S. Maximin, 1er évêque
d’Aix-en-Provence
L’un des 72 disciples de N. S.
8 juin

On lit en tête du Martyrologe romain :


À Aix, en Provence, le décès de saint Maximin, premier évêque de cette ville, que l’on dit avoir été disciple de Notre Seigneur.

1731

Le corps de saint Maximin fut transporté de la ville d’Aix à celle qui porte son nom dans le même diocèse, et on l’y conservalt dans l’église des Dominicains. En 1283, Charles II, roi de Sicile et comte de Provence, avait donné à l’église métropolitaine de Saint-Sauveur d’Aix, la mâchoire de saint Maximin et une portion du crâne de ce Saint.

En 1792, un prêtre d’Aix put soustraire ces reliques à la fureur des révolutionnaires, et, avant de mourir, il les confia à un religieux Chartreux.

Et le 13 mai 1820, Mgr de Beausset-Roquefort en fit la reconnaissance juridique et les transféra solennellement dans son Église métropolitaine d’Aix.

Saint Maximin est le patron du diocèse d’Aix-en-Provence.




Nous vous remercions de votre intérêt pour ce Saint. Priez-le afin que nous ayons le temps de rédiger sa vie pour sa prochaine fête !

Sauf si vous nous faites l’honneur de nous en demander des détails… Veuillez cliquer ici s’il-vous-plaît : voir Martyrologe #90-4


Samedi 22 février 2020
La Chaire de S. Pierre
2e classe
Temps de la Septuagésime



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui, en confiant au bienheureux Pierre, Votre Apôtre, les clefs du royaume céleste, lui avez donné l’Autorité pontificale de lier et de délier ; faites que nous soyons délivrés des liens de nos péchés, par le secours de son intercession.


Mémoire de saint Paul sous la même conclusion :


Ô Dieu, qui avez instruit une multitude de nations par la prédication du bienheureux Apôtre Paul, faites, nous Vous en supplions, que nous, qui honorons sa mémoire, nous ressentions les effets de sa protection auprès de Vous. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Dès le IVe siècle au moins, le calendrier liturgique romain indique cette fête de la Chaire de saint Pierre. Tombant souvent en Carême, on l’avança dans certaines Églises au mois de janvier. De là ces deux fêtes que l’on distingua en appliquant celle du 22 février, qui est la plus ancienne, à la Chaire d’Antioche et celle du 18 janvier à la Chaire de Rome.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Formez-vous un caractère droit, loyal, ennemi de l’habileté mondaine.

Méditation du jour
Jésus-Christ est la source de toutes les délices  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|