Méditation du jour
- 25 octobre
L’entière fidélité à la grâce ”

Une infidélité à la grâce

paraît vétille à d’aucuns !

Saint Alphonse Rodriguez,

le saint portier du collège jésuite de Majorque

et ami de l’apôtre des nègres, saint Pierre Claver,

ne passait jamais dans tel corridor de la maison sans se jeter à genoux

et prier pour demander pardon à Notre-Seigneur

d’une négligence qu’il croyait avoir eue,

un jour,

à cette place.

Nous voilà loin de compte.

Tirons profit de ces significatifs enseignements.

Ne contraignons pas Dieu à corriger Son œuvre,

et vivons notre histoire divine telle qu’Il l’a conçue.

Ne résistons jamais à « cette forte persécution de la grâce ».

Les fautes des pécheurs,

ce sont les désobéissances aux commandements.

Les fautes des bons,

le manque de docilité au Saint-Esprit.

« Nous ne répondons qu’à une vingtaine de grâces

« qui nous arrivent par centaines, »

observait avec tristesse, dans son Journal, le cardinal Manning ;

« ou bien nous n’en comptons qu’une vingtaine

« et ne répondons qu’à une. »

Que désormais notre dévotion à l’état de grâce soit,

en nous,

la dévotion à l’entière fidélité à la Grâce.


(R.P. Plus, s.j.)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|