Méditation du jour
S. Sabin,

évêque et martyr - 30 décembre

Une année de plus dans l’Éternité ”

Voici cette année qui va s’abîmer dans le gouffre

où toutes les autres se sont jusqu’à présent anéanties.

Oh ! que l’Éternité est incomparablement plus aimable,

puisque sa durée est sans fin,

que ses jours sont sans nuit

et que ses satisfactions sont invariables.

Ô Dieu, elles passent donc ces années temporelles ;

elles courent imperceptiblement

les unes après les autres ;

en dévidant leur durée,

elles dévident notre vie mortelle,

et, en finissant,

elles finissent aussi nos jours.

Disons-le souvent :

tout passe.

Donc, il ne nous importe guère

que nous ayons ici-bas des peines

ou des joies,

pourvu qu’à tout jamais

nous soyons bienheureux,

et qu’après le peu de jours qui nous restent

de cette vie mortelle,

vienne la sainte Éternité,

puisque Dieu ne la promet

qu’à ceux qui auront bien usé de Son temps.

Mais, ô mon Dieu,

pour quoi vivrons-nous l’année suivante,

si ce n’est pour mieux aimer cette Bonté souveraine ?

Oh ! qu’Elle nous ôte de ce monde,

ou qu’Elle ôte le monde de nos cœurs !

Qu’Elle nous fasse mourir,

ou qu’Elle nous fasse mieux aimer la mort

que notre pauvre vie !


(S. François de Sales)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|