Le Martyrologe
Le Martyrologe Romain

Le Martyrologe Romain fait partie des livres liturgiques de l’Église. Il donne pour chaque jour de l’année une liste de Saints qui est lue le matin dans les Communautés religieuses au cours de l’Office de Prime.

90

Le premier Saint de la liste de chaque jour est habituellement celui que l’Église honore de façon universelle c’est-à-dire dans toutes les Églises locales (les « diocèses ») du monde. Ce Saint est donné dans les Missels dans la partie dite du « sanctoral », tandis que les agendas et autres calendriers des Postes le reprennent également. Nous le donnons ici dans la rubrique « Le Saint du jour ».

Ce Saint (ou ces Saints s’ils sont plusieurs ensemble, ou s’il y a une « mémoire » en plus) est signalé dans la liste alphabétique récapitulatrice par un petit triangle bleu précédant son nom.

Ce Saint de chaque jour est fêté de façon plus ou moins solennelle selon le degré d’importance (« classe ») qu’indiquent les Missels et, chaque année, le calendrier liturgique de l’Église (l’Ordo). Nous l’indiquons également (« 1re classe », « 2e classe », « 3e classe », « mémoire »).

Les autres Saints qui suivent dans la liste quotidienne sont fêtés dans différents lieux indiqués.

Outre le Martyrologe Romain, il y a les Martyrologes locaux : pour les pays (« Propre de France » par exemple), pour les diocèses (« Propre du diocèse de Nice »), pour les ordres religieux (« Propre de l’Ordre des Prêcheurs » ou Dominicains). Il peut y avoir concurrence entre ces calendriers, et des règles précisent quel Saint l’emporte en fonction de la « classe » du Saint local.

Vous désirez en savoir un peu plus sur la vie d’un Saint, ou vous ne trouvez pas le nom d’un Saint, ou vous voulez apporter une précision sur un quelconque des Saints de notre Martyrologe, veuillez nous donner les précisions de votre demande en remplissant les champs suivants :

  • (N’oubliez pas d’indiquer votre adresse mail pour que nous puissions vous répondre)

    votre mail :
    Le nom du Saint :
    Votre demande ou votre commentaire :


Dimanche 25 juin 2017
3e dimanche après la Pentecôte
Solennité facultative du Sacré-Cœur

2e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui êtes le protecteur de ceux qui espèrent en Vous, et sans lequel il n’y a rien de ferme, ni de saint ; multipliez sur nous Vos miséricordes, afin que, sous Votre loi et Votre conduite, nous passions de telle sorte par les biens temporels, que nous ne perdions pas les éternels. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Pour la solennité du Sacré-Cœur :


Ô Dieu, qui dans le Cœur de Votre Fils, blessé par nos péchés, daignez nous prodiguer les trésors infinis de Son amour ; faites, nous Vous en supplions, qu’en Lui rendant l’hommage de notre dévotion et de notre piété nous remplissions aussi dignement envers Lui le devoir de la réparation. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Guillaume naquit de parents nobles à Verceil, en Piémont. Ayant quitté sa famille et ses biens, il bâtit sur le Mont de la Vierge un monastère. Comme Moïse, auquel Dieu donna Sa Loi sur la montagne, il fut guidé par le Ciel et donna à la Congrégation des Ermites, dont il devint le Père, une Règle inspirée en grande partie de celle de saint Benoît.


À la sainteté de sa vie, tout entière passée dans la méditation des choses divines, s’ajouta le renom de ses nombreux miracles.


Après avoir prédit le moment de sa mort, il s’endormit dans le Seigneur, en l’an 1142, et eut au Ciel le front ceint de « la couronne de pierres précieuses », symbole de ses vertus.

Marchons sur les traces de saint Guillaume en nous aidant de ses prières.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Écoutez les inspirations du Ciel et gardez-vous de suivre en aveugle votre volonté propre.

Méditation du jour
La divine Eucharistie, excès de l’amour de Jésus-Christ pour Son Père et pour nous  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|