Méditation du jour
S. Barthélemy,

apôtre - 24 août

Simplicité de Jésus ”

En Jésus se concilient de la façon la plus simple,

la plus profonde humilité et

la plus haute dignité,

magnanimité

ou grandeur d’âme.

D’une part :

Il vit trente ans de la vie cachée d’un pauvre ouvrier,

Il dit qu’Il n’est pas venu pour être servi, mais pour servir ;

lorsqu’on veut Le faire roi, Il S’enfuit sur la montagne ;

Il lave les pieds de Ses disciples le Jeudi-Saint ;

Il accepte pour nous les dernières humiliations de la Passion...

Et, d’autre part,

avec quelle magnanimité,

dans cette même Passion,

Il proclame devant Pilate Sa royauté universelle.

Pilate Lui dit :

« Es-Tu le roi des Juifs ? ...

« Qu’as-Tu fait ?... »

Jésus répond :

« Mon royaume n’est pas de ce monde... »

« Tu es donc roi » ?

reprend Pilate.

« Tu le dis, Je suis roi.

« Je suis né et venu au monde pour rendre témoignage à la vérité ;

« quiconque est de la vérité écoute Ma voix. »

Avec quelle simplicité et quelle grandeur Il répond à Caïphe, qui L’adjure de dire s’Il est le Fils de Dieu :

« Tu l’as dit ;

« de plus, Je vous le dis, vous verrez désormais le Fils de l’homme siéger à la droite du Tout-Puissant et venir sur les nuées du ciel. »

Cette simplicité de Jésus conciliait en elle-même l’humilité la plus profonde et la magnanimité la plus haute, et Lui, le plus humble des hommes, fut condamné pour un prétendu crime de blasphème et d’orgueil.


(R.P. Garrigou-Lagrange, o.p.)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|