Méditation du jour
La maternité spirituelle de Marie ”

Le jour où Marie introduisait le Fils de Dieu Sauveur du monde dans son domaine,

elle entrait dans le vaste dessein de Rédemption qu’Il venait promouvoir ;

et, communiant à la Miséricorde infinie,

il s’inaugurait en elle une maternité nouvelle

qui la constituait Mère des âmes

et nouvelle Ève,

Ève de la Miséricorde.

Le Cœur très pur de Marie était un cœur maternel aussi pour nous.

Elle portait dès lors la sollicitude de toutes les âmes vivantes.

Mais cette maternité mystique,

si réelle,

ne serait déclarée que dans la solennité de cette heure suprême

où le Sauveur mourant

et consommant Son Œuvre

donnerait Sa Mère à saint Jean

et en lui au monde entier.

Le divin « Testateur » la donnait à saint Jean pour qu’elle formât Jésus en lui et que saint Jean lui fût Jésus.

Il en va de même pour nous tous.

Marie nous est donnée pour Mère afin de former Jésus en nous.

Car ce Cœur maternel demeure toujours le Cœur virginal

et ses incomparables tendresses

gardent toujours l’élan qui rejaillit impérieusement vers Dieu seul.

Et c’est pourquoi cette Mère,

en ses bien-aimés,

forme toujours les mœurs divines,

les mœurs des enfants de Dieu.


(R.P. Benjamin-Marie Morineau, s.m.m.)


Jeudi 22 février 2018
La Chaire de S. Pierre
2e classe
Temps du Carême

Mémoire de jeudi de la première semaine

de Carême



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui, en confiant au bienheureux Pierre, Votre Apôtre, les clefs du royaume céleste, lui avez donné l’Autorité pontificale de lier et de délier ; faites que nous soyons délivrés des liens de nos péchés, par le secours de son intercession.


Mémoire de saint Paul sous la même conclusion :


Ô Dieu, qui avez instruit une multitude de nations par la prédication du bienheureux Apôtre Paul, faites, nous Vous en supplions, que nous, qui honorons sa mémoire, nous ressentions les effets de sa protection auprès de Vous. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire du jeudi de la première semaine de Carême :


Regardez, dans Votre bienveillance, nous Vous en supplions, Seigneur, la dévotion de Votre peuple afin que le fruit des bonnes œuvres fortifie et renouvelle selon l’esprit, ceux qui mortifient leur corps au moyen de l’abstinence. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Dès le IVe siècle au moins, le calendrier liturgique romain indique cette fête de la Chaire de saint Pierre. Tombant souvent en Carême, on l’avança dans certaines Églises au mois de janvier. De là ces deux fêtes que l’on distingua en appliquant celle du 22 février, qui est la plus ancienne, à la Chaire d’Antioche et celle du 18 janvier à la Chaire de Rome.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Formez-vous un caractère droit, loyal, ennemi de l’habileté mondaine.

Méditation du jour
Jésus-Christ est la source de toutes les délices  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|