Méditation du jour
- 11 juillet
À chaque jour suffit son mal ”

Dieu fait de l’épreuve du juste comme de la mer ; Il l’enfle, Il la grossit, Il nous en menace, mais Il borne la tentation.

Il daigne S’appeler Lui-même fidèle.

Oh ! qu’elle est aimable cette fidélité !

Dites-en un mot à votre âme malade, et dites-lui que, sans regarder plus loin que le jour présent, elle laisse faire Dieu.

Souvent ce qui paraît le plus lassant et le plus terrible, se trouve adouci.

L’excès vient, non de Dieu, qui ne donne rien de trop, mais de notre imagination, qui veut percer l’avenir, et de notre amour-propre, qui s’exagère ce qu’il souffre.

Il faut posséder votre âme dans la patience, et abandonner à Dieu sans réserve un avenir qui est à Lui seul.

À chaque jour suffit son mal : le jour de demain aura soin de lui-même ; il portera avec lui sa peine et sa consolation, son épreuve et son secours, ses travaux et son pain quotidien de lumière et de grâce.

Ne manquons point à Dieu, et Dieu ne nous manquera pas.

Il est fidèle dans Ses promesses : Il ne permettra point que vous soyez tenté au-dessus de vos forces mais Il tirera le fruit de la tentation.


(Fénelon)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|