Méditation du jour
Fête des Saintes Reliques


- 5 novembre

La limpidité de l’âme séparée de son corps ”

Quand l’âme entre dans l’autre monde,

le corps l’a quittée,

l’ennemi de la conscience

a évacué le territoire de la substance de l’âme,

celle-ci tout immatérialisée

devient limpide comme le cristal

au regard de l’intelligence.

On se connaît alors d’une façon totale,

on voit l’essence de l’âme

et tous les vestiges accumulés par les années,

les traces laissées par toutes les actions bonnes

ou mauvaises

apparaissent.

Chacun peut constater les ruines qu’il a entassées en lui,

les réparations qu’il a essayées

ou accomplies ;

chacun, d’un seul regard,

fait le bilan de son existence.

C’est donc grâce à la faculté que l’âme possède de se retourner sur elle-même,

de sonder ses replis,

c’est, d’autre part, grâce à la limpidité absolue qu’elle a acquise

par la séparation d’avec le corps,

qu’elle peut connaître,

qu’elle connaît parfaitement toute son existence.

Sa substance est un livre

où ses actions sont inscrites ;

sa conscience,

le regard qui lit ce livre.

Livre de vie,

s’il n’y a que des actions bonnes

ou suffisamment réparatrices ;

acte terrible d’accusation,

si ces actions furent mauvaises et coupables.


(Mgr Jean-Arthur Chollet, archevêque de Cambrai de 1913 à 1952)


Jeudi 15 novembre 2018
S. Albert le Grand,

évêque, confesseur

et docteur de l’Église
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez rendu grand le bienheureux Albert Votre Pontife et Docteur, par la subordination de la sagesse humaine à la Foi divine ; donnez-nous, nous Vous en supplions, que nous nous attachions aux traces de son magistère, pour jouir ainsi au Ciel de la lumière parfaite. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Albert, Suève d’origine, fut, dès l’enfance très dévot à la bienheureuse Vierge Marie. Décidé à entrer dans l’Ordre des Prêcheurs, il se laissa gagner par les artifices du démon et il y avait renoncé quand le bienheureux Jourdain de Saxe réussit à le ramener définitivement à sa vocation.


Il étudia la philosophie à Cologne puis l’enseigna à Paris, où il devint un des maîtres les plus célèbres de l’université. Revenu à Cologne, il eut pour élève saint Thomas d’Aquin.


Urbain IV le nomma évêque de Ratisbonne. Il combattit les erreurs de Guillaume de Saint-Amour. Il mourut à Cologne en 1280. Pie XI le canonisa et le déclara en 1931 Docteur de l’Église universelle.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Il faut que tout nous élève à Dieu, que tout nous révèle Sa présence et Son amour : une fleur, un grain de sable, le bruit du jour, le repos de la nuit, tout en un mot.

Méditation du jour
L’action de saint Albert le Grand  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|