Méditation du jour
S. Nicolas de Tolentino,

confesseur - 10 septembre

Leçon de confiance et d’espérance ”

Le sort de la veuve de Naïm nous rappelle que Dieu n’éprouve pas indéfiniment,

qu’Il fait succéder la joie aux peines,

la consolation aux tribulations,

la confiance à la crainte.

Sainte Monique pleura dix-sept ans sur Augustin,

mais à la fin,

elle fut exaucée

et consolée,

et au delà de ses espérances.

Il faut savoir attendre l’heure de Dieu.

Le jeune homme ressuscité nous instruit aussi.

Sa mort prématurée nous rappelle

la fragilité

et l’instabilité de notre vie.

On meurt à tout âge,

et la jeunesse ne nous met pas à l’abri des coups de la mort.

Sa résurrection nous fait penser à la nôtre,

et nous remplit d’espérance

et de courage

dans les luttes que nous avons à soutenir

pour demeurer fidèles au devoir.

Nous nous sentons plus forts pour accomplir notre tâche quotidienne,

quand nous pensons à la récompense qui est au bout,

et nous disons avec saint Ignace :

« Le travail n’a pas le droit de nous faire peur,

quand on pense à la beauté

et à la grandeur

de la récompense qu’il nous prépare. »


(Abbé Catesson, p.s.s.)


Samedi 19 septembre 2020
S. Janvier,

évêque et martyr,

et ses Compagnons,

martyrs
3e classe

Temps après la Pentecôte

NOTRE-DAME DE LA SALETTE

Anniversaire de l’Apparition (1846)


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Ô Dieu qui nous réjouissez en la solennité annuelle de Vos saints Martyrs Janvier et ses Compagnons ; faites, dans Votre clémence, que notre piété s’enflamme aux exemples de ceux dont les mérites nous remplissent d’allégresse. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« À Pouzzoles, en Campanie, dit le Martyrologe Romain, la fête des saints Martyrs Janvier, évêque de Bénévent, Festus son diacre, Didier son lecteur, Socius diacre de l’église de Misène, Procule, diacre de Pouzzoles, Eutychius et Acutius qui, après avoir été enchaînés et mis en prison, furent décapités sous l’empereur Dioclétien (en l’an 305).


« Le corps de saint Janvier fut porté à Naples et enseveli avec honneur dans l’église où l’on conserve encore son sang dans une ampoule de verre.

« Lorsqu’on place l’ampoule près du chef de ce saint Martyr, le sang se liquéfie et bouillonne comme s’il venait d’être répandu ».


Ce miracle, connu sous le nom de Miracle de saint Janvier, se renouvelle de nos jours encore.


Le sang contenu dans deux ampoules de verre où il est coagulé sous la forme d’une masse d’un rouge sombre, augmente de volume et de poids, se liquéfiant il devient d’un rouge vif, tandis que sa surface se couvre de bulles, ce qui fait dire qu’il entre en ébullition.


Ce prodige a lieu à trois époques de l’année ; durant les fêtes de mai, qui durent neuf jours, à partir du 1er dimanche du mois ; en septembre, durant huit jours, du 19 au 26, et en décembre, un jour, le 16.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Bénissons souvent le Seigneur, qui fait éclater Sa Gloire dans Ses Saints.


Méditation du jour
Le message d’Espérance  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|