Méditation du jour
S. Zacharie,

prophète - 6 septembre

Les Sacrements, source de bonheur ”

Le monde des joies n’est guère moins vaste sur la terre

que le monde des douleurs,

et les Sacrements sont là qui purifient,

élèvent,

sanctifient,

et surnaturalisent des multitudes de ces jouissances légitimes.

Cependant il y a une différence entre l’action qu’ils exercent sur les peines et celle qu’ils exercent sur les joies.

Les Sacrements sont des sources de bonheur pour toute la terre.

Ils couvrent même de verdure les sables monotones de la vie ;

ils font fleurir le désert ;

ils couronnent de fleurs les rochers arides,

et ils embellissent de leur douceur les plus sombres solitudes.

Qui peut dire quelle mélodie la bonté des hommes fait entendre en ce moment aux oreilles de Dieu,

grâce aux joyeuses inspirations des Sacrements ?

En vérité, la joie humaine est une chose magnifique,

un véritable hommage d’adoration offert au Créateur.

En dehors de Dieu,

il n’est pas de beauté qui puisse Lui être comparée,

si ce n’est l’éternel jubilé des Anges.

Mais les joies que les Sacrements ont sanctifiées,

et encore plus les joies que les Sacrements ont engendrées,

qui peut dire leur suavité ?


(R.P. Faber, Oratorien)


Jeudi 13 juin 2024
S. Antoine de Padoue, ou

de Lisbonne

confesseur et docteur de l’Église
3e classe

Temps après la Pentecôte


Fête du Cœur eucharistique de Jésus

(Le jeudi après la fête du Sacré-Cœur)

VOIR MÉDITATION À S. IRÉNÉE 3 JUILLET


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Que la solennité annuelle de Votre Confesseur et Docteur, le bienheureux Antoine, réjouisse Votre Église, ô Dieu, afin qu’elle soit toujours munie des secours spirituels et qu’elle mérite de goûter les joies éternelles. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« Toujours présent et vivant dans l’Église, l’Esprit de la Pentecôte suscita au XIIIe siècle les fils de Dominique et de François, écrit Dom Guéranger. Milice nouvelle organisée pour des besoins nouveaux, ils se jettent dans l’arène, poursuivant l’hérésie, tonnant contre le vice, se mêlant au peuple qu’ils enrôlent par foules compactes dans leurs Tiers-Ordres devenus le refuge assuré de la vie chrétienne.


Or, de tous les fils du patriarche d’Assise, le plus connu, le plus puissant devant les hommes et devant Dieu, est saint Antoine, que nous fêtons en ce jour ».


Né à Lisbonne de parents nobles, il méprisa toutes les richesses. Plein de l’Esprit-Saint qui transforma les Apôtres, il entra dans la milice religieuse, afin de pouvoir lutter pour la cause de la Foi et pour être prêt lorsque le Maître viendrait. Retiré d’abord en Toscane, il y vaqua à la divine contemplation, puis reçut la mission de prêcher l’Évangile.


La sagesse de sa doctrine et son éloquence le firent appeler l’Arche du Testament et le Marteau des hérétiques. Un an avant sa mort, il vint à Padoue où, chargé de mérites, il mourut à l’âge de trente-cinq ans, en 1231, et fut établi au Ciel par Jésus sur tous ses biens.


Il a été déclaré Docteur de l’Église par le Pape Pie XII.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Nous rappelant que saint Antoine retrouva par une intervention divine un livre sacré qu’on lui avait pris, demandons à ce Saint de nous faire retrouver, non seulement des objets terrestres et périssables, mais de nous procurer les secours spirituels qui nous mériteront de jouir des biens éternels.

Méditation du jour
Ô mon Dieu, introduisez-moi dans Votre Cœur !  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|