Méditation du jour
S. Jérôme Emilien,

confesseur - 20 juillet

La sainte volonté de Dieu ”

La sainte volonté de Dieu

avant tout,

par-dessus tout,

en tout

et en tous !

Oh ! qu’on est bien partout

avec cette règle divine

de l’aimable Providence !

On est comme l’enfant

entre les bras de sa mère.

Soyons bien enfants

entre les mains de Dieu ;

quelquefois Sa grâce nous porte ;

alors on voyage avec bonheur ;

d’autres fois,

Il Se contente de nous donner la main,

alors il faut marcher,

mais la peine n’est rien

en la compagnie de Jésus.

Souvent,

Il nous laisse marcher seuls,

dans la boue,

au milieu du désert ;

alors nous appelons ce bon Maître :

Il l’a fait exprès

pour nous apprendre

que seuls

nous ne pouvons rien.

Regardons tous les événements personnels

comme venant de Son Cœur de Père,

nous rappelant que le vrai amour de Dieu

aime Dieu

en Dieu,

va à Dieu

par la voie d’abandon

à la sainte volonté du moment.

Pour nous aider à mourir à nous-mêmes,

Dieu bouleverse

ciel et terre,

Il fait venir autour de nous

toutes les faiblesses,

les distractions,

les désolations,

les créatures avec leurs défauts,

leurs passions,

leurs exigences,

leurs importunités

pour nous exercer à la douceur,

à la patience,

pour nous dire

que le centre de la paix

n’est qu’en Dieu.


(Saint Pierre-Julien EYMARD)


Dimanche 29 novembre 2020
1er dimanche de l'Avent
1re classe
Temps de l’Avent



Oraison - collecte
Faites paraître, Seigneur, Votre puissance et venez ; afin que nous méritions d’être arrachés, par Votre secours, aux imminents périls où nos péchés nous engagent, et d’en être sauvés par Votre vertu libératrice ; Vous qui étant Dieu vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« À Rome, dit le Martyrologe Romain, sur la voie Salaria, l’anniversaire des saints Martyrs Saturnin, vieillard et Sisinius, diacre, sous l’empereur Maximin.


« Après qu’ils eurent langui longtemps en prison, le préfet de la ville ordonna qu’ils fussent placés sur le chevalet, et leurs membres disloqués à l’aide de courroies, puis qu’ils fussent meurtris à coups de matraques et de fouets à clous et brûlés en plusieurs parties du corps ; enfin, descendus du chevalet, il leur fit trancher la tête. » (L’an 305).


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ne pouvant donner à Dieu le sang de votre corps, donnez-Lui le sang de votre âme, c’est-à-dire le sacrifice.

Méditation du jour
Soyons fidèles à la grâce  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|