Méditation du jour
S. Josaphat,

évêque et martyr - 14 novembre

Heureux effets des visites aux cimetières ”

La vue des tombeaux

ne contribue pas médiocrement à développer en nous la sagesse.

À ce spectacle,

l’âme,

si elle somnolait,

tressaille aussitôt ;

si elle était éveillée et active,

son activité s’en accroît ;

celui qui pleure d’être pauvre

reçoit de cette vue une soudaine consolation ;

celui qui s’enorgueillit d’être riche

est humilié,

abaissé.

La vue des tombeaux

oblige chacun de nous à réfléchir,

quand bien même il ne le voudrait pas,

sur sa propre fin ;

elle nous persuade de ne tenir pour stable

aucune des choses de ce monde,

fâcheuse

ou agréable ;

or, quiconque a cette persuasion,

ne se laissera pas prendre facilement

dans les filets du péché.

C’est pourquoi un sage donne ce conseil :

« Dans tous vos discours,

« pensez à vos derniers instants,

« et jamais vous ne pécherez » ;

et, d’accord avec lui, un autre énonce ce précepte :

« Disposez vos œuvres pour le départ

« et préparez-vous au voyage. »

Ce n’est pas d’un voyage perceptible aux sens qu’il veut parler,

mais du départ d’ici-bas.

Si,

constamment,

quotidiennement,

nous avons présente à l’esprit

l’incertitude de la mort,

nous ne serons pas prompts à pécher ;

ni les splendeurs de la vie ne pourront nous gonfler d’orgueil,

ni ses tristesses nous abattre

ou nous troubler,

les unes et les autres ayant un terme incertain.

Souvent

celui qui est vivant aujourd’hui

ne subsiste pas même jusqu’au soir.


(Saint Jean Chrysostôme)


Samedi 19 janvier 2019
de la Sainte Vierge
4e classe
Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez choisi la féconde virginité de Marie pour donner au genre humain les biens du Salut éternel, accordez-nous de ressentir la bienfaisante intercession de Celle par qui il nous fut donné de recevoir l’Auteur de la vie, Notre-Seigneur Jésus-Christ, Votre Fils qui vit et règne avec Vous, en l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de S. Marius, Ste Marthe, S. Audifax et S. Abachus, martyrs :


Exaucez, Seigneur, les supplications que Votre peuple Vous adresse sous le patronage de Vos Saints, afin que Vous nous fassiez jouir de la paix dans la vie présente, et que Vous nous accordiez Votre secours pour arriver à la Vie éternelle.


et de S. Canut, roi et martyr, sous la même conclusion :


Ô Dieu, qui, pour la gloire de Votre Église, avez daigné illustrer le bienheureux roi Canut par la palme du martyre et par d’éclatants miracles, faites, dans Votre bonté, que, comme il a lui-même imité la passion du Seigneur, nous aussi, marchant sur ses traces, nous méritions de parvenir aux joies éternelles. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Marius et sainte Marthe, son épouse, étaient de nobles persans qui vinrent avec leurs deux fils saint Audifax et saint Abachus à Rome, sous l’empereur Claude II, pour y rendre leurs hommages à Dieu.


Ils y visitèrent des Chrétiens mis en prison pour leur Foi : « Vous avez eu compassion des prisonniers », dit l’Épître. Ils se dévouèrent aussi de mille façons au service de la religion et eurent bientôt eux-mêmes à soutenir le grand combat de souffrances, car « on les livra aux tortures et on les fit mourir ».


« Sans craindre ceux qui les persécutaient », ils subirent tous ces supplices avec des paroles d’actions de grâces sur les lèvres, car ils y voyaient, comme « le passereau délivré des filets des chasseurs qui s’échappe vers le ciel », le moyen d’aller jouir à tout jamais de Dieu dans la joie.

Ils furent martyrisés l’an 270.


Demandons à Jésus-Christ « qui Se montra si admirable dans ces Martyrs » de manifester aussi dans nos âmes les effets de Sa puissance divine afin que, « jouissant de la paix en cette vie, nous recevions en l’autre la récompense éternelle ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Priez pour que Dieu suscite dans Son Église des gouvernements catholiques.

Méditation du jour
Pratique de la patience envers soi-même  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|