Méditation du jour
S. Hilaire, évêque,

confesseur et docteur de l’Église. - 14 janvier

Faire des oraisons jaculatoires ”

Une manière de glorifier Dieu,

c’est l’oraison jaculatoire.

C’était la pratique principale

des Pères du désert,

et c’est par elle

qu’ils se sont élevés à un tel degré de sainteté.

Saint François de Sales dit

« que tout l’édifice de la dévotion repose sur cet exercice,

« qu’il peut suppléer au défaut des autres prières,

« mais que toutes les autres prières ne sauraient suppléer

« au défaut des oraisons jaculatoires ».

Ainsi, nous pouvons soupirer après la gloire de Dieu,

lancer au Ciel, comme un trait d’amour,

quelques mots en faveur des intérêts de Jésus-Christ,

ou murmurer une courte prière pour les âmes,

en quelque lieu que nous soyons.

Sans nous fatiguer,

nous pouvons faire une multitude de ces oraisons jaculatoires

dans le cours d’une journée,

et chacune d’elles est plus grande

aux yeux de Dieu

qu’une bataille gagnée.

À plusieurs de ces prières est attachée une indulgence ;

ainsi, une seule et courte phrase

nous servira à acquérir des mérites,

à obtenir des grâces,

à satisfaire pour nos péchés,

à glorifier Dieu,

à rendre hommage à Jésus

et à Marie,

à convertir les pécheurs,

et à adoucir par des indulgences

les souffrances des saintes âmes du purgatoire.


(R.P. Faber, Oratorien)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|