Méditation du jour
S. Louis de Gonzague,

confesseur - 21 juin

Quels sont les fruits de la sainte Communion ? ”

Veut-on savoir le secret du bonheur

qui, malgré les travaux,

les difficultés

et les contradictions,

inonde tant d’âmes religieuses ?

Bonheur si grand

et si parfait,

au dire de sainte Marie-Madeleine de Pazzi,

que si les gens du monde en soupçonnaient l’intensité,

ils escaladeraient les murs des monastères

pour venir en prendre leur part ?

Il se résume

et se condense en ces trois mots :

« La sainte Communion ».

« Quelle joie !

s’écrient-elles,

« le Cœur de l’Homme-Dieu est à nous ! »

La confiance

et la joie,

voilà donc les deux premiers fruits

de l’exercice de la sainte Présence de Jésus.

Si précieux

et si savoureux qu’ils soient,

leur importance

et leur douceur

ne sauraient égaler celles du troisième fruit

que cet exercice produit dans l’âme,

lorsqu’elle s’y adonne avec zèle :

nous voulons dire la sainteté.

Être un saint sur la terre

pour être un jour un Saint dans le Ciel,

c’est là, en effet, le suprême idéal

proposé à l’humanité

par le Saint des Saints,

Celui sans Lequel tous les autres

ne sont que vanité et néant.

Et cette sainteté n’est autre chose,

selon la belle doctrine de saint Thomas d’Aquin,

que « l’application à Dieu

« de notre âme

« et de ses actes ».


(R.P. J. Gauderon, Eudiste)


Jeudi 6 octobre 2022
S. Bruno,

confesseur
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Que l’intercession de Votre Confesseur saint Bruno nous vienne en aide, nous Vous en prions, Seigneur, afin que ses mérites et ses prières nous obtiennent le pardon des péchés, par lesquels nous avons gravement offensé Votre majesté. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Bruno naquit à Cologne, au XIe siècle. Avec six de ses amis, il se retira sur un des sommets déserts du Dauphiné, appelé la Chartreuse et que leur avait concédé l’évêque de Grenoble.


Ce fut là qu’il fonda le premier monastère de son Ordre de pénitence et de contemplation.

Saint Bruno mourut en pressant sur ses lèvres le crucifix. C’était le 6 octobre 1101.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Aimez la solitude ; plus vous quitterez le monde, plus vous trouverez Dieu.

Méditation du jour
Les héros de l’idéal chrétien  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|