Méditation du jour
- 13 septembre
« Pater noster qui es in Cœlis » ”

« Notre Père qui êtes au Cieux ! »

Ô la douce parole !

Ô le magnifique témoignage de notre faiblesse :

en trois mots

vous avez rappelé

Dieu,

vos frères,

le Paradis :

Pater — noster — qui es in Cælis

Oui, c’est là notre invincible espoir :

un jour nous verrons Dieu,

ensemble,

dans la patrie éternelle !

Mais Dieu est si loin de nous,

m’entendra-t-Il

à travers les espaces incommensurables ?

Suis-je digne

d’attirer Ses regards ?

Hommes de peu de Foi,

écoutez :

« Pauvres exilés ! »

Dieu est le compagnon de vos tristesses.

Il ne réside pas seulement avec les Séraphins

dans les splendeurs du Ciel.

Voilé,

silencieux,

captif,

Il vous attend,

à quelques pas d’ici,

dans les ombres mystérieuses du tabernacle.

C’est là que l’amour L’attarde ;

c’est là qu’Il tient Son quartier général

au milieu des Anges du sanctuaire

et des âmes contemplatives.

C’est là, suivant le mot charmant du curé d’Ars,

qu’habite « votre adorable Voisin ».

Vous aviez besoin d’amour :

l’Amour au tabernacle

comble votre désir.

Jésus vous l’a promis,

la mort ne Le séparera point de vous.


(L. Rimbault, missionnaire apostolique)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|