Méditation du jour
S. Didace,

confesseur - 13 novembre

Notre vie et l’Éternité ”

Pourquoi n’avons-nous pas la Foi ?

Notre vraie vie est comme un livre,

dont nous tournons ici-bas quelques pages,

la mort vient très vite tourner la sienne,

mais le livre ne finit pas sur le feuillet qu’elle a touché.

Ni une phrase,

ni un mot n’en sont interrompus,

et sans retard,

sans lacune,

comme la page passée s’était ouverte,

la page suivante s’ouvre...

dans l’Éternité.

Il n’y a pas de lacune dans l’existence de l’homme.

Rien n’est jamais fini,

rien n’est jamais perdu,

rien n’est jamais irrémédiable,

parce que tout s’achève,

tout se retrouve,

tout se répare au Ciel !

Sans doute, si nous considérons notre vie comme enfermée tout entière entre ces deux limites terrestres :

la naissance

et la mort,

oh ! oui,

que de choses finies,

perdues,

irréparables !…

Mais ce n’est là qu’une part,

la petite part,

la très petite part de notre vie…

Oubliez-vous donc qu’elle doit se poursuivre là-Haut,

et se continuer sans fin,

à travers l’Éternité immense ?


(R.P Van Tricht, s.j.)


Samedi 19 septembre 2020
S. Janvier,

évêque et martyr,

et ses Compagnons,

martyrs
3e classe

Temps après la Pentecôte

NOTRE-DAME DE LA SALETTE

Anniversaire de l’Apparition (1846)


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Ô Dieu qui nous réjouissez en la solennité annuelle de Vos saints Martyrs Janvier et ses Compagnons ; faites, dans Votre clémence, que notre piété s’enflamme aux exemples de ceux dont les mérites nous remplissent d’allégresse. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« À Pouzzoles, en Campanie, dit le Martyrologe Romain, la fête des saints Martyrs Janvier, évêque de Bénévent, Festus son diacre, Didier son lecteur, Socius diacre de l’église de Misène, Procule, diacre de Pouzzoles, Eutychius et Acutius qui, après avoir été enchaînés et mis en prison, furent décapités sous l’empereur Dioclétien (en l’an 305).


« Le corps de saint Janvier fut porté à Naples et enseveli avec honneur dans l’église où l’on conserve encore son sang dans une ampoule de verre.

« Lorsqu’on place l’ampoule près du chef de ce saint Martyr, le sang se liquéfie et bouillonne comme s’il venait d’être répandu ».


Ce miracle, connu sous le nom de Miracle de saint Janvier, se renouvelle de nos jours encore.


Le sang contenu dans deux ampoules de verre où il est coagulé sous la forme d’une masse d’un rouge sombre, augmente de volume et de poids, se liquéfiant il devient d’un rouge vif, tandis que sa surface se couvre de bulles, ce qui fait dire qu’il entre en ébullition.


Ce prodige a lieu à trois époques de l’année ; durant les fêtes de mai, qui durent neuf jours, à partir du 1er dimanche du mois ; en septembre, durant huit jours, du 19 au 26, et en décembre, un jour, le 16.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Bénissons souvent le Seigneur, qui fait éclater Sa Gloire dans Ses Saints.


Méditation du jour
Le message d’Espérance  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|