Méditation du jour
Dédicace de l’Archibasilique

du Très Saint-Sauveur - 9 novembre

Où reposerons-nous après notre mort ? ”

Terre pour terre,

n’est-ce pas partout la terre de laquelle nous sommes faits,

la terre partout maternelle et qui,

avec une égale indifférence,

partout nous reprendra en son sein glacé

pour l’enfantement à la résurrection ?...

Qu’importe donc ?

Si votre âme est avec le bon Dieu, qu’est-ce que le reste ?

Ne vous suffit-il pas que Dieu sache où repose votre cendre,

qu’Il veille sur elle,

qu’Il la puisse retrouver

quand sera venu le moment de la revivifier ?

Un peu plus tôt,

un peu plus tard,

mais fatalement,

ne faudra-t-il pas qu’elle se disperse et se confonde en la poussière commune ?

Et alors, que vous servira-t-il de lui avoir choisi son lieu,

puisque ce n’aura été qu’un lieu de passage,

en attendant l’exil parmi l’universelle poussière des choses ?...

Ah ! si,

derrière vous,

quand vous partez,

vous laissez des promesses de prière,

l’essentiel vous est acquis.

Après cela, allez-vous-en…

Remettez votre corps,

mouillé de l’eau bénite,

au gré des hommes et de la nature ;

n’en ayez nul souci...

Ce que Dieu garde est bien gardé ;

Celui qui vous a fait de rien

saura vous refaire de votre propre poussière.


(R.P. Bellouard, o.p.)


Dimanche 28 février 2021
2e dimanche de Carême
1re classe
Temps du Carême


Le massacre des Lucs-sur-Boulogne

(La Terreur et les Colonnes infernales)

28 février 1794

Voir plus bas : Méditation du jour


voir Le Martyrologe #90-4



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui voyez que nous n’avons de nous-mêmes aucune force, gardez-nous au dedans comme au dehors, afin que notre corps soit préservé de toute adversité, et notre âme purifiée de toute pensée mauvaise. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
POUR LE MASSACRE DES LUCS-SUR-BOULOGNE :


DEUX PAROISSES : 2150 ÂMES avec 563 FIDÈLES MASSACRÉS

dont 110 ENFANTS de moins de sept ans.

En 1793, les Vendéens s’insurgeaient contre le gouvernement révolutionnaire, persécuteur des prêtres et de la religion.

Pendant près d’un an, ils tinrent tête aux Armées de la Convention qui, pour en finir, organisa les Colonnes Infernales avec mission de mettre la Vendée à feu et à sang.

Le Massacre des Lucs —à la date du 28 février 1794— est l’un des épisodes les plus tragiques de cette histoire.


Pour plus de détails : Cliquer ci-dessous (Méditation du jour) ou ci-dessus sur le titre (Le massacre des Lucs-sur-Boulogne).

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Soyez ferme ; mais doux, et gardez la sévérité surtout pour vous-même.

Méditation du jour
Le massacre des Lucs-sur-Boulogne
28 février 1794
 suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|