Méditation du jour

Bse Angèle de Foligno,

veuve - 4 janvier

La richesse est sans valeur

si elle n’est utilisée

pour la gloire de Dieu ”

Considère bien,

ô homme,

la nature de la richesse.

Pourquoi cette admiration pour l’or ?

L’or n’est qu’une pierre ;

une pierre aussi l’argent,

une pierre la perle,

une pierre chacune des pierres...

Voilà les fleurs de la richesse.

Il en est que tu enfermes,

attentif à couvrir de ténèbres

des pierres brillantes,

d’autres que tu exhibes

pour te parer

de leur éclat précieux.

À quoi bon, dis-moi,

promener une main chargée de pierreries ?

N’as-tu pas honte d’aimer

des cailloux ?...

Quel bellâtre cependant a pu prolonger sa vie d’un seul jour ?

Qui a été épargné par la mort

à cause de sa fortune.

Qui a su détourner la maladie

à force d’argent ?

Jusques à quand rechercheras-tu l’or,

piège des âmes,

hameçon de la mort,

appât du péché ?

À quoi bon l’or ?

Pour porter des vêtements de prix ?

Mais une tunique de deux coudées te suffira,

un manteau jeté sur tes épaules

répondra à toutes les nécessités de ton habillement.

Dépenseras-tu ta richesse pour la table ?

Un seul pain est suffisant

pour te remplir l’estomac...

Regrettes-tu la gloire

qu’assure la fortune ?

Mais si tu ne recherches pas la gloire d’ici-bas,

tu trouveras la vraie,

celle qui conduit

au royaume des Cieux.


(Saint BASILE, Docteur de l’Église)


Jeudi 13 juin 2024
S. Antoine de Padoue, ou

de Lisbonne

confesseur et docteur de l’Église
3e classe

Temps après la Pentecôte


Fête du Cœur eucharistique de Jésus

(Le jeudi après la fête du Sacré-Cœur)

VOIR MÉDITATION À S. IRÉNÉE 3 JUILLET


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Que la solennité annuelle de Votre Confesseur et Docteur, le bienheureux Antoine, réjouisse Votre Église, ô Dieu, afin qu’elle soit toujours munie des secours spirituels et qu’elle mérite de goûter les joies éternelles. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« Toujours présent et vivant dans l’Église, l’Esprit de la Pentecôte suscita au XIIIe siècle les fils de Dominique et de François, écrit Dom Guéranger. Milice nouvelle organisée pour des besoins nouveaux, ils se jettent dans l’arène, poursuivant l’hérésie, tonnant contre le vice, se mêlant au peuple qu’ils enrôlent par foules compactes dans leurs Tiers-Ordres devenus le refuge assuré de la vie chrétienne.


Or, de tous les fils du patriarche d’Assise, le plus connu, le plus puissant devant les hommes et devant Dieu, est saint Antoine, que nous fêtons en ce jour ».


Né à Lisbonne de parents nobles, il méprisa toutes les richesses. Plein de l’Esprit-Saint qui transforma les Apôtres, il entra dans la milice religieuse, afin de pouvoir lutter pour la cause de la Foi et pour être prêt lorsque le Maître viendrait. Retiré d’abord en Toscane, il y vaqua à la divine contemplation, puis reçut la mission de prêcher l’Évangile.


La sagesse de sa doctrine et son éloquence le firent appeler l’Arche du Testament et le Marteau des hérétiques. Un an avant sa mort, il vint à Padoue où, chargé de mérites, il mourut à l’âge de trente-cinq ans, en 1231, et fut établi au Ciel par Jésus sur tous ses biens.


Il a été déclaré Docteur de l’Église par le Pape Pie XII.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Nous rappelant que saint Antoine retrouva par une intervention divine un livre sacré qu’on lui avait pris, demandons à ce Saint de nous faire retrouver, non seulement des objets terrestres et périssables, mais de nous procurer les secours spirituels qui nous mériteront de jouir des biens éternels.

Méditation du jour
Ô mon Dieu, introduisez-moi dans Votre Cœur !  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|