Méditation du jour
Ste Mathilde,

impératrice d’Allemagne - 14 mars

Un remède à nos chagrins ”


Il faut entrer

dans le secret consolateur de la prière,

et voir que le plus grand remède aux maux de cette vie

consiste à s’approcher de Dieu,

à cultiver l’oraison mentale

et la lecture spirituelle,

à s’adonner aux saints exercices de la vie intérieure.

Les premiers jours,

il en coûte,

mais bientôt cette vie d’intimité avec Dieu

calme l’imagination,

modère les appréhensions

ou les désirs,

contente la conscience,

et, par là, ruine les principales causes de nos chagrins.

Or, ce bienheureux effet

vient du bon emploi de nos facultés,

sans doute,

mais bien plus encore de la grâce divine

dont le Seigneur couronne cet emploi.


(R.P. Bouchage, c.ss.r.)


Vendredi 24 janvier 2020
S. Timothée,

évêque et martyr
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Dieu tout-puissant, regardez notre faiblesse ; et parce que le poids de nos péchés nous accable, fortifiez-nous par la glorieuse intercession du bienheureux Timothée, Votre Martyr et Pontife. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Timothée, né à Lystres (Asie Mineure) d’un père païen et d’une mère juive, était déjà Chrétien, lorsque saint Paul arriva dans cette ville.

Saint Paul, dont nous célébrons demain la conversion, fut frappé de sa sainteté et le prit comme compagnon de ses voyages.


Saint Timothée abandonna dès lors tout et devint son disciple. Saint Paul lui donna la plénitude du sacerdoce et lui confia le gouvernement de l’Église d’Éphèse.

Nous lisons dans l’Épître un passage de l’une des deux admirables Lettres (Épîtres) que son maître lui écrivit.


Saint Timothée mourut lapidé dans sa ville épiscopale (mort en 97).

Confessons avec saint Timothée la divinité du Christ en ce Temps après l’Épiphanie qui en est la manifestation liturgique.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Heureux temps où l’on pouvait donner comme consigne aux fidèles cette indication (c’était il y a un siècle…) à prendre aussi aujourd’hui bien sûr, mais avec tant de précautions… :


Vouez une confiance et une soumission entière aux prêtres, vos guides dans le chemin du Ciel, car c’est Dieu même qu’ils représentent auprès de vous.


Méditation du jour
Nous sommes les organes du Christ  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|