Méditation du jour
Ste Mathilde,

impératrice d’Allemagne - 14 mars

Un remède à nos chagrins ”


Il faut entrer

dans le secret consolateur de la prière,

et voir que le plus grand remède aux maux de cette vie

consiste à s’approcher de Dieu,

à cultiver l’oraison mentale

et la lecture spirituelle,

à s’adonner aux saints exercices de la vie intérieure.

Les premiers jours,

il en coûte,

mais bientôt cette vie d’intimité avec Dieu

calme l’imagination,

modère les appréhensions

ou les désirs,

contente la conscience,

et, par là, ruine les principales causes de nos chagrins.

Or, ce bienheureux effet

vient du bon emploi de nos facultés,

sans doute,

mais bien plus encore de la grâce divine

dont le Seigneur couronne cet emploi.


(R.P. Bouchage, c.ss.r.)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|