Méditation du jour
S. François de Sales,

évêque, confesseur et

Docteur de l’Église universelle - 29 janvier

Rien ne sort de la main de Dieu

que pour l’utilité des âmes ”

La croix est la porte royale

pour entrer au temple de la sainteté.

Qui en cherche ailleurs

n’en trouvera jamais un seul brin.

Ne regardez vos afflictions qu’au travers de la croix,

et vous les trouverez

ou petites,

ou du moins si agréables,

que vous en aimerez plus la souffrance

que la jouissance de toute consolation

qui en est séparée.

Rien ne sort de la main de Dieu que pour l’utilité des âmes qui le craignent,

ou pour les purifier,

ou pour les affiner en son saint Amour.

Vous serez bienheureux

si vous recevez d’un cœur filialement amoureux

ce que Notre-Seigneur vous envoie

d’un cœur si paternellement soigneux de votre perfection.

Regardez souvent à la durée de l’Éternité,

et vous ne vous troublerez point des accidents de la vie de cette mortalité.

En somme, il sera toujours vrai

que ceux qui prétendent d’avoir part avec Jésus glorifié

doivent premièrement avoir part avec Jésus crucifié,

et que les croix et afflictions

sont plus aimables

que les contentements

et délectations,

puisque Notre-Seigneur les a choisies

pour Soi

et Ses vrais serviteurs.


(Saint François de Sales)


Samedi 25 septembre 2021
des Quatre-Temps de septembre
2e classe
Temps après la Pentecôte

S. Firmin,

premier évêque d’Amiens et martyr


S. Nicolas de Flüe,

Patron céleste de la Suisse


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Dieu tout-puissant et éternel, qui guérissez les corps et les âmes par le remède salutaire de l’abstinence, nous supplions humblement Votre majesté, afin qu’apaisé par la prière pieuse de ceux qui jeûnent, Vous nous donniez des secours pour le présent et pour l’avenir. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. ,
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Le père et la mère de saint Firmin, qui étaient des plus riches et des plus considérables de la ville de Pampelune, en Espagne, à la fin du Ier siècle, furent convertis à la Foi par saint Honestus, prêtre de Toulouse, et disciple de saint Saturnin.


Convaincus que de la première éducation dépend ordinairement le reste de la vie, ils mirent leur fils entre les mains de ce saint ecclésiastique, aussi distingué par sa science que par ses vertus, afin qu’il le formât de bonne heure à la piété.


Saint Honorat, successeur de saint Saturnin à Toulouse, sacre saint Firmin évêque pour évangéliser les païens.

L’évêque missionnaire parcourut les Gaules, puis fixa son siège à Amiens.

Ses succès lui obtiennent d’avoir la tête tranchée. C’était dans les premières années du IIe siècle.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Remerciez Dieu du don de la Foi, qu’Il vous a accordé de préférence à tant d’autres.

Méditation du jour
De l’amour fraternel  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|