Méditation du jour

Bse Angèle de Foligno,

veuve - 4 janvier

La richesse est sans valeur

si elle n’est utilisée

pour la gloire de Dieu ”

Considère bien,

ô homme,

la nature de la richesse.

Pourquoi cette admiration pour l’or ?

L’or n’est qu’une pierre ;

une pierre aussi l’argent,

une pierre la perle,

une pierre chacune des pierres...

Voilà les fleurs de la richesse.

Il en est que tu enfermes,

attentif à couvrir de ténèbres

des pierres brillantes,

d’autres que tu exhibes

pour te parer

de leur éclat précieux.

À quoi bon, dis-moi,

promener une main chargée de pierreries ?

N’as-tu pas honte d’aimer

des cailloux ?...

Quel bellâtre cependant a pu prolonger sa vie d’un seul jour ?

Qui a été épargné par la mort

à cause de sa fortune.

Qui a su détourner la maladie

à force d’argent ?

Jusques à quand rechercheras-tu l’or,

piège des âmes,

hameçon de la mort,

appât du péché ?

À quoi bon l’or ?

Pour porter des vêtements de prix ?

Mais une tunique de deux coudées te suffira,

un manteau jeté sur tes épaules

répondra à toutes les nécessités de ton habillement.

Dépenseras-tu ta richesse pour la table ?

Un seul pain est suffisant

pour te remplir l’estomac...

Regrettes-tu la gloire

qu’assure la fortune ?

Mais si tu ne recherches pas la gloire d’ici-bas,

tu trouveras la vraie,

celle qui conduit

au royaume des Cieux.


(Saint BASILE, Docteur de l’Église)


Samedi 25 septembre 2021
des Quatre-Temps de septembre
2e classe
Temps après la Pentecôte

S. Firmin,

premier évêque d’Amiens et martyr


S. Nicolas de Flüe,

Patron céleste de la Suisse


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Dieu tout-puissant et éternel, qui guérissez les corps et les âmes par le remède salutaire de l’abstinence, nous supplions humblement Votre majesté, afin qu’apaisé par la prière pieuse de ceux qui jeûnent, Vous nous donniez des secours pour le présent et pour l’avenir. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. ,
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Le père et la mère de saint Firmin, qui étaient des plus riches et des plus considérables de la ville de Pampelune, en Espagne, à la fin du Ier siècle, furent convertis à la Foi par saint Honestus, prêtre de Toulouse, et disciple de saint Saturnin.


Convaincus que de la première éducation dépend ordinairement le reste de la vie, ils mirent leur fils entre les mains de ce saint ecclésiastique, aussi distingué par sa science que par ses vertus, afin qu’il le formât de bonne heure à la piété.


Saint Honorat, successeur de saint Saturnin à Toulouse, sacre saint Firmin évêque pour évangéliser les païens.

L’évêque missionnaire parcourut les Gaules, puis fixa son siège à Amiens.

Ses succès lui obtiennent d’avoir la tête tranchée. C’était dans les premières années du IIe siècle.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Remerciez Dieu du don de la Foi, qu’Il vous a accordé de préférence à tant d’autres.

Méditation du jour
De l’amour fraternel  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|