Méditation du jour
S. Josaphat,

évêque et martyr - 14 novembre

Heureux effets des visites aux cimetières ”

La vue des tombeaux

ne contribue pas médiocrement à développer en nous la sagesse.

À ce spectacle,

l’âme,

si elle somnolait,

tressaille aussitôt ;

si elle était éveillée et active,

son activité s’en accroît ;

celui qui pleure d’être pauvre

reçoit de cette vue une soudaine consolation ;

celui qui s’enorgueillit d’être riche

est humilié,

abaissé.

La vue des tombeaux

oblige chacun de nous à réfléchir,

quand bien même il ne le voudrait pas,

sur sa propre fin ;

elle nous persuade de ne tenir pour stable

aucune des choses de ce monde,

fâcheuse

ou agréable ;

or, quiconque a cette persuasion,

ne se laissera pas prendre facilement

dans les filets du péché.

C’est pourquoi un sage donne ce conseil :

« Dans tous vos discours,

« pensez à vos derniers instants,

« et jamais vous ne pécherez » ;

et, d’accord avec lui, un autre énonce ce précepte :

« Disposez vos œuvres pour le départ

« et préparez-vous au voyage. »

Ce n’est pas d’un voyage perceptible aux sens qu’il veut parler,

mais du départ d’ici-bas.

Si,

constamment,

quotidiennement,

nous avons présente à l’esprit

l’incertitude de la mort,

nous ne serons pas prompts à pécher ;

ni les splendeurs de la vie ne pourront nous gonfler d’orgueil,

ni ses tristesses nous abattre

ou nous troubler,

les unes et les autres ayant un terme incertain.

Souvent

celui qui est vivant aujourd’hui

ne subsiste pas même jusqu’au soir.


(Saint Jean Chrysostôme)


Dimanche 28 février 2021
2e dimanche de Carême
1re classe
Temps du Carême


Le massacre des Lucs-sur-Boulogne

(La Terreur et les Colonnes infernales)

28 février 1794

Voir plus bas : Méditation du jour


voir Le Martyrologe #90-4



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui voyez que nous n’avons de nous-mêmes aucune force, gardez-nous au dedans comme au dehors, afin que notre corps soit préservé de toute adversité, et notre âme purifiée de toute pensée mauvaise. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
POUR LE MASSACRE DES LUCS-SUR-BOULOGNE :


DEUX PAROISSES : 2150 ÂMES avec 563 FIDÈLES MASSACRÉS

dont 110 ENFANTS de moins de sept ans.

En 1793, les Vendéens s’insurgeaient contre le gouvernement révolutionnaire, persécuteur des prêtres et de la religion.

Pendant près d’un an, ils tinrent tête aux Armées de la Convention qui, pour en finir, organisa les Colonnes Infernales avec mission de mettre la Vendée à feu et à sang.

Le Massacre des Lucs —à la date du 28 février 1794— est l’un des épisodes les plus tragiques de cette histoire.


Pour plus de détails : Cliquer ci-dessous (Méditation du jour) ou ci-dessus sur le titre (Le massacre des Lucs-sur-Boulogne).

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Soyez ferme ; mais doux, et gardez la sévérité surtout pour vous-même.

Méditation du jour
Le massacre des Lucs-sur-Boulogne
28 février 1794
 suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|