Méditation du jour
- 6 novembre
Après la mort,

l’âme est mise en contact avec le monde immatériel ”

Jusqu’à la mort Dieu reste donc caché.

Après la mort,

les voiles sont déchirés :

l’âme est délivrée du corps où elle était emprisonnée,

les organes de la vie sensible ont disparu,

le flambeau du regard est éteint,

la nature corporelle n’ébranle plus nos yeux

ni nos oreilles

de ses vibrations,

ne nous caresse plus de sa tiède atmosphère,

ne nous enivre plus de ses saveurs

ou de ses parfums.

Tout le mécanisme de la connaissance sensible est rompu,

les panoramas terrestres sont disparus.

Or, c’était tout cela qui cachait Dieu.

L’âme émancipée cesse de connaître par les sens,

elle commence à voir par elle-même.

Le monde immatériel

est mis en contact immédiatement avec elle et,

dans ce monde,

elle saisit d’une façon plus nette

et plus précise

la présence de Dieu.


(Mgr Jean-Arthur Chollet, archevêque de Cambrai de 1913 à 1952)


Dimanche 28 février 2021
2e dimanche de Carême
1re classe
Temps du Carême


Le massacre des Lucs-sur-Boulogne

(La Terreur et les Colonnes infernales)

28 février 1794

Voir plus bas : Méditation du jour


voir Le Martyrologe #90-4



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui voyez que nous n’avons de nous-mêmes aucune force, gardez-nous au dedans comme au dehors, afin que notre corps soit préservé de toute adversité, et notre âme purifiée de toute pensée mauvaise. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
POUR LE MASSACRE DES LUCS-SUR-BOULOGNE :


DEUX PAROISSES : 2150 ÂMES avec 563 FIDÈLES MASSACRÉS

dont 110 ENFANTS de moins de sept ans.

En 1793, les Vendéens s’insurgeaient contre le gouvernement révolutionnaire, persécuteur des prêtres et de la religion.

Pendant près d’un an, ils tinrent tête aux Armées de la Convention qui, pour en finir, organisa les Colonnes Infernales avec mission de mettre la Vendée à feu et à sang.

Le Massacre des Lucs —à la date du 28 février 1794— est l’un des épisodes les plus tragiques de cette histoire.


Pour plus de détails : Cliquer ci-dessous (Méditation du jour) ou ci-dessus sur le titre (Le massacre des Lucs-sur-Boulogne).

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Soyez ferme ; mais doux, et gardez la sévérité surtout pour vous-même.

Méditation du jour
Le massacre des Lucs-sur-Boulogne
28 février 1794
 suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|