Méditation du jour
- 26 août
Faire du bien ”

Faire du bien

est le plus bel emploi de la vie,

parce que rien n’est plus beau

que d’être utile,

et qu’être utile à une âme

c’est servir à la beauté supérieure

d’une réalité immortelle.

Une âme

est plus qu’un univers.

Elle est plus qu’une statue,

qu’un monument de pierre,

qu’une œuvre littéraire.

Elle est, au-dessous de Dieu,

ce qu’il y a de plus grand.

Lui faire du bien,

c’est la faire elle-même.

À cause de cela,

l’apostolat

est le « métier suprême »

et la façon la plus sublime

d’être le collaborateur de Dieu.

La vie qui se passe

officiellement

et obscurément

à cette tâche

est vraiment la vie.

Faire du bien

est la plus pure noblesse d’un être,

parce que c’est le signe

qu’on voit grand

et profond.

C’est la preuve

qu’on a compris

la valeur respective des choses

et qu’on juge

comme Dieu.

C’est la garantie

qu’on aime pour de bon ;

qu’on ne reste

ni enfermé en soi,

ni muré dans son orgueil

et dans son bonheur.

C’est l’aveu,

inconscient mais indiscutable,

qu’on a en soi l’âme de Jésus-Christ,

et, pour un être humain,

quelle noblesse peut se comparer

à cette noblesse :

penser,

aimer,

agir

comme Jésus-Christ !


(R.P. Bellouard, o.p.)


Lundi 26 août 2019
14e dimanche après la Pentecôte
2e classe
Temps après la Pentecôte

S. Zéphyrin,

pape et martyr


Ste Jeanne-Élisabeth Bichier des Âges,

vierge


S. Amateur (Roc-Amadour)

qui est le S. Zachée de l’Évangile


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Seigneur, nous Vous en prions, gardez Votre Église par l’assistance continuelle de Votre miséricorde ; et puisque, sans Vous, la faiblesse humaine ne peut que faillir, daignez, par Votre assistance, la préserver sans cesse de tout ce qui peut lui nuire, et la diriger vers ce qui est salutaire. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Zéphyrin succéda sur le trône pontifical à saint Victor, et comme lui subit le martyre.

Il abolit dans la célébration du Saint Sacrifice de la Messe l’usage des calices de bois et les remplaça par des calices de verre.


Il établit que tous les fidèles communieraient le saint jour de Pâques.

Il eut à défendre le dogme de l’unité de Dieu et de la Trinité des personnes contre les Sabelliens.


À ces luttes internes s’ajoutèrent celles de la persécution.

Dieu toujours le soutint au milieu de ses épreuves, afin qu’il pût à son tour soutenir le troupeau du Christ.

Il mourut en 217, après un pontificat de dix-sept ans.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Laissons ce qui n’est pas, et allons à Celui qui est !

Méditation du jour
Faire du bien  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|