Méditation du jour
- 10 décembre
Après la Communion ”

Lorsque vous avez introduit Jésus dans votre poitrine,

sur le trône de votre cœur,

restez un moment tranquille,

sans prières vocales ;

adorez dans le silence ;

prosternez-vous en esprit,

comme Zachée,

comme Madeleine,

avec la très sainte Vierge,

aux pieds de Jésus :

regardez-Le,

saisi d’admiration

pour Son Amour.

Proclamez-Le Roi de votre cœur,

Époux de votre âme,

et écoutez-Le…

Dites-Lui :

« Parlez, Seigneur, car Votre serviteur écoute. »

Mettez votre cœur aux pieds du divin Roi…

Offrez votre volonté à exécuter Ses ordres,

consacrez tous vos sens

à Son divin service.

Enchaînez votre esprit à Son trône,

afin qu’il ne s’égare plus ;

ou plutôt mettez-le sous Ses pieds,

afin que Jésus le pressure

et en fasse sortir l’orgueil

et la légèreté.

Tant que vous sentirez votre âme recueillie

ou dans le calme de la présence de Notre-Seigneur,

laissez-l’y.

C’est le doux sommeil de l’âme sur le sein de Jésus :

elle profite bien plus en cette grâce

qui la nourrit,

qui l’unit

si suavement à son Bien-Aimé,

que par tout autre exercice.


(Bienheureux Pierre-Julien Eymard)


Mercredi 20 juin 2018
de la Férie
4e classe
Temps après la Pentecôte

Mémoire de S. Silvère,

pape et martyr




Oraison - collecte
Faites, Seigneur, que nous ayons toujours la crainte et l’amour de Votre saint Nom, parce que Vous ne cessez jamais de diriger ceux que Vous établissez dans la solidité de Votre amour. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Silvère, pape et martyr  :


Dieu tout-puissant, regardez notre faiblesse ; et parce que le poids de nos péchés nous accable, fortifiez-nous par la glorieuse intercession du bienheureux Silvère Votre Martyr et Pontife. Nous vous le demandons par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Fils du Pape saint Hormisdas qui était marié avant d’être dans les Ordres, saint Silvère fut revêtu de la plénitude du Sacerdoce en succédant à saint Agapit sur le trône pontifical.


L’impératrice de Constantinople, Théodora, sollicita de lui le rétablissement sur le siège pontifical de cette ville d’un hérésiarque, qui, « vivant au gré de ses désirs impies et n’ayant pas l’Esprit de Dieu », avait été déposé par saint Agapit. Le Pape s’y étant refusé, Théodora le fit exiler dans l’île de Ponza. Disciple du Christ, le Saint Pontife porta à sa suite cette lourde croix, et gouverna de là l’Église « en se nourrissant, comme on rapporte qu’il le disait lui-même, du pain de l’affliction et de l’eau de l’angoisse ». Au bout de peu de temps, saint Silvère, miné par les privations et les souffrances, s’endormit dans le Seigneur, en l’an 538.


Son corps, porté à Rome et déposé dans la basilique Vaticane, a été illustré par de nombreux miracles.


Guidés par l’Esprit-Saint, demandons à Dieu d’aider notre faiblesse, et de nous remplir du courage dont le bienheureux Silvère a fait preuve, pour la défense de la Vérité.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Conservez la paix de votre cœur et la confiance en Dieu au milieu des injustices des hommes.

Méditation du jour
Le Chrétien, lumière du monde : ne pas l’oublier  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|