences.

  • MÉDITATIONS SUR LE ROSAIRE

  • LES QUINZE MYSTÈRES DU ROSAIRE

Vision de saint Pie V à l
Vision de saint Pie V à l'heure même de la victoire de Lépante,
victoire qui ne sera connue par les nouvelles qu'une semaine plus tard.

639

La Très Sainte Vierge Marie a donné à saint Dominique le Rosaire comme moyen accompagnant la prédication pour combattre les hérésies.

On peut lire la vie de saint Dominique au 4 août.

LES QUINZE MYSTÈRES DU ROSAIRE :

1- LES MYSTÈRES JOYEUX

  • Premier mystère : l’ ANNONCIATION

  • Fruit du mystère : l’ HUMILITÉ

1er d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : Murillo (1618-1682)

L
L'Ange du Seigneur (l'Archange S. Gabriel) annonce à Marie qu'elle sera la Mère du Sauveur.
« Voici que je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole ».
Prière triquotidienne de l'Angélus et Évangile selon S. Luc, I.

1964

Méditer sur cet événement, sur les paroles de l’Archange, sur les réponses de Notre-Dame, sur l’attitude de chacun, sur la déférence de l’un, sur l’humilité de l’autre… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre I, versets 26 à 38.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Deuxième mystère : la VISITATION

  • Fruit du mystère : l’ AMOUR DU PROCHAIN

2e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : Juan Correa de Vivar, vers 1533, (1510-1570)

Tout en gardant le secret de Dieu, la Sainte Vierge se rend chez sa cousine Élisabeth pour l
Tout en gardant le secret de Dieu, la Sainte Vierge se rend chez sa cousine Élisabeth
pour l'aider dans la préparation de la naissance de saint Jean-Baptiste (Luc, I, 39 et sq.).
Suit le « Magnificat », chanté tous les jours à Vêpres.

1966

Méditer sur cet événement, sur les paroles de salutation de sainte Élisabeth illuminée par le Saint-Esprit sur le secret divin, sur la réponse de Notre-Dame, avec son Magnificat d’admiration, d’action de grâce et d’adoration… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre I, versets 39 à 56.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Troisième mystère : la NATIVITÉ DE NOTRE-SEIGNEUR

  • Fruit du mystère : le DÉTACHEMENT DES RICHESSES et des BIENS DE LA TERRE

3e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : Bartolomé Esteban Murillo, vers 1668, (1618-1682)

1968

Méditer sur cet événement, sur les faits, les paroles, les silences, les adorations de chacun des personnages… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre II, versets 6 à 20.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Quatrième mystère : la PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE, et LA PURIFICATION DE NOTRE-DAME

  • Fruit du mystère : l’ OBÉISSANCE et la PURETÉ DE L’ESPRIT ET DU CORPS

4e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici un Flamand : Pedro de Campagna, 1555, (1503-1580)

1970

Méditer sur cet événement, sur les faits, les paroles, les silences, les adorations de chacun des personnages… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre II, versets 22 à 38.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Cinquième mystère : le RECOUVREMENT DE L’ENFANT JÉSUS AU TEMPLE PARMI LES DOCTEURS DE LA LOI

  • Fruit du mystère : la RECHERCHE de la VOLONTÉ DE DIEU EN TOUTES CHOSES

5e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire
avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : un Anonyme

1976

Méditer sur cet événement, sur les faits, les paroles, les silences, les adorations de chacun des personnages… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre II, versets 40 à 52.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).


Mercredi 18 octobre 2017
S. Luc,

évangéliste
2e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Nous Vous en prions, Seigneur, que Votre saint Évangéliste Luc intercède pour nous, lui qui n’a jamais cessé de porter dans son corps la mortification de la croix, pour la gloire de Votre Nom.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Luc, peut-être juif d’origine, naquit, dit saint Eusèbe, à Antioche la capitale des rois de Syrie. Saint Paul nous dit qu’il y exerçait les fonctions de médecin.

Compagnon de voyage de l’Apôtre des Nations, il fut aux côtés de saint Paul durant la plupart de ses missions et pendant sa double captivité à Rome.


Grâce à ses relations avec ce maître et avec les autres Apôtres, il put écrire le troisième Évangile que saint Jérôme et saint Jean Chrysostôme désignent sous le nom d’ « Évangile de saint Paul ». Comme le Docteur des Gentils, il s’adresse aux païens pour leur prouver que le salut est apporté par Jésus à tous les hommes sans exception qui croient en Lui.


On le désigne sous le symbole du bœuf, l’un des quatre animaux de la vision d’Ézéchiel, parce qu’il commence son Évangile en parlant du sacerdoce de Zacharie, prêtre et sacrificateur, et que le bœuf était la victime la plus ordinaire des sacrifices de l’ancienne loi.


La Messe de saint Luc présente, de même que celle de saint Marc, cette particularité qu’on y lit l’Évangile renfermant les instructions du Sauveur à Ses soixante-douze disciples, parce que ces deux Évangélistes ne furent pas Apôtres, mais seulement des Disciples de Notre-Seigneur.


Saint Jérôme rapporte que saint Luc mourut en Achaïe, âgé de quatre-vingt-quatre ans.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ayez un vrai respect et une vraie dévotion pour les images de la sainte Vierge.

Méditation du jour
L’Évangile, inspirateur de tous les dévouements  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|