Méditation du jour
S. Raymond Nonnat,

confesseur - 31 août

La souffrance révèle Dieu ”

Sans le sacrifice,

rien de grand ne se fait ;

rien ne s’achève sans la croix.

Le Christ est venu révéler au monde le mystère de la souffrance.

C’est par la croix qu’Il l’a sauvé,

par elle qu’Il règne ;

et,

seuls,

les disciples de la croix sont les vrais conquérants

et les vrais victorieux.

Et ils l’ont compris,

tous les saints,

épris de souffrances et d’humiliations ;

elles ont entendu l’appel du Maître :

« Si quelqu’un veut Me suivre,

qu’il se renonce soi-même, qu’il porte sa croix »,

les âmes chrétiennes qui,

généreusement,

acceptent l’épreuve de chaque jour.

Avec Jésus, la souffrance se transfigure.

Elle se transfigure pour nous,

elle se transfigure aussi pour ceux qui nous entourent.

Au contact de la souffrance chrétienne,

quelque chose de divin se révèle,

et ceux qui souffrent comme ceux qui voient souffrir ne s’y trompent pas.

C’est Dieu qui passe,

et ils Le reconnaissent.

Et c’est la joie,

la paix qui accompagnent la révélation de Dieu par la souffrance.


(Suzanne MELCHIOR)


Lundi 26 août 2019
14e dimanche après la Pentecôte
2e classe
Temps après la Pentecôte

S. Zéphyrin,

pape et martyr


Ste Jeanne-Élisabeth Bichier des Âges,

vierge


S. Amateur (Roc-Amadour)

qui est le S. Zachée de l’Évangile


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Seigneur, nous Vous en prions, gardez Votre Église par l’assistance continuelle de Votre miséricorde ; et puisque, sans Vous, la faiblesse humaine ne peut que faillir, daignez, par Votre assistance, la préserver sans cesse de tout ce qui peut lui nuire, et la diriger vers ce qui est salutaire. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Zéphyrin succéda sur le trône pontifical à saint Victor, et comme lui subit le martyre.

Il abolit dans la célébration du Saint Sacrifice de la Messe l’usage des calices de bois et les remplaça par des calices de verre.


Il établit que tous les fidèles communieraient le saint jour de Pâques.

Il eut à défendre le dogme de l’unité de Dieu et de la Trinité des personnes contre les Sabelliens.


À ces luttes internes s’ajoutèrent celles de la persécution.

Dieu toujours le soutint au milieu de ses épreuves, afin qu’il pût à son tour soutenir le troupeau du Christ.

Il mourut en 217, après un pontificat de dix-sept ans.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Laissons ce qui n’est pas, et allons à Celui qui est !

Méditation du jour
Faire du bien  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|