Méditation du jour
S. Tite,

évêque et confesseur - 6 février

La psalmodie n’honore Dieu

que si elle procède de lèvres pures ”

Le psaume est la tranquillité des âmes

et l’agent de la paix…

Comment pourrait-on avoir pour ennemi

un homme avec lequel on vient de louer Dieu ?…

La psalmodie chasse les démons

et obtient la protection des Anges…

Elle initie les commençants,

elle développe ceux qui progressent,

elle consolide les parfaits.

C’est la voix de l’Église,

la joie de nos solennités…

La psalmodie est une œuvre angélique,

un entretien céleste,

un encens spirituel.

Ô l’admirable invention,

qui nous fait à la fois chanter

et apprendre,

qui imprime en quelque sorte dans nos âmes

les préceptes divins !

Prononcer de bouche les paroles du psaume,

ce n’est pas chanter le Seigneur.

Ceux qui psalmodient d’un cœur pur,

qui sont saints

et observent la justice,

ceux-là peuvent offrir à Dieu

l’harmonie d’un chant spirituel.

Que de fornicateurs,

que de voleurs ici !

Combien qui cachent dans leur cœur

le mensonge

et la ruse !

Ils croient psalmodier ;

mais ils ne le font pas en réalité.

Seule l’âme sainte

est invitée à l’honneur

de la louange divine.


(Saint Basile)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|