Méditation du jour

S. Tharaise, confesseur,

Patriarche de Constantinople


- 25 février

Cherchons à consoler Jésus-Christ ”

La plus grande consolation pour Jésus

est sans contredit celle que nous avons apportée à Son Cœur

par la vie sainte

que nous menons coûte que coûte,

jour après jour,

en vertu de la grâce que nous a méritée Sa Passion.

Prévoyant dès lors ce fruit de Ses douleurs,

Il en a été tout réconforté.

Quelle ferveur de contrition,

quelles résolutions énergiques de ne plus retomber,

quel élan pour le bien,

une âme délicate puisera

dans de telles considérations !

Nous en connaissons

dont la vie a été transformée

à partir du jour où ces vérités

leur ont été connues.

Une telle révélation

apporte aux passions le frein le plus efficace,

et au besoin d’aimer,

le seul objet capable de le satisfaire pleinement.

Jusqu’à ce jour, on a peut-être pratiqué la religion,

mais froidement,

par obéissance

ou par crainte.

Désormais le cœur est conquis

et c’est avec joie

qu’il se dévoue

tout entier

au service de Celui qui l’a aimé d’avance

et qui a attendu si longtemps

pour être aimé à Son tour.


(R.P. Joret, o.p.)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|