S. Vincent Ferrier
5 avril

RÉSUMÉ :

Saint Vincent, né en Espagne en l’an 1350, entra à l’âge de dix-huit ans dans l’Ordre des Frères Prêcheurs et illustra l’Église par ses vertus et par sa parole.

Appelé « l’Ange du Jugement », il parcourut l’Europe entière, avertissant les pécheurs « d’être prêts parce que le Fils de l’homme viendra à l’heure où l’on n’y pense pas ».

Les paroles du Prophète : « Levez-vous, morts, et venez au jugement », qu’il répétait sans cesse, opérèrent les nombreux miracles de conversion qui remplissent sa vie.

Il proposa de faire cesser le schisme d’Occident en déposant les trois papes qui revendiquaient la tiare et se déclara pour Martin V.

Il mourut à Vannes (Bretagne) en 1419.

Méritons par la pénitence d’échapper à la condamnation de Celui qui doit nous juger un jour.

Timbre-poste émis par l’Espagne en 1955

pour le 5e centenaire de la canonisation de saint Vincent Ferrier

Saint Vincent Ferrier (1350-1419), Dominicain (de l
Saint Vincent Ferrier (1350-1419), Dominicain (de l'Ordre des Frères Prêcheurs).
Portrait par Francisco Vilar (XVIIe siècle) dans l'église San Esteban à Valence qui contient
les fonts baptismaux où le Saint fut baptisé.

1340

La vie développée de ce Saint sera prête pour sa prochaine fête !

(Si Dieu veut, bien sûr…)

Sauf si vous nous faites l’honneur de nous en demander des détails… Veuillez cliquer ici s’il-vous-plaît : voir Martyrologe #90-4

S. Vincent Ferrier
CONVERSION DES JUIFS ET DES MUSULMANS
Jean-Baptiste Mauzaisse
Saint Vincent Ferrier prêchant les Maures de Grenade.
Saint Vincent Ferrier prêchant les Maures de Grenade.

2242

Saint Vincent Ferrier voyageait partout, par exemple, il allait dans les Alpes dans diverses sectes pour prêcher la vérité apostolique : chez les "vaudois", les "catharins", les "purs" de Lombardie, ou dans les sectes du soleil, "Saint Orient", en Suisse.

Il parvenait par sa sainteté et son amitié à mettre fin à ces cultes, en obtenant d’innombrables conversions.

Il passait aussi systématiquement dans les synagogues des juifs, pensant ainsi hâter le retour du Christ.

Sa connaissance de l’hébreu et des textes talmudiques et rabbiniques suscitait leur admiration, et la Lumière de ses prédications provoquait la conversion d’un grand nombre de rabbins, lesquels devenaient ensuite religieux, dominicains, et même évêques.

La conversion par exemple de l’élite juive d’Aragon entraîna celle de toutes les communautés israélites de ce royaume.

Il y avait un Juif riche en Andalousie, du nom d’Abraham, qui a quitté une église en colère tandis que Vincent était en prédication.

Le Juif n’avait pas aimé ce qu’il entendait.

Comme certaines personnes à la porte s’opposaient à son passage, Saint Vincent s’écria : «Laissez-le aller ! Laissez le passage libre ! »

Les gens obéirent, et à l’instant, une partie de la structure est tombée sur lui et l’a écrasé à mort.

Puis le Saint se dirigea vers le corps.

Il s’agenouilla dans la prière. Abraham revint à la vie, et ses premiers mots étaient :

"La religion des Juifs n’est pas la vraie foi, la vraie foi est celle des chrétiens ! "

Il fut rebaptisé Elias et créa une fondation pieuse, dans l’église du miracle.

On estime prudemment qu’il a converti 25 000 juifs et autant de musulmans, et retiré de leurs vices cent mille pécheurs.


Dimanche 21 octobre 2018
22e dimanche après la Pentecôte
Les Missions, (mémoire), avant-dernier dimanche d'octobre

2e classe
Temps après la Pentecôte

Mémoire de s Missions




Oraison - collecte
Ô Dieu, notre refuge et notre force, écoutez favorablement les pieuses supplications de Votre Église, Vous l’Auteur même de toute piété, et faites que nous obtenions sûrement ce que nous demandons.


Mémoire des Missions, sous la même conclusion :


Dieu qui voulez que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité, envoyez des ouvriers dans Votre moisson et donnez-leur d’annoncer Votre parole avec une confiante assurance, afin que Votre doctrine se répande, qu’elle soit en honneur, et que tous les peuples Vous connaissent, Vous, le seul vrai Dieu, et Celui que Vous avez envoyé, notre Seigneur Jésus-Christ, qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Après l’ère des Martyrs auxquels l’Église avait exclusivement réservé les honneurs d’un culte public, on commença à placer sur les autels les serviteurs de Dieu qui, sans avoir eu la gloire de verser leur sang pour Jésus-Christ, s’étaient illustrés par leurs hautes vertus.

Saint Hilarion en Orient, et saint Martin en Occident, ouvrent la série de ces Saints que l’on désigne sous le nom de « Confesseurs ».


Né en Palestine, saint Hilarion fit ses études à Alexandrie et désireux d’embrasser une vie plus parfaite, il quitta tout pour suivre Jésus. La renommée de saint Antoine étant parvenue jusqu’à lui, il alla le trouver en Égypte.

Ce Saint le retint deux mois auprès de lui pour l’initier à sa vie de pénitence et de contemplation. Puis remettant un cilice et un vêtement de peau à cet enfant de quinze ans, il lui dit : « Persévère jusqu’à la fin, mon fils ; et ton labeur te vaudra les délices du Ciel ».


Saint Hilarion retourna en Palestine et y institua la vie monastique. Après avoir bâti plusieurs monastères dont il fut, comme autrefois Moïse pour le peuple de Dieu, le législateur, il se retira dans l’île de Chypre, afin de fuir la multitude d’admirateurs que lui attirait l’éclat de ses vertus.


Il y mourut saintement à l’âge de quatre-vingts ans, vers l’an 372. Saint Jérôme s’est fait son historien.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Exercez autour de vous une salutaire influence, fortifiez le courage des faibles.

Méditation du jour
Fruit des mystères glorieux  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|