Mois du Rosaire
Décision des Papes pour consacrer

le mois d’octobre au rosaire

Encyclique…

Après de nombreux Papes et pour commencer par saint Pie V qui vit miraculeusement la victoire de la bataille navale de Lépante et décida de fêter Notre-Dame en action de grâce, le Pape Léon XIII a fixé la date de la fête du Rosaire pour l’Église universelle au 7 octobre et consacré le mois d’octobre avec des indulgences.

  • MÉDITATIONS SUR LE ROSAIRE

  • LES QUINZE MYSTÈRES DU ROSAIRE

Vision de saint Pie V à l
Vision de saint Pie V à l'heure même de la victoire de Lépante,
victoire qui ne sera connue par les nouvelles qu'une semaine plus tard.

639

La Très Sainte Vierge Marie a donné à saint Dominique le Rosaire comme moyen accompagnant la prédication pour combattre les hérésies.

On peut lire la vie de saint Dominique au 4 août.

LES QUINZE MYSTÈRES DU ROSAIRE :

1- LES MYSTÈRES JOYEUX

  • Premier mystère : l’ ANNONCIATION

  • Fruit du mystère : l’ HUMILITÉ

1er d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : Murillo (1618-1682)

L
L'Ange du Seigneur (l'Archange S. Gabriel) annonce à Marie qu'elle sera la Mère du Sauveur.
« Voici que je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole ».
Prière triquotidienne de l'Angélus et Évangile selon S. Luc, I.

1964

Méditer sur cet événement, sur les paroles de l’Archange, sur les réponses de Notre-Dame, sur l’attitude de chacun, sur la déférence de l’un, sur l’humilité de l’autre… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre I, versets 26 à 38.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Deuxième mystère : la VISITATION

  • Fruit du mystère : l’ AMOUR DU PROCHAIN

2e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : Juan Correa de Vivar, vers 1533, (1510-1570)

Tout en gardant le secret de Dieu, la Sainte Vierge se rend chez sa cousine Élisabeth pour l
Tout en gardant le secret de Dieu, la Sainte Vierge se rend chez sa cousine Élisabeth
pour l'aider dans la préparation de la naissance de saint Jean-Baptiste (Luc, I, 39 et sq.).
Suit le « Magnificat », chanté tous les jours à Vêpres.

1966

Méditer sur cet événement, sur les paroles de salutation de sainte Élisabeth illuminée par le Saint-Esprit sur le secret divin, sur la réponse de Notre-Dame, avec son Magnificat d’admiration, d’action de grâce et d’adoration… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre I, versets 39 à 56.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Troisième mystère : la NATIVITÉ DE NOTRE-SEIGNEUR

  • Fruit du mystère : le DÉTACHEMENT DES RICHESSES et des BIENS DE LA TERRE

3e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : Bartolomé Esteban Murillo, vers 1668, (1618-1682)

1968

Méditer sur cet événement, sur les faits, les paroles, les silences, les adorations de chacun des personnages… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre II, versets 6 à 20.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Quatrième mystère : la PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE, et LA PURIFICATION DE NOTRE-DAME

  • Fruit du mystère : l’ OBÉISSANCE et la PURETÉ DE L’ESPRIT ET DU CORPS

4e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire

avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici un Flamand : Pedro de Campagna, 1555, (1503-1580)

1970

Méditer sur cet événement, sur les faits, les paroles, les silences, les adorations de chacun des personnages… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre II, versets 22 à 38.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).

  • Cinquième mystère : le RECOUVREMENT DE L’ENFANT JÉSUS AU TEMPLE PARMI LES DOCTEURS DE LA LOI

  • Fruit du mystère : la RECHERCHE de la VOLONTÉ DE DIEU EN TOUTES CHOSES

5e d’une série de quinze timbres-poste émise en 1962 par l’Espagne et illustrant chaque mystère du Rosaire
avec un tableau (détail) d’un grand peintre espagnol. Ici : un Anonyme

1976

Méditer sur cet événement, sur les faits, les paroles, les silences, les adorations de chacun des personnages… sur cette image ou sur d’autres…

On peut se préparer en relisant le passage dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre II, versets 40 à 52.

Le tout en récitant un Pater (Notre Père), dix Ave (Je vous Salue) et un Gloria Patri (Gloire au père).


Jeudi 25 mai 2017
ASCENSION de NOTRE SEIGNEUR
1re classe
Temps après la Pentecôte


DÉSOLÉ POUR L’INCIDENT DE MISE À JOUR

DU CALENDRIER LITURGIQUE DE DIMANCHE DERNIER…

Avec mes excuses !


S. Urbain Ier,

pape et martyr


Nos Saints de Provence :


Ste Marie Jacobé,

apôtre de la Provence,

mère de S. Jacques le Mineur

Conjointement :

Ste Marie Salomé

et Ste Sara, leur servante


voir Le Martyrologe #90-4


(Prière de ce jour) :
Voir « Mois de Marie » #1399-109




Oraison - collecte
Nous Vous en supplions, ô Dieu tout-puissant, faites-nous cette grâce, à nous qui croyons que Votre Fils unique, notre Rédempteur, est en ce jour monté aux Cieux, que nous y habitions aussi nous-mêmes en esprit. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Né à Soana en Toscane, Hildebrand fut moine du célèbre monastère bénédictin de Cluny dont dépendaient à ce moment deux mille abbayes. Il en devint bientôt Prieur, puis fut élu Abbé du Monastère de Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome, et Cardinal de l’Église Romaine.


À la mort d’Alexandre II, il fut élu Pape et prit le nom de Grégoire VII. Préposé ainsi au gouvernement de la maison de Dieu, il participa à la plénitude du Sacerdoce de Jésus.


À une époque où l’épiscopat, en majeure partie simoniaque, dépendait des princes civils, il travailla avec une telle constance à défendre la liberté de l’Église, que depuis le temps des Apôtres, aucun Pontife, assure-t-on, ne soutint de plus grands travaux pour elle, ou ne lutta plus fortement pour son indépendance.


Pendant qu’il célébrait le Saint Sacrifice, on vit une colombe qui descendait sur lui : l’Esprit-Saint témoignait par ce signe des vues toutes surnaturelles qui le guidaient dans la conduite de l’Église. Contraint de quitter Rome, il mourut à Salerne, en l’an 1085, en prononçant ces paroles, dont les premières sont empruntées au Ps. XLIV : « J’ai aimé la justice et haï l’iniquité : voilà pourquoi je meurs en exil ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
À l’exemple de saint Grégoire, surmontons avec courage toutes les adversités.

Méditation du jour
Sanctifions aussi nos paroles  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|