Méditation du jour
- 27 février
Jésus tenté par Satan ;

lois de la tentation ”

La première tentation

s’adressait au foyer de concupiscence inférieure,

la sensualité ;

la seconde

à la concupiscence d’en haut,

l’orgueil ;

la troisième

s’adresse à l’ambition,

ce composé des deux passions premières

et radicales,

équivalent des deux ensemble.

C’est là l’histoire de tous les hommes

et l’ordre dans lequel se succède la tentation

dans toutes les âmes.

Le tentateur montre au Christ l’empire de la terre et lui dit :

« Si tu m’adores, je te donnerai la puissance. »

Il est certain que les plus grands adorateurs

et serviteurs du mal,

ce sont les oppresseurs,

dominateurs,

spoliateurs des hommes.

C’est là surtout et avant tout ce qui couvre la terre de deuil,

de larmes

et de sang.

Mais Jésus, serviteur de Ses frères,

répond par ce que l’on peut appeler la loi éternelle du pouvoir,

la loi de la vraie force

en tout ordre de choses, qui est celle-ci :

« Adorer Dieu et ne servir que Lui ! »

Il y a ces trois tentations.

Il n’y en a pas d’autres.

Le mensonge

et le mal sont vaincus.

Le calomniateur de Dieu,

celui qui ne croit pas que l’idéal puisse s’incarner,

que la loi puisse régner,

cet adversaire de la justice

et du royaume de Dieu,

se retire impuissant.

Or, c’est une loi de la vie des âmes que,

quand la tentation est vaincue,

les Anges viennent

et nous servent.


(R.P. Gratry)


Dimanche 29 novembre 2020
1er dimanche de l'Avent
1re classe
Temps de l’Avent



Oraison - collecte
Faites paraître, Seigneur, Votre puissance et venez ; afin que nous méritions d’être arrachés, par Votre secours, aux imminents périls où nos péchés nous engagent, et d’en être sauvés par Votre vertu libératrice ; Vous qui étant Dieu vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« À Rome, dit le Martyrologe Romain, sur la voie Salaria, l’anniversaire des saints Martyrs Saturnin, vieillard et Sisinius, diacre, sous l’empereur Maximin.


« Après qu’ils eurent langui longtemps en prison, le préfet de la ville ordonna qu’ils fussent placés sur le chevalet, et leurs membres disloqués à l’aide de courroies, puis qu’ils fussent meurtris à coups de matraques et de fouets à clous et brûlés en plusieurs parties du corps ; enfin, descendus du chevalet, il leur fit trancher la tête. » (L’an 305).


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ne pouvant donner à Dieu le sang de votre corps, donnez-Lui le sang de votre âme, c’est-à-dire le sacrifice.

Méditation du jour
Soyons fidèles à la grâce  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|